Articles

Affichage des articles du juillet, 2009

Ambassadeur de Ménage

Image
L’ambassadeur est un apéritif à base de vin aromatisé à l’orange que l’on trouve dans le commerce, mais connaissez-vous l’Ambassadeur de ménage ? Non ! Alors voilà une petite recette à faire soi-même qui va vous plaire. On peut la faire toute l’année, il vous suffira de 15 minutes pour la préparer, et vous devrez patienter 8 jours avant de filtrer. Pour 4 litres il vous faudra : 1 litre de vin blanc de bonne qualité 2 litres de vin rouge de bonne qualité (Quand je parle de bonne qualité, j’entends par là un vin bouché, pas du vin de table en cubi) 1 litre d’eau de vie pour fruits ou bien encore ½ litre d’alcool à 90° dédoublé avec ½ litre d’eau de source. 1 citron Le zeste d’une orange fraîche Les zestes de 2 oranges sèches (il faudra préparer cet ingrédient un peu à l’avance) 500 g de sucre semoule 2 cuillerées à soupe de chicorée. On tire donc en premier les zestes de deux oranges en évitant de prendre la peau blanche, on les pose sur une assiette et on les laisse sécher. Le jour …

Clafoutis courgettes et carottes

Image
Voilà une recette qui fait manger des légumes aux enfants, elle ravit les papas jardiniers, fiers de leur récolte, elle arrange bien les mamans car elle est pratique, donc c’est une gentille petite recette. Elle accompagne très bien les grillades du dimanche. Il vous faudra pour 4 personnes 4 courgettes bien fermes 500 g de carottes 3 œufs ½ litre de lait 100 g de semoule fine de blé dur Sel et poivre, noix de muscade Fromage râpé (facultatif) Beurre Laver les courgettes. Couper les extrémités. Eplucher les carottes. Quand les légumes sont bien préparés il faut les râper à la râpe à gros trous. Réserver. Dans une jatte on casse les trois œufs on les bat en omelette, on ajoute le lait, on sale, on poivre. On met dans la préparation la semoule on mélange. On beurre un plat à manquer, on met les légumes, on verse dessus la préparation liquide, on peut mettre un peu de fromage râpé et quelques noisettes de beurre. On aura fait préchauffer le four à 150°, on met le plat à cuire pour 45 mi…

Garden party 2

Image
Les agapes commencent. Au loin un petit nuage s’est vidé, soleil et pluie donnent une lumière insolite, d'une grande beauté. Et tandis que certains en sont encore à l’apéro, Mick Fontaine leur donne l’aubade. Et voilà que notre table anglaise se met à chanter « la vie en rose », « Douce France ». A la campagne une scène s’improvise avec des charrettes à paille. Nous avons peu de moyens techniques mais beaucoup d’imagination. Mais voilà que Margaret entraîne son amie admirer les talents de la potière Noémie Saudel Prax de Roux 47320 Laffite sur Lot L’amie de Margaret a craqué devant les jolies couleurs de ces bols, elle en a acheté quatre Puis elles sont allées voir les beaux fruits de madame Chauvel Pendant ce temps là Philip et john ont rendu une petite visite à leur stand des côtes de Duras et sont de retour avec quatre bouteilles de rouge, on goûte aux grosses pêches jaunes, aux melons, aux framboises, aux prunes jaunes, on achète des billets pour la tombola. On déguste …

Garden party ?

Image
Mardi 14 juillet, deuxième marché des Producteurs de Pays, ambiance chaleureuse. Ils sont mignons nos amis anglais on va les appeler Philip and Margaret. Ils arrivent tôt sur le marché et réservent une table de 8, si possible près des remparts, ils admirent la vallée du Lot qui s'étale à leur pieds. Margaret sort de son grand panier, une nappe bien repassée, dont elle recouvre la table, qu'elle lisse du plat de la main pour enlever les plis, pendant ce temps Philip installe sur les 8 chaises des coussins confortables, les fesses anglaises seraient-elles vulnérables ? Margaret dispose assiettes, couverts et luxe extrême des verres à pieds. On s'attendrait presque à voir surgir du panier un vase avec des fleurs...! Rejoints par six autres anglais, embrassades et courtoisies sur le charme du lieu, sont échangées. Philip s'esquive... et revient avec trois bouteilles de chateau la boissière côtes de Duras rosé. Margaret sort de son panier magique un tire-bouchon grand luxe …

Salade estivale...

Image
Rien que le titre nous fait partir vers un ailleurs, vers l’été, le chant des cigales. Comme les troupeaux qui montent à l’estive, les citadins s’égayent dans les campagnes, aux bords des rivières, dans des campings, des gîtes ruraux où leur installation induit une vie différente. Juilletistes et Aoûtiens, qu’est-ce que c’est que ça ? Les habitants d’un pays étranger ? D’une autre planète ? On ne dit pas les décembristes, ou encore les marsiens (même s’ils ont des cousins que l’on n’a jamais vu : les martiens). Oui les vacanciers sont surtout des voyageurs de l’été, des estivaliens et lorsqu’ils font la fête ils deviennent des festivaliers, ils fréquentent ces grandes fêtes estivales que sont les festivals. Mais je m’égare, je rebondis de mot en mot comme les enfants sautant sur les pierres d’une rivière pour ne pas se mouiller les pieds, mais il y a toujours une pierre instable, et plouf ! Donc c’est une salade pour un repas d’été, avec un concombre, des tomates cerise tout droit ve…

Esprit marchés de Pays

Image
Les marchés sont régis par une charte qui exige que les produits présents sur le lieu proviennent directement et exclusivement des producteurs. Les produits sont principalement alimentaires, mais on trouve aussi des artisans qui présentent leur production. 22 Départements du grand Sud adhèrent à cette démarche. Le marché de mon village est un peu particulier, on peut bien sûr y faire ses courses comme dans tous les marchés, mais en plus c’est un pique-nique géant tous les mardis soir. Les bénévoles installent tables, chaises et bancs la veille, les familles s’installent et chacun va chercher ce qui lui fait envie : un morceaux de poulet fermier rôti, une assiette foie gras-gratons-pâté et salade, une salade de tomates, du melon, des frites à la graisse d’oie, un gâteau aux noix ou au miel et même de la bière de chanvre… Quand les estomacs sont bien calés, une animation musicale assure la continuité et c’est parfois très tard lorsqu’il fait chaud, que les touristes regagnent leur voit…

La lessive

Image
Au temps où les machines à laver n’étaient pas d’un usage courant, un rituel d’été revenait tous les lundis : la petite bugade. La veille avant d’aller se coucher on avait trié le linge, le blanc d’un côté, la couleur de l’autre et à part les chaussettes. Dans la lessiveuse remplie d’eau chaude on avait mis à dissoudre les paillettes de savon et mis à tremper la bugade de blanc. Mettre à tremper est une étrange expression. - Pourquoi on met à tremper, maman ? - Pendant la nuit le savon va travailler, et demain pour laver ce sera plus facile. Dans mes rêves de gosse, je voyais les paillettes de savon sortir leur petits bras et frotter, frotter. De grosses gouttes de sueur coulant sur leur front. Au matin, ma cousine Claudette disait : - J’ai rien dormi, la Canotte à gigoter des bras toute la nuit. Je versais une bonne lampée de café dans chaque bol, ces bols hauts et larges où les tartines trempent à l’aise, (décidément tout le monde trempe dans cette histoire). J’amenais sur l…