jeudi 28 avril 2011

Salade pleine forme pour fêter le mois de Mai

Dans deux jours le mois d’avril va tirer sa révérence…et voilà que….

Le beau mois de Mai viendra le remplacer, joli Mai, charmant Mai fleuri, mois de Marie. C’est mon mois de l’année préféré d’abord parce qu’il porte une partie de mon prénom, Marie, mais aussi parce que sa douce chaleur nous caresse, et que la profusion de couleurs et de senteurs qu’il nous offre nous ravit le cœur et l’âme.

Dans les coins humides fleurit le muguet, et les rosiers de nos jardins parfument les douces soirées. Premiers goûters au jardin dans le bourdonnement des insectes et le vol gracieux des papillons. Premières brassées de fleurs iris et arômes qui viennent embellir nos maisons. Les talus de nos routes de campagne se parfument au foin, boutons d’or, marguerites, coquelicots éclaboussent les champs. Dans les haies le sureau (n'oubliez pas de faire votre vinaigre de sureau et pourquoi pas de la limonade) et l’acacia fleurissent : enivrantes odeurs.

Les premières fraises, bientôt les cerises viendront remplir nos paniers, tartes et clafoutis feront la joie des petits. Les légumes nouveaux le bonheur des cuisinières... lorsque je plongerai ma main dans les petits pois verts fraîchement écossés, lorsque je sentirai leur rondeurs satinées roulant sous mes doigts, je redeviendrai petite fille d’un jardin enchanté.

L’odeur des asperges cuites mises à refroidir sur le rebord de la fenêtre, affolera la gent féline, près de l’étang chaque soir un concert d’amour se donnera, le premier grillon chantera sa chanson, partout la faune nourrira sa progéniture prolongeant le grand mystère de la vie.

Les maisons ouvriront leur ventre au soleil, chassant les fantômes de l’hiver. Des armoires jailliront les robes fleuries et les ceintures multicolores. Sur les fils d’étendage sécheront en claquant au vent les draps frais au parfum de lavande qui remplaceront les couettes.

Joli mois de Mai vient vite….je t’attends !

Une petite salade pour la forme pour profitez pleinement des balades à vélo...

POUR 4 PERSONNES
INGRÉDIENTS
180 g de riz long de Camargue
80 g d'abricots secs
1 demi concombre
1 orange
2 carottes
1 livre de petits pois frais non écossés.
3 cuillerées à soupe d'huile d'olive
1 citron
1 cuillerée à soupe de miel
1 cuillerée à soupe de vinaigre de sureau
ou de framboise
du sel et du poivre

1 - Écosser les petits pois, une livre de petit pois m'a donné un petit bol mais j'ai oublié de les peser.
Éplucher les carottes les couper en petits bâtonnets fins. Laver puis éplucher le concombre en laissant une ligne de pelure verte sur deux (c'est plus joli), ôter les graines du milieu et couper le concombre en petits cubes. Du temps que vous y êtes coupez aussi en petits cubes les abricots.
2 - Mettre à bouillir une casserole d'eau, quand elle boue mettre les bâtonnets de carottes attendre 5 minutes, mettre le riz, attendre 5 minutes, rajouter les petits pois, laisser cuire encore 5 à 7 minutes égoutter aussitôt.
3 -Dans un joli saladier transparent mettre, le riz, les carottes et les petits pois, rajouter les dés de concombre et d'abricot. Peler à vif une orange et détacher les segments, directement au-dessus du plat, serrer bien dans la main la pulpe restante pour retirer le plus de jus.
4 - Préparer la sauce dans un petit bocal en verre avec un couvercle. Mettre 3 cuillerées d'huile d'olive, 1 cuillerée de miel, 1 cuillerée de vinaigre, le jus d'un citron, du sel et du poivre. Mettre la salade au frais au moment de servir secouer vivement le bocal verser la sauce, mélanger c'est prêt.

L'astuce du bocal est très pratique pour les pique niques, cela évite des accidents, perso j'utilise des petits bocaux de sauce tomate bien nettoyés.

Je vous souhaite une belle et douce soirée...

mercredi 20 avril 2011

Fricassée de poulet au safran (No-Cholestérol)

Voici une recette simple et pas très onéreuse. On peut remplacer le safran par un mélange de curcuma et paprika qui est plus économique, on peut remplacer l'aneth par un peu de verdure d'un fenouil,   ce fut mon cas.
Quand c'est de saison on peut remplacer les pommes de terre par de la courgette.
Si vous devez manger au bureau c'est un menu idéal pour la lunch box.
Comme tous les plats de poulet et bien sur si on n'utilise pas la peau c'est un plat faible en cholestérol.
On peut le présenter avec du riz créole.
Je lave toujours la viande dans une eau fraîche vinaigrée et je l'éponge dans un torchon propre, ceci par souci d'hygiène. C'est valable pour toutes les viandes, qui peuvent être souillées au moment du découpage en abattoir.



Cliquer sur l'image pour agrandir

1 - Laver les 6 cuisses de poulet dans une eau fraîche vinaigrée. Les éponger dans un linge propre.Ôter la peau (jetez la), détacher la chair des os et la couper en gros morceau (ne jeter pas les os vous pouvez faire avec un bouillon de poulet, si vous ne les utilisez pas de suite, congelez les). Mettre les morceaux de viande à mariner dans de l'huile d'olive à laquelle on rajoute 3 cuillerées à soupe de pastis et le safran. Mélanger bien directement à la main. Filmer le récipient et le mettre au frais. Laissez macérer au moins pendant 30 minutes.

2 - Faire revenir dans 2 cuillerées d'huile d'olive chaude l'échalote coupée en rondelles, ajouter les morceaux de poulet grossièrement égouttés et les laisser dorer de tous côtés. Saler et poivrer, ajouter les 300 g de pulpe de tomate en boîte ou fraîche (en saison) l'aneth ciselée et les 5 grosses pommes de terre épluchées, essuyées et coupées en gros carrés. Verser 40 cl d'eau chaude et cuire à couvert pendant 35 minutes à feu moyen.

3 - Après cuisson prélever 1/3 des pommes de terre dans une assiette creuse, les écraser à la fourchette avec 2 louches de jus de cuisson et l'ail coupée finement, servir la mijotée chaude avec cette sauce et des tranches de pain grillé.

Pour accompagner ce plat, un vin de côtes du rhône conviendra parfaitement

Je vous souhaite une très belle journée que vous viviez dans nos villes, dans nos montagnes, au bord de la mer ou comme moi dans nos campagnes.

lundi 18 avril 2011

Je refais une crise de carréotite aigue

LA CARREOTITE AIGUE

Et voila que ça me reprend, je pensais être guérie, eh bien non. J’avais fais une longue crise de 1975 aux années 90, avec de courtes périodes de rémission c’est vrai et puis peu à peu plus rien. Il suffit pourtant de trois fois rien pour que la carréotite revienne, car c’est comme la cigarette, dès qu’on y pense trop c’est fini, on est accro. Oui je sais ce que vous allez me dire :
« Mais Canotte va donc voir ton médecin référent ! »
« Oui mais non, le pauvre homme ne peut rien pour moi » En plus il va prendre sa retraite et comme son confrère part s’installer au Canada, on va se retrouver sans médecin. Le désert médical quoi. Heureusement nos élus ont planché sur la question et une maison médicale va bientôt voir le jour, regroupant 3 praticiens, 2 infirmiers, et un dentiste. Mais pour la carréotite aigue même l’éminent professeur Debré ne peut rien pour moi, ni pour les autres d’ailleurs.


La carréotite aigüe c’est ça.

C’est une amie qui était en difficulté car débutante en la matière qui est venue me demander conseil. La méthode la plus probante est visuelle alors il a bien fallu que je m’y remette, et dès cet instant j’étais perdue.
Je sens que l’été sera chaud. Que les carrés vont envahir ma vie, mon espace, ma tranquillité. Déjà que j’ai eu l’idée de faire un mini jardin en carré, oh pas grand-chose 2 carrés seulement d’un mètre carré, histoire d’avoir quelques tomates et radis pour ma petite fille. Je sens que les longues après-midi sous la ramure des arbres et l’ombre du parasol, en écoutant France-Inter et mes podcasts préférés (2000 ans d’histoire, zones d’ombre, concordance des temps et bien d’autres) en résolvant quelques sudoku, histoire de maintenir l’intellect en forme, oui mes après-midi vont être envahies de carrés aux teintes douces et poudrées comme des marquises.
Et mes carrés j’en fais quoi et bien je rempli un carton. Quand il est plein je le porte au secours catholique, les carrés sont assemblés par des mains expertes pour former des couvertures qui iront de l’autre côté de la terre, réchauffer les épaules de vieilles personnes qui ont tout perdu parce qu’une grande vague est passée par là.
Donc la carréotite est de retour, on l’appelle aussi la Granny Mania, car les carrés sont des granny, des carrés de grands-mères. Mais y a pas que les grands-mères qui en font, les jeunes s’y mettent aussi…
Dans le train ou le car, le matin et le soir, à l’aller et au retour …
Dans la voiture ou au stade, en attendant les gamins qui font leur cours de musique, ou leur séance de sport…
Pendant la pause repas, entre la salade et le café …
Le soir quand le programme télé est bof …
Au bistrot tricot pour une après-midi « thé-tricot-blablabla » tiens ça c’est un commerce que j’aimerais bien tenir, un coin belote, un coin tricot, un coin informatique, un coin cuisine.
Dans les salles d’attente chez le médecin, le dentiste
Au bord de l’eau, pique-nique et pêche partie …
Les soirs de plein lune, quand l'insomnie nous gagne ...
A la ville, à la montagne, à la mer et même à la campagne, il va y en avoir des petits carrés.

Après tout dans un monde où la tristesse, le pessimisme, la lassitude, nous menacent, un challenge, un but, un idéal comme un beau rayon de soleil, ça fait du bien … non !


Et avec les petits granny vous inventerez tant de belles choses que vous ferrez aussi plein de cadeaux de Noël.


Le lien pour le JAPON c’est ici, dans l’amusant et instructif blog de Tambouille un blog à deux mains expertes celles de Chris et celles de Clo
http://www.tambouille.fr/2010/04/25/tuto-granny-square-crochet/


Ce matin j'ai installé ma couronne de bienvenue de Pâques.....vive les oeufs, vive les poules....

dimanche 17 avril 2011

Lemon cake écossais du Lot et Garonne !

POUR 4 PERSONNES
PREPARATION : 30 MINUTES
CUISSON : 40 MINUTES
120 g de beurre mou + pour le moule
140 g de sucre en poudre + 10 g pour les fraises
150 g de farine + pour le moule
1 cuillerée à café de levure chimique
6 cuillerées à soupe de lait ½ écrémé
3 œufs
2 citrons non traités
200 g de fraises
50 g de sucre glace
Sel

 

Sortez le beurre la veille pour qu’il soit bien mou
1 – Mettre dans une jatte les 120 g de  beurre mou et 140 g sucre en poudre travailler à la spatule, jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse. Ajouter les 150 g  farine tamisée avec la levure et 1 pincée de sel, incorporer progressivement le lait (6 cuillerée à soupe), puis les 3 œufs battus. Parfumer avec le zeste d’un citron râpé.

2 – Verser la pâte dans un moule carré beurré et fariné (inutile si vous utiliser un moule silicone), cuire le gâteau 40 minutes dans le four préchauffé réglé à 180° soit Th 6.

3 – Laver puis équeuter et émincer les 200 g de  fraises en fines tranches les mélanger délicatement avec le sucre restant. Réserver au frais. Presser les 2 citrons mettre le jus dans un grand bol en le passant avec une passette à tisane, ajouter le sucre glace et mélanger au fouet.

4 – Sortir le gâteau du four attendre 5 minutes avant de le démouler sur un plat. Le napper du glaçage au citron.

5 – Découper le gâteau en 4 portions et le servir avec les fraises, éventuellement on peut accompagner de crème fraîche ou de crème anglaise, décorer avec des sommités de menthe. Ou comme moi laissez le entier recouvert d'écailles de fraises.

Vous pouvez faire les gâteaux dans des moules individuels genre moules à financiers en silicone.
Ce sont mes premières fraises de la saison, elles seront suivies de bien d'autres car j'en fais chaque année une bonne cure, je les achète directement chez le producteur (à moitié prix) un des petits avantages de la vie en Lot et Garonne, pays producteur. J'ai dégusté aussi mes premières asperges des Landes tout simplement en trempant leurs pointes dans l'onctuosité d'un jaune d'oeuf, essayez c'est délicieux.


Un petit air de Printemps pour finir



Je vous souhaite une très bonne fin de soirée,  la semaine sera courte, le beau temps est bien installé, alors profitons de la vie et des plaisirs de Pâques qui nous arrivent, prenons soin de ceux que nous aimons et laissons couler doucement le temps et les heures.

lundi 11 avril 2011

Navarin de printemps

POUR 6 PERSONNES
PREPARATION : 30 MINUTES
CUISSON : 1 HEURE 45


1,2 kg d’épaule d’agneau désossée
500 g de navets nouveaux
500 g de carottes fanes
18 petites pommes de terre rattes
300 g de petits pois congelés
4 oignons nouveaux
3 gousses d’ail
2 brins de romarin
25 cl de bouillon de légumes
1 cuiller à soupe de concentré de tomate
1 pincée de cannelle
Huile d’olive – sel et poivre
1 grande cocotte en fonte de grand-mère
 
 
1 - Mettre à chauffer dans la cocotte un filet d’huile d’olive et y faire dorer pendant 5 minutes les 1200 g d’agneau coupées en morceaux avec les 4 oignons coupés en 4, ajouter les 3 grains d’ail écrasés, laissé cuire encore 10 minutes. Mouiller avec les 25 cl de bouillon de légumes, porter à ébullition, ajouter la cuiller à soupe de concentré de tomate, 1 brin de romarin et la pincée de cannelle. Laisser cuire 20 minutes.

2 – Peler et couper en tronçon les 500 g de navets, les 500 g de carottes, laver soigneusement les pommes de terre ajouter tous les légumes dans la cocotte, saler et poivrer. Couvrir et laisser mijoter une heure à feu doux.

3 – Ebouillanter les 300 g petits pois surgelés 3 minutes, les égoutter et les ajouter dans la cocotte. Continuer la cuisson pendant 10 minutes.

4- Disposer la viande et les légumes dans un plat chaud avec un brin de romarin frais et un brin de menthe. Passer le jus au chinois et arroser la viande avec. Servir aussitôt.

"Voici un plat que l'on pourra faire en grande quantité pour Pâques on pourra même le cuisiner la veille, le dimanche avec la famille et les amis c'est généreux, goûteux. Pour le lundi en petit comité restreint on fait réchauffer et c'est encore meilleur. Si vous êtes très pressée vous pouvez remplacer les légumes frais par une jardinière congelée (pommes de terre, carottes, petits pois, haricots verts, oignons) mais franchement quand on a la chance d'avoir d'aussi beaux petits légumes de printemps, on sacrifie au rituel de l'épluchage.

J'ai présenté cette recette dans un plat en métal émaillé blanc à bordure bleu, ma belle-mère utilisait fréquemment ce genre de plat pour les gratins au four à bois, mais celui-ci n'est pas à elle, je l'ai trouvé sur un vide grenier samedi et négocié pour 0,50 cts d'euro, il a été "égrigné" sur le bord, mais cela le rend encore plus attachant, j'aime les objets qui ont un passé...."

Avec ce plat  très classique mais qui plaît à tout le monde, je vous propose de servir un vin de Bourgogne.

jeudi 7 avril 2011

Apéritif à l'Aubépine

Aubépine en fleurs (photo encyclopédie Wikipédia)
Flor qui habite Valence en Espagne me demande si j'ai des recettes de vin qui utilise les fleurs d'oranger. Malheureusement chère Flor j'ai plein de recettes qui utilisent les oranges amères ou douces, le jus, la pulpe et le zeste, les écorces séchées, mais pas les fleurs, qui sont utilisées pour faire l'eau de fleur d'oranger qui parfume les gâteaux, ou encore séchées elles peuvent garnir des oreillers aromatiques.
En voici un petit échantillonnage :
1 - Apéritif marquise
2 - Apéritif d'orange amère
3 - Vin d'orange douce
4 - Apéritif d'orange et vin blanc
5 - Vin rouge à l'orange
6 - Cinzano de ménage
7 - Vin d'orange amère
8 - Vin d'orange à la cannelle
9 - Vin de zeste d'orange
10 - Vin d'orange (2 recettes)
11 - Apéritif de vin ambré
12 - Vin d'orange en pelote
13 - Vin blanc d'orange
14 - Vin rosé d'orange
15 - Prunellier de vin d'orange
16 - Vin d'orange de lune
17 - Vin d'orange et citron....
Je me ferai un plaisir de vous mettre les recettes qui vous intéressent.

En ce mois d'avril où la chaleur est un fait remarquable puisqu'aujourd'hui il fait 30° ici, je vous propose un apéritif tonique. On appelait autrefois ce genre de vin : un cordial.
Quand on se lance dans la fabrication maison de ses apéritifs, on y prend très vite goût. La fierté d'avoir sa petite réserve, la joie de faire découvrir aux amis, le fait de savoir que tout est naturel, le plaisir de la cueillette n'y sont sans doute pas étranger. Si le virus vous gagne équipez-vous avec une grosse bonbonne, gardez les bouteilles en verre (c'est bon pour le recyclage) que vous laverez bien, faites les vide greniers pour trouver de belles bouteilles et des pots pour les gelées, les confitures, les cornichons. Mais aussi amusez-vous à faire de belles étiquettes. Par les temps qui court les produits à faire soi-même on le vent en poupe.

Pour 6 litres il vous faudra :
1 litre d'eau de vie à 40° ou 1/2 litre d'alcool à 90° coupé avec 1/2 litre d'eau de source.
5 litres de vin rouge
1 kg de sucre semoule
2 verres d'eau
500 g d'aubépine, les jeunes pousses de l'année uniquement.
Une bonbonne
Un filtre, par exemple un filtre à café perpétuel que vous garderez pour cet usage
Des bouteilles
Une casserole

Versez dans la bonbonne le vin rouge.
Faites un sirop avec le sucre et les 2 verres d'eau
Ajoutez les sommités d'aubépine dans le sirop tiède, laissez refroidir.
Versez le sirop froid avec les pousses d'aubépine, l'eau de vie ou l'alcool dans la bonbonne.
Mélangez.
Laissez macérer pendant 10 jours dans un endroit bien sec à l'abri de la lumière.
Filtrez, mettez en bouteilles. Bouchez
Laissez reposer durant 1 mois.

La durée de conservation est illimitée.


Pour l'achat de bonbonne et dame Jeanne j'ai trouvé ce site :


mercredi 6 avril 2011

Terrine océane à la ciboulette sauvage

En ce moment le filet de Julienne est sans doute le poisson le moins cher sur le marché il faut compter 8,5 à 9,5 euros le kilo.
Les tomates que l’on trouve sont des fruits hors sol en serres chauffées, alors oubliez les tomates fraîches et utilisez de la pulpe de tomate en conserve soi maison soi du commerce.
La ciboulette sauvage est une merveille de la nature, c’est pourquoi j’ai demandé à mon jardinier d’en préserver de la tonte un petit carré, (chez moi pas de pelouse mais une prairie d’herbes naturelles) ainsi j’ai le plaisir de la voir fleurir et de l’utiliser dans les plats. En fleur mettez les sommités dans une salade c’est beau, c’est bon et ça étonnera vos invités.
Voilà une terrine qui sera la bienvenue pour un repas de Pâques, elle suivra les œufs mimosas, les asperges des Landes et elle précèdera le gigot d’agneau ou le bœuf gras de Pâques, de quoi régaler toute la famille, et si vous souhaitez une terrine plus raffinée vous pouvez remplacer la tomate et la ciboulette par des petites crevettes décortiquées congelées. Moi je préfère la version qui fait référence au renouveau de la nature. L'avantage pas négligeable de cette terrine c'est qu'elle se prépare la veille, ainsi vous pourrez faire vos Pâques tranquillement et organiser une chasse aux oeufs...


1 - Eplucher les échalotes, hacher les, faites-les revenir dans un peu de matière grasse, ajouter le vin blanc et chauffer tout en remuant jusqu’à évaporation de celui-ci.

2 - Oter les arrêtes éventuelles du filet de poisson et couper le en petits cubes. Mettre dans le robot mixeur le poisson, les œufs, la crème, la préparation précédente à l’échalote, la ½ botte de persil plat lavée et séchée dans un torchon, saler et poivrer. Mixer.

3 - Beurrer un moule à cake (s’il est transparent c’est parfait, malheureusement je n’en ai pas). Verser la moitié de la préparation dans le moule, mettre la pulpe de tomate et la ciboulette sauvage dans sa longueur, recouvrir avec le reste du poisson.

4 - Mettre au four au bain marie thermostat 180° soit N°6 pendant 45 minutes.
Laisser reposer toute une nuit au frigo. Pour le démoulage glisser une spatule souple tout autour.

Garnir le dessus de la terrine de quart de rondelles de citrons verts ou jaunes. Décorer à votre guise.
J'accompagne cette terrine d'une mayonnaise bien citronnée.



Un vin blanc Baron d'Albret sera parfait pour accompagner cette terrine océane

Je vous souhaite une bonne journée. Prenez soin de vous, n'oubliez pas le proverbe "En avril ne te découvres pas d'un fil, en mai fais ce qu'il te plaît"


vendredi 1 avril 2011

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots


Le lomo c’est quoi ? Bonne question.
J’ai découvert cette spécialité basque pendant ma balade d’automne dans cette remarquable région. Le lomo est l’un des morceaux les plus nobles du porc ibérique très apprécié pour son caractère juteux, sa texture et son goût, en fait : le filet.
Cette pièce coupée très finement, les tranches font environ 4 millimètres d’épaisseur, mérite une cuisson rapide. Le porc basque est rose et noir. Il est élevé en pleine nature dans la vallée des Aldudes.
Présente-t-on encore le piment d'Espelette ? Pour moi c'est la poudre magique, celle qui réveille tout. Il remplace avantageusement le poivre, avec les poivrons il est indispensable, et une simple omelette de pomme de terres devient grâce à lui rayon de soleil.

1 – Le matin on fait mariner le lomo dans de l’huile d’olive parfumée à l’ail et on le parsème généreusement de poudre de piment d’Espelette. On prend soin de le remuer souvent avec délicatesse sans le piquer allez y carrément avec les doigts en vous lavant les mains avant et après opération, bien sûr.

2 – Pendant ce temps on fait cuire à la vapeur 400 g de petites pommes de terre rattes au délicieux goût de noisettes (mais quand c’est la saison on préfèrera des pommes de terre nouvelles grenaille que l’on fait rôtir avec leur peau). On épluche les 400 g de petits oignons grelots. On épluche les pommes de terre que l’on garde au chaud.

3- On met les oignons grelots dans une casserole avec de l’eau froide. A ébullition on compte 5 minutes de cuisson et on égoutte rapidement dans une passoire. On fait fondre 30 g de beurre dans une sauteuse et à feu doux on fait revenir les petits oignons dans le beurre mousseux. On réserve.

4 – La meilleure cuisson pour les tranches de lomo c’est sur un grill, mais si vous n’en avez pas une poêle à fond épais fera l’affaire à condition de poêler les tranches dans la poêle sèche, la cuisson doit être rapide : 3 minutes d’un côté, 1 minute de l’autre. On dépose les tranches sur des assiettes chaudes en compagnie des petits oignons et de quelques pommes de terre rattes, on déglace rapidement la poêle avec une cuiller de vinaigre de cidre ou d’eau, on verse cette petite sauce courte sur la viande.

On accompagnera ce plat d'un rosé frais du Sud-Ouest.

Je vous souhaite une belle journée ici le soleil est comme une fête. Attention aujourd'hui les poissons volent bas....baissez la tête !

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...