Articles

Affichage des articles du février, 2011

Gâteau de la pommeraie

Image
Mi-gâteau, mi-tarte, ce dessert dans sa version première ou dans sa version allégée conviendra parfaitement à la fin de repas d’un dimanche, les plus gourmands l’arroseront d’une crème anglaise ou d’un coulis de fruits.On peut le faire avec des pommes « petit calibre » que l’on trouve en sac de 2 kg et qui sont moins cher, elles conviennent aussi très bien pour faire de la compote. Pour la compote Il est inutile de les éplucher, ôter juste le cœur, faites les cuire en quartiers quand c’est cuit passer au moulin à légumes, seule la pulpe sort par les trous, les peaux restent dans le moulin.
Pour 6 personnesPréparation : 30 minutes
Cuisson : 40 à 45 minutes
• 100 g de beurre pommade
• 100 g de sucre en poudre roux
• 4 œufs
• 200 g de farine
• 1 sachet de levure chimique Alsacienne
• 500 g de pommes reinettes
• 15 cl de crème fleurette
• 15 cl de crème fraîche
• 30 g de sucre en poudre
• 1 sachet de sucre vanillé

Ou pour un gâteau version allégée moins de gras moins de sucre

 70 g de ma…

Betterave rouge crue, rosettes de mâche, mousse de thon

Image
Voici une entrée très diététique, mais qui change.
La première fois que j’ai consommé de la betterave rouge crue, j’ai trouvé son petit goût sympathique. On consomme trop souvent ce légume cuit à l’eau, mais rarement cru. Une autre façon de le préparer cru en tranches au four et arrosé de crème en fin de cuisson.
C’est une entrée qui convient bien aux personnes ayant du cholestérol. Et en plus c’est plein de légumes crus qui font du bien.
Les pignons grillés à sec apportent une note croquante. On accompagnera ce petit plat d’un pain de campagne toasté.
Et comme vin je vous propose un rosé du littoral varois pour faire plaisir à Louise « Le château de Chausse » de la Croix-Valmer


1 grosse betterave rouge crue 2 carottes
1 grosse boîte de thon au naturel1 jus de citron2 grains d’ail1 cuillerée à soupe de moutarde forte1 yaourt nature2 poignées de pignonsMâcheCiboulette-Je commence par l’épluchage, la carotte rouge crue se pèle comme une pomme de terre avec un épluche légumes, je pèle les 2 …

Tarte des deux soeurs

Image
Les pommes sont confites à souhait, et pour accompagner un café cette tarte là est parfaite. Un joli dessert pour un dimanche d'hiver qui se donne des allures de printemps.

8 à 10 pommes du Limousin
1 jus de citron
100 g de sucre roux
100 g de beurre
1 pâte brisée ou sablée maison



- Mettre à fondre le beurre et le sucre à même le moule, si vous avez une cuisinière avec une plaque électrique c’est très bien (moi j’utilise le socle électrique de mon wok). Refroidir.
- Eplucher les pommes, les couper en 4 ôter le cœur, arroser les quartiers d’un jus de citron.
- Ranger les quartiers de pommes en rosace dans le plat et au centre, remettre sur la source de chaleur, faire cuire doucement à feu modéré pendant 40 à 50 minutes, quand les pommes sont un peu ramollies, rajouter éventuellement les quartiers qui vous restaient. Ne pas couvrir pendant la cuisson, aplatir en fin de cuisson les pommes qui vont prendre une coloration ambré et le jus formera un caramel. Laisser refroidir.
- Pendant…

Mijotée de haricots palette

Image
Ces gros haricots permettent de confectionner des plats de légumes agréables et peu chers. Il faut compter 2,95 euros le kilo, mais comme ils donnent très peu de déchet 600 à 700 g conviennent pour 4 personnes soit 1,80 €, avouez qu’à ce prix là on aurait tort de se priver.
La meilleure cuisson pour ces haricots c’est la cuisson vapeur. Quand ils sont cuits, il faut penser à leur accommodement car il faut bien les relever.
Ils sont peu caloriques, contiennent des fibres et accompagnent fort bien un rôti de porc, un blanc de volaille, une côte de veau.

 


Pour 4 personnesCuisson : 15 mnPréparation : 15 mnUn cuit vapeur 600 g de haricots palette cuits
3 tomates en saison
Ou 1 boîte de chair concassée
2 oignons
2 gousses d’ail
1 branche de romarin
2 cuillerées d’huile d’olive
1/2 cuillerée à café d’épices BBQ cajun (Ducros)
Sel

- Faire cuire les haricots après les avoir éboutés des deux côtés, en principe ils n’ont pas de fil.
- Eplucher les oignons et les grains d’ail, les coup…

Salade d'Hiver et ses tartines

Image
Il n’est pas toujours facile de faire une salade en hiver, du moins c’est ce que l’on croit. En préparant cet article, je pensais à l’ingéniosité de nos anciens qui savaient si bien tirer parti de tout. En ce moment on peu trouver des pissenlits sauvages (à cueillir dans les prairies non traitées) cette petite plante est une mine de bienfaits pour la santé et sur le plan gustatif une salade de pissenlits avec des petits lardons et des croûtons frits c’est tellement bon et en plus si vous l’accompagnée d’un œuf poché vous toucherez au luxe suprême de la Campagne.
Je fais parfois des salades pommes de terre, carottes, cèleri et jeunes feuilles d’épinard. C’est délicieux.
La salade que je vous propose aujourd’hui avec ses petites tartines sera parfaite pour ouvrir un repas de Dimanche à la Campagne, sur la jolie nappe, sa simplicité sera du plus bel effet avant l’arrivée du poulet et du gratin dauphinois, et en dessert la belle charlotte au chocolat de Not'e Louise  apportera un caract…

Pintade rôtie et son écrasée de petits pois

Image
Ce faire traiter de « pintade » n’est pas forcément un compliment, pourtant cet oiseau à de belles qualités…culinaires.

On peut dire de la pintade qu’elle se situe entre le gibier et le domestique, car si en France nous avons des élevages de cet animal, elle vit encore à l’état sauvage en Afrique.

L’élevage de pintades nécessite de l’espace (on compte un animal pour 7 à 8 mètres carré). C’est aussi un oiseau qui nécessite de la propreté et du calme. Donc son prix plus élevé que celui du poulet est justifié.

La qualité de la chaire est surprenante, ferme, rosée, et savoureuse. Sur le plan nutritif, peu de graisse donc peu de cholestérol (ne pas consommer la peau).

Les petits pois : dans les années 1970 on en consommait beaucoup plus qu’aujourd’hui et cette baisse de consommation est dommage car le petit pois contient beaucoup de fibres, de la vitamine c et b9, mais également du fer. Il se digère très bien on le conseille pour les bébés et les personnes âgées.

On ne consomme en France …

pappa al pomodore (soupe toscane) d'Alba Pezzone

Image
Pappa al pomodore (soupe toscane) d’Alba Pezzone
Cette soupe sera très appréciée par les personnes souffrant de cholestérol ou de diabète, on réduira juste la quantité d’huile d’olive à 10 cl et on prendra en compte pour les diabétiques l’apport de pain.
En hiver on a parfois besoin d’un gros rayon de soleil même s’il est virtuel, cette soupe originaire de Toscane, puise ses racines dans le monde paysan. En Toscane on apprécie une vie simple et vraie, et donc la cuisine s’inscrit dans cette recherche de l’authenticité. Mais si elle est simple dans ses apprêtements, elle est parfumée et ses effluves envahissent toutes les cuisines.
On dit souvent que les paysages du Lot et Garonne ressemblent à ceux de la Toscane et sans doute que la recherche de la qualité de la cuisine du Sud-Ouest rejoint la cuisine toscane.
Quand on fait cette soupe paysanne toscane en hiver on utilise des tomates allongées (roma) pelées conservées en bocaux stérilisés, les caves de là-bas regorgent de ces trésors de l…

Feuilletés aux poireaux

Image
Feuilletés de poireaux

- On commence par préparer les deux gros poireaux en les coupant en deux dans le sens de la longueur puis en petits tronçons, on les lave soigneusement, surtout s’ils proviennent du jardin, on les égoutte puis on les sèche sur un torchon.
- On fait fondre dans une cocotteles 80 g de beurre. On saisit les 150 g de lardons dans les 80 g  beurre mousseux sans les colorer. Ajouter les poireaux, saler et poivrer. Faire fondre doucement pendant 25 minutes en remuant souvent.
- On découpe les 2 pâtes feuilletéesen 8 cercles de 6 cm de diamètre environ.
- On dépose une cuillerée de fondue de poireaux refroidie au centre de 4 des ronds, puis on recouvre avec les 4 autres cercles en appuyant sur les bords pour former 4 petites tourtes.
- On délaye le jaune d’œuf avec une goutte de lait et on badigeonne avec un pinceau le dessus des tourtes. - On enfourne pour 30 minutes de cuisson dans le four préchauffé à 180°.
- On sert chaud avec une réduction de vinaigre balsamique.
Si…

La garbure

Image
Lorsque vous poser la question à un gascon : « Qu’-est-ce que la Garbure » vous aurez cette réponse : « C’est une soupe », mais si par souci de confirmation, vous posez la même question à un autre gascon, il vous répondra « La Garbure, ventre saint-gris, c’est un plat et qui plus est, un plat complet ». Alors oui la garbure est un plat et une soupe. Autrefois c’était l’aliment de base des paysans gascons, elle variait suivant le rythme des saisons et les ressources du potager et du saloir. La composition de la garbure est donc variable à l’infini et ses proportions également. En hiver et surtout dans la période des fêtes, elle devenait plantureuse avec l’ajout d’un quartier d’oie, ou de cuisses de canard gras et la verrine de foie gras largement tartiné sur le pain croustillant. Un plat calorique donc mais les paysans de l’époque dépensaient une énergie 3 fois supérieur à la nôtre (6000 calories par jour), luttant contre le froid car les maisons n’étaient pas ou peu chauffées, levés t…

Parmentier du Sud-Ouest

Image
Cétait mon menu de réveillon du jour de l’an :
Consommé de potiron aux mouillettes de pain d’épicesFoie gras à la Cramaillotte et aux pommesPlateau de fruits de merParmentier du Sud-OuestPlateau de fromagesGâteau de l’an neuf

Il faut parfois oser des choses qui nous paraissent incongrues. Servir un Parmentier du Sud-ouest le soir du réveillon de Saint-Sylvestre était risqué, ce fut une réussite. Et ainsi j’ai résolu le grand dilemme : chapon ou dinde !

Pour la purée, un bon lait frais entier apporte l’onctuosité, les rillettes d’oie (en quantité raisonnable) parfument et enrichissent le plat, les champignons de Paris donnent ce petit côté forestier festif.

Habituellement on fait ce plat avec des cuisses de canard confit que l’on effiloche, mais les rillettes d’oie conviennent très bien. On accompagne ce plat luxueusement rustique, d’une salade de roquette qui l’est tout autant. On sert avec un Buzet « Baron d’Ardeuil », un vin rouge aux parfums légers qui me fait penser à un sous-bois …

C'était en Février 1956...

Image
Je viens de me rendre compte que le célèbre mois de Février 1956 avait 55 ans. Eh oui il y a 55 ans en Provence par ce sinistre mois, périssaient par centaines nos oliviers et le littoral était sous 60 cm de neige. Mon père m'a très souvent raconté que le 30 janvier il travaillait en bras de chemise retroussés dans son jardin tellement la température était agréable, le 31 il pleuvait une petite pluie très fine. Le premier février il faisait -17  et la température pendant tout le mois ne dépassera pas les -10° dans la Loire. En Isère la nuit on entendait les troncs d'arbres éclatés sous le gel, il a fait certaine nuit -35°.

Coquillettes à la méditerranéenne

Image
Pour 4 personnes

250 g de coquillettes
125 g de carottes
100 g de navet
1 courgette
½ poivron rouge
½ poivron vert
100 g de pois chiches (en boîte)
50 g de raisins de Corinthe
1 petit verre de cognac
1 litre ½ de bouillon de poule
Bien salé et bien relevé
Sel et poivre de Cayenne
1 cuillerée à soupe de concentré de tomate
Harissa (suivant le goût)
5 cuillerées d’huile d’olive
2 pincées d’origan

On met tremper les 50 g de raisins dans le petit verre de cognac (vous pouvez remplacer le cognac par un verre de thé)

On prépare un litre ½ de bouillon avec 3 cubes de bouillon déshydraté dans un grand faitout.
Pendant que le bouillon se fait, on épluche les 125 g de carottes et on les coupe en petits cubes. On fait pareil pour les 100 g de navet et la courgette, on épépine le ½ poivron rouge et le ½ poivron vert et on les coupe en petits cubes. Quand tous les légumes sont préparés on les met dans un panier (genre panier de cocotte minute) et on les met cuire dans le bouillon, après 20 minutes …

Mon exil prend fin....quel soulagement !

Oui, c'était comme un exil, une île déserte,  mais ma rédemption est là, ma joie est immense. Depuis le 17 décembre j'étais privée du plaisir de vous retrouver chaque jour, ma connexion ne fonctionnait plus et le problème était des plus complexe. Après 1 mois et demi de galères en tout genre, de prise de tête, de découragement, enfin je vous retrouve, si vous saviez comme je savoure ce moment.D'abord, je vous envoie mes voeux les plus sincères, s'ils sont en retard, ils n'en sont pas moins affectueux. Voeux d'une très bonne santé, de prospérité, de bonheur, de réussite professionnelle et toujours cet engouement pour nos blogs qui sont de plus en plus beaux, intéressants et prolifiques.
J'ai passé de très belles fêtes de fin d'année et je l'espère vous aussi. Avant de rentrer dans la période du Carême qui nous conduira aux fêtes de Pâques, les réjouissances de mardi-gras nous attendent, crêpes et bugnes réjouiront nos palais. Mais la première des chos…