Articles

Affichage des articles du novembre, 2009

Ragoût du Mont Ventoux

Image
Quand j’entends le mot ragoût, je tends l’oreille, car généralement ces plats sont un mélange de parfums. Je tiens cette recette d’une grand-mère qui prenait le frais avec une voisine sur une chaise devant sa porte. C’était une fin de journée chaude, je remontais la calade quand j’entendis le mot ragoût. Je me suis arrêtée et j’entamais la conversation moitié français, moitié provençal, au premier abord elles m’avaient prise pour une touriste, mais quand j’ouvris la bouche, un sourire éclaira leurs visages. Assise, sur la grosse pierre de seuil que des millions de pieds avaient creusée, je notais dans un petit carnet, recette et histoires légendaires. Car là sous la surveillance du géant de Provence, naissent tant d’histoires fabuleuses, un petit air frais caressait le village et même les capucines tendaient leurs corolles pour écouter. On m’offrit un petit verre de ratafia de framboise. Je redescendis au crépuscule les ruelles en pente. Au fil du temps j’ai rajouté à cette recette de…

Pain d'épices de Varsovie

Image
Parmi tous les pays européens chers à mon cœur, il en est un que j’affectionne particulièrement c’est la Pologne. Ceci pour deux raisons.
Ma meilleure amie, celle qui a partagé avec moi le temps merveilleux et parfois douloureux de l’adolescence, s’appelait Rejzwick, son père et sa mère était des gens simples merveilleux de générosité.
La deuxième raison qui fait que la Pologne m’est précieuse, c’est qu’elle est le dernier pays où mon animal totem vit encore en liberté : le Bison d’Europe. On trouve des bisons européens en France dans les monts de la Margeride près de Sainte-Eulalie (pour plus de renseignements cliquez  ici  :   c’est une expérience formidable à tenter avec des enfants en âge de comprendre la fragilité de notre environnement) mais ils sont entourés de fils électriques.
S’il est un pays que j’aimerais connaître, c’est celui-ci. Mais le simple fait de parler voyage m’angoisse.
En cette période de préparatifs de Noël, je trouve intéressant de se tourner vers les autres pay…

Dos de Goberge en gratin

Image
On cuisine trop souvent du dos de cabillaud, alors que cette espèce est en danger de disparition. Le lieu noir de l’atlantique Nord Est ou goberge fait parti de la même famille, c’est un poisson délicieux et moins cher (autour de 12/13 euros le kilo) . Il faut compter 150g à 180 g de poisson par personne.



Pour 4 personnes :
600 g de dos de lieu noir
1 citron bio
2 gousses d’ail
4 biscottes complètes ou panure
30 g de beurre
½ verre de vin blanc sec
Un peu d’huile d’olive
1 branchette de cèleri pour le parfum
Persil haché
Sel et poivre (le poivre est remplacé par de la poudre de piment d’Espelette)

1. Laver à l’eau fraîche le poisson, le sécher dans un linge propre. Mettre quelques gouttes d’huile d’olive dans un plat allant au four, poser le poisson dessus, verser un peu d’huile sur le dessus, verser le demi verre de vin blanc, saler et poivrer, mettre le zeste de citron sur le poisson.
2. Eplucher l’ail. Le couper en fines tranches que l’on pose à plat sur le poisson.
3. Ecraser fineme…

Salade de volaille à l'ananas et salade de fruits

Image
Salade de volaille à l’ananas

Après les repas de Réveillon et du Jour de Noël, on a forcément des restes de volailles. Ces reliefs d’agapes pourraient servir à régaler nos félins de salon c’est vrai mais avouer que ce serait dommage. Alors pourquoi pas concocter une entrée plaisante.
C’est tout un art d’accommoder les restes. C’est aussi une économie, et par ces temps de crise, il n’y a pas de petites économies. Cette recette est simple, rapide.
Alors bien sûr on peut aussi la faire avec des blancs de poulet, on peut également rajouter des cœurs de palmiers coupés en rondelles une boîte de maïs et des raisins blonds. Une autre idée, en remplir des feuilles d’endives (il faudra juste couper les éléments plus menus), disposer les endives en forme de fleur dans l’assiette et mettre un demi œuf cuit dur au centre.


Les ingrédients du couffin :
500 g de reste d’oie, de dinde, de chapon ou de canard.

Une boîte de 400 g d’ananas en morceaux
½ pomme râpée
100 g de noix décortiquées
1 cuillerée à café …

Le rapide blanc....

Je viens de recevoir mon nouvel APN mais avant de poster il faut que je me familiarise avec, alors je vous propose un clin d'oeil. Un clin d'oeil plus particulièrement destiné à nos amis canadiens.
La mémoire est parfois surprenante, on ne se souvient pas de ce que l'on a mangé la veille, et tout à coup revient dans nos têtes une chanson vieille de 50 ans.
J'avais 10 ans quand à tue tête je chantais du soir au matin cette chanson :

Marcel Amont - "Le Rapide blanc"
par RioBravo
Marcel Amont était à l'époque un jeune homme d'une trentaine d'année, c'est un monsieur encore charmant toujours aimé des français. On le classait dans les années 1960 comme chanteur fantaisiste. Il a fait sa carrière sans heurt, sans scandale, se donnant entièrement à son public.
Allez chauffe Marcel....on t'aime bien !

Une pause non souhaitée

Image
Bonjour à vous toutes et tous...

Pendant quelques jours, je ne posterai pas, mon appareil photo étant hors d'usage.
Alors que j'étais en train de transférer les photos de l'appareil à l'ordi, mon chat Maincoon, Monsieur M a eu l'idée de sauter sur mon bureau. Seulement il a râté son coup, s'est pris les pattes dans le fil a glissé. L'appareil a fait un vol à travers la pièce jusqu'à la cheminée. Il n'a définitivement pas apprécier.
J'en ai commandé aussitôt un autre, alors en attendant, je maudis le responsable de ce silence...a qui on donnerait le bon Dieu sans confession...!


Et v'la le dessert...

Image
Il ne reste plus que le désert. On peut le préparer la veille car il est très simple. Un flan au chocolat (marque avec une petite alsacienne) tout bête surmonté de crème chantilly (en bombe) quelques raclures de chocolat faites avec un épluche légumes. Servit à part dans un verre à liqueur, une crème de whisky que chacun pourra utilisée ou pas.



Une autre idée de dessert pour terminer ce repas : il reste certainement de vos précédentes agapes, un peu de bûche aux marrons, un peu de bûche glacée à la mandarine, vous n’avez pas fini non plus la forêt noire, alors pourquoi ne pas servir un « Café gourmand » une tasse d'un très grand café accompagnée de petites portions, on rajoute une mandarine, une papillote dans sa robe de gala, et voilà….
A présent il me faut réfléchir au menu du samedi 26 au soir…

Magrets à la gelée de vin

Image
Pendant la période qui précède Noël, les maisons se mettent à sentir divinement bon. Le temps est venu de faire les petits biscuits et sablés de Noël. Les recettes sont innombrables.
Pour parfumer la maison on peut aussi faire une boule de senteur. Prendre une grosse orange, l’entourer d’un joli ruban d’1 cm de large que l’on fait tenir par des épingles à tête. Garnir l’orange de clous de girofle. La suspendre au plafond de la salle à manger. Elle parfumera naturellement votre maison tout l’hiver. On peut faire soi-même une couronne de bienvenue avec des branches de sapin ou du lierre et la garnir avec des bâtons de cannelle, des petites boules de Noël, des petits paquets cadeaux factices, des graines d’églantiers, des baies de couleur, des pommes de pin et enfin la parer d’un gros nœud de velours ou de satin rouge. Il faut aussi contrôler le stock de bougies pour les chandeliers, acheter quelques beaux paquets de serviettes en papier pour assortir avec ses nappes. Mais pour les grands…

Salade frisée au fromage de chèvre et croûtons

Image
 Si on fait sa liste de menus, on sait d’avance tout ce qu’il faudra. En conséquence, il suffit d’étaler les achats dans le temps et de bénéficier des promotions et autres réclames. En ce moment c’est l’abattage des canards gras pour la préparation industrielle de foie gras, donc il y a sur le marché une abondance de magret de canard forcément un peu moins chers, il suffit de les congeler, parions qu’au fur et à mesure de l’approche des fêtes leur prix va changer.
Il faut aussi surveiller  les lots : un porto blanc un porto rouge en lot promo c’est 2 euros de gagné.
Les cadeaux c’est pareil. A moins d’apprécier les bousculades de la dernière minute, sinon avec une liste précise et un budget bien cerné, on achète mieux, on compare les prix et on fait des économies. Enfin on a tout le temps pour faire de beaux paquets avec de jolies étiquettes.
Un autre truc important, l’an passé vous avez fait un sapin en argent et violet, cette année vous voudriez le faire rouge et or ? Pensez aux vides…

POTAGE AUX CAROTTES ET POTIRON

Image
Je commence à élaborer mes menus de fin d’année. Afin d’éviter le stress et profiter au maximum de cette si belle période, je n’inscris au menu que des recettes que j’ai testées à l’avance, donc que je referai facilement. Je réfléchis aussi à leur présentation en assiette ou au plat. Je pense à l’accord plats et vins, et pour cela je revisite un peu ma cave et je la complète si besoin est.
Il y a deux réveillons, traditionnellement repas du soir, important lorsqu’on est jeune. Il y a aussi les deux dîners, du jour de Noël et du Jour de l’an, prisés pour rassembler la famille et qui conviennent aux personnes plus âgées et aux plus jeunes enfants, enfin il y a cette foultitude de dîners de soupers qui débutent début décembre et qui souvent se terminent à la Chandeleur où l’on reçoit tous les amis, la famille plus éloignée.
La toute première chose à faire c’est d’étudier le calendrier…Cette année Noël tombe un 25 Décembre, très drôle non, mais plus important ce sera un Vendredi. Cela signi…

Recette du Vin chaud

Image
Dans la période qui précède Noël, il est un temps excitant, celui des préparatifs. Pour ma part c’est mon préféré. Les chalets des marchés de Noël s’installent. Sur les places des villes on dresse le sapin, le grand le beau celui qui fait la fierté de tous. Les vitrines rivalisent d’imagination, les illuminations font reculer l’obscurité, et il y a dans l’air froid un petit je ne sais quoi de magie, comme si une poudre d’or tombait du ciel, lancée par des anges malicieux.

     A la campagne, on s’active. Il faut préparer toutes les volailles que nous dégusterons pendant les fêtes, oies, chapons, canards, poulets aux grandes origines, et autres bestioles font l’objet d’un soin intense avant l’abattage, pour eux encore quelques semaines de répit….
Les champignons sont traqués dans les moindres recoins des forêts, par des papys intrépides. Ils offriront leurs parfums suaves aux terrines pâtés et autres délices. N’est ce pas Mamie Caillou !
     Au cap Ferret, les coquillages sont nettoyés e…

Rouelle de porc aux pommes anglaises et méli-mélo de fruits

Image
La grenaille :
Je ne sais pas si vous êtes comme moi, à l’ouverture d’un sac de pommes de terre, j’ai tendance à éplucher les plus grosses, que se soit pour la soupe, une purée ou un gratin c’est toujours ainsi. J’ai honte.
Est ce que cela signifie pour moi que les petits les sans-grades n’ont pas d’importance ? Non car bien au contraire je réserve ces mignonnes pour un usage différent. Cuites dans leur peau puis épluchées j’aime les mettre en salades avec des lentilles et de l’échalote, mais aussi à l’anglaise roulées dans du beurre fondu et aromatisées de menthe fraîche.

La rouelle :
La rouelle de porc, ce n’est ni plus ni moins qu’une belle tranche de jambon avec son petit os. Sortez des sentiers battus, quand l’automne s’installe et que l’hiver lui fait du pied, pitié, ras le bol des raclettes et compagnie, étonnez vos invités, soyez inventifs mais en respectant toujours les produits que vous travaillez. La rouelle de porc est un morceau tendre, moelleux, et pas gras.

Les fruits :

Terrine au foie de veau et aux canneberges

Image
Quand la folie terrine s’empare de nous allez donc savoir où elle s’arrêtera… ? Terrines à l’ancienne pour le bonheur de la redécouverte, nous sommes une génération du tout-vite-tout-prêt qui a oublié, mais ce n’est pas grave, il suffit de peu de chose pour réveiller notre mémoire, un plat à terrine retrouvé au fond d’un placard, un vieux cahier de recettes manuscrites déniché sur un vide grenier, une odeur croisée dans une rue piétonne qui vous transporte 50 ans en arrière.

Mais ce qui me plaît avec les terrines, c’est de me dire qu’elles font aussi parti de la génération création.
J’écume les étalages des vides grenier de ma région en vieux magazines d’avant guerre pour les broderies et les abécédaires anciens et donc je m’intéresse forcément aux rubriques culinaires de l’époque. Quelle stupéfaction de constater combien était pauvre et fade cette rubrique. Quand je vois le foisonnement de nos magazines contemporains, de nos blogs, de nos émissions de télévision, leur créativité, leur…