lundi 10 décembre 2012

BRIOCHE AUX PRALINES DE LYON

Voici une brioche de ménage parfumée à la fleur d’oranger et « engourmandisée » de pralines lyonnaises aux amandes. Elle sera parfaite sur la table du  petit déjeuner le jour de Noël, ou encore pour offrir le café à la cousine Béthanie qui vient présenter ses voeux de Nouvel an

Elle se fait à la MAP ou en robot…


1 – Versez les ingrédients liquides dans la MAP. Les 150 g de lait (attention pas 150 ml mais bien 150 g de lait qu’il faut peser), les 3 jaunes d’œuf, les 2 cuillerées d’eau de fleur d’oranger, les 80 g de beurre pommade, les 4 cuillerées de sucre semoule. Par-dessus verser les éléments solides, les 380 g de farine tamisée au préalable pour bien l’aérer et le sachet de levure déshydratée. Lancer le cycle de la map sur « pâte » soit environ 1 h 30. Au robot pétrir 10 minutes puis couvrir avec un linge humide dans un endroit tiède (25°) et sans courant-d’air pendant 1 h 20.

2 – A la fin du programme versez la pâte sur le plan de travail et la coupée en 6 boules, mais sans la travailler. Inclure 2 pralines par boule. Placer les boules cote à cote dans un plat à cake beurré assez grand, ne pas hésiter à les serrées un peu.. Laissez lever de nouveau 1 h dans un endroit chaud et humide. Préchauffer le four th 6/7, 10 minutes avant la fin de la levée. Avant d’enfourner badigeonner avec le jaune d’œuf ou le lait, mettre les 6 pralines restantes sur le dessus et les perles de sucre.

3 – Faire cuire à mi- hauteur du four pendant 35 minutes.

Je vous propose avec cette délicieuse brioche un verre de vin doux naturel de Beaumes de Venise à boire frais ou un vin de Maury


mardi 4 décembre 2012

LE BLE DE NOEL

C’est une charmante tradition que je perpétue chaque année le 4 décembre. Le 4 décembre c’est la Sainte Barbe, patronne des mineurs, des pompiers et des artificiers. Sur une barquette de polystyrène je dépose une couche de coton hydrophile que je mouille avec de l’eau de pluie (si possible) et je dépose des grains de blé. Je place la barquette dans la cuisine dans un lieu chaud en pleine lumière. Jusqu'à Noël il faudra surveiller que le coton reste toujours mouillé, c’est ce que l’on appelle une culture hydroponique.

Vingt jours après nous aurons une belle barquette de verdure d’un beau vert tendre et délicat, nous pourrons alors placer le blé sur la table des 13 desserts ou dans la crèche près de l’enfant Jésus.

Cette tradition provient du Sud de la France, elle est issue du monde paysan. En plaçant le blé de Noël près de l’enfançon on lui adressait une prière pour que l’année de culture se passe bien et que la famille soit à l’abri de la disette, le pain étant à l’époque la nourriture principale.

On trouve en Provence des petits sachets de blé prêt à l’emploi vendu au profit de l’association Maguy Roubaud « le blé de l’Espérance » 
En Auvergne le blé est souvent remplacé par les lentilles.

Alors cette année en France, au Canada, et ailleurs pourquoi vous ne feriez pas vous aussi votre blé de Noël ?

lundi 3 décembre 2012

PATES A L’AIL, SAUGE ET RICOTTA


LES INGREDIENTS


Pour 4 personnes

400 g de spaghettis
1 cuillerée à soupe de gros sel de mer
1 grosse tête d’ail
Un petit bouquet de sauge
150 g de ricotta
40 g de pignons de pin
Huile d’olive, sel et poivre


1 – Préchauffer le four à 180°. Détacher les grains d’ail de la tête, les mettre dans un petit plat et les arroser d’un filet d’huile d’olive. Mettre au four pour 30 minutes, jusqu’à ce que l’ail soit mou. Récupérer la pulpe d’ail et l’écraser à la fourchette. Garder deux ou trois grains d’ail non épluchés.

2 – Faites dorer les pignons de pin à sec dans une poêle antiadhésive pendant quelques minutes. Faire chauffer un peu d’huile d’olive et y plonger pendant 30 secondes les feuilles de sauge. Déposez-les sur du papier absorbant.

3 – Faire cuire les pâtes al dente dans une grande quantité d’eau bouillante salée. Egoutter.

4 – Mettre les pâtes dans un grand plat et mélanger à la sauce à l’ail, verser les pignons, les feuilles de sauge. Saler et poivrer. Emietter la ricotta sur le dessus des pâtes.

Bon appétit


     

Je vous souhaite une très belle semaine, que vous viviez à la Mer, à la Ville, à la Montagne ou comme moi à la Campagne. 
 Le temps de l'attente a débuté, les préparatifs ont commencé, il est bien doux le chemin qui mène à Noël...

samedi 1 décembre 2012

OEUFS MIMOSA AU THON

Une petite entrée toute simple, mais savoureuse.
 On peut remplacer le thon albacore au naturel par du thon rouge frais cru, coupé en petits dés, mais de nos jours ce poisson est devenu si cher qu’il est inabordable, et la surpêche en fait une espèce en danger.
On peut préparer à l’avance la farce au thon et remplir les blancs au dernier moment.









Pour 6 personnes il faudra :

9 œufs
1 citron
3 échalotes
1 grosse boîte de thon
225 g de petits pois
5 cuillerées à soupe de mayonnaise
Sel et poivre



 1 – Portez une grande casserole d’eau à ébullition pour la cuisson des œufs.
2 - Pour les petits pois on peut choisir deux solutions. La première, des légumes congelés, auquel cas il faudra les faire cuire dans une eau salée. La seconde une petite boîte de petits pois en conserve.
3 – Pelez et ciselez les échalotes. Pressez le jus de citron. Dans une jatte mélangez le thon au naturel égoutté et émietté que vous arroserez avec le jus de citron. Egouttez les petits pois et les ajoutez au thon écrasez avec une fourchette.
4 – Ecalez les œufs, coupez les en deux, ôtez le jaune. Mettre de côté les blancs. Ecrasez à la fourchette les jaunes et les joindre au thon ajoutez également les échalotes ciselées. Mélangez le tout avec la mayonnaise, saler et poivrer.
5 – Remplir les blancs avec la préparation. Accompagnez les œufs mimosa de quelques feuilles de mâche assaisonnées.




Un verre de vin rosé du Var accompagnera bien cette recette, j'ai choisi un vin de Pierrefeu.

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...