lundi 30 août 2010

Un coup de gueule...la tarte récup'

Je vais pousser "un coup de gueule", c'est rare mais ça m'arrive.
J'en ai marre de la focalisation : pâte brisée - pâte feuilletée.

A croire qu'il n'existe rien d'autre.

Et encore le plus triste, quand je visite certains blogs, c'est de voir que l'utilisation des pâtes industrielles est systématique. Passons sur la pâte feuilletée qui nécessite une mise en œuvre complexe, mais la pâte brisée, vraiment quoi de plus simple !

Alors du coup, que ce soit sur les blogs, dans les émissions culinaires télévisuelles, dans certains magazines ne figurent plus aucune recette de tarte à pâte levée. Cette pâte rustique convient si bien aux fruits juteux comme les prunes et en plus elle a une tenue qui permet aux enfants de tenir à la main une part de tarte. Alors cette pâte ne plait pas aux industriels alimentaires car elle ne peut se fabriquer autrement qu'à la maison.

Je rends toutefois justice au blog si instructif  Le Sot l'y laisse qui nous a offert une belle recette de tarte briochée aux fruits à voir ici 
Pour la pâte il faudra

12 g de levure de boulanger (fraîche si possible)
10 cl de lait
250 g de farine
100 g de beurre ou de matière grasse genre Primevère
1 petit œuf
1 pincée de sel
2 cuillerées à soupe de sucre

1 - Sortir à l'avance les 100 g de beurre ou de matière grasse genre Primevère (Vous pouvez descendre à 80g de matière grasse)
2 - Faire tiédir les 10 cl de lait (température idéale 35°) ajouter les 2 cuillerées à soupe de sucre, mélanger. Émietter les 12 g de levure de boulanger. Laisser travailler la levure.
3 -Dans une jatte mettre les 250 g de farine tamisée avec la pincée de sel. Faire un puits au centre. Casser l'œuf dans une tasse et le mettre dans la jatte, Mettre le beurre ou la matière grasse bien ramolli dans la jatte. Commencer à amalgamer la farine tout en versant peu à peu le mélange lait, levure et sucre. Travailler vigoureusement la pâte environ une bonne dizaine de minutes.
4 - Couvrir la jatte d'un torchon. Laisser lever dans un endroit tempéré, à l'abri des courants d'air, pendant environ 1 heure.
Pendant ce temps votre moule serra beurré et fariné, et vous dénoyauterez vos fruits.
5 - Dégazer la pâte en glissant votre main en dessous et en faisant le tour, faire tomber la pâte dans le plat à tarte l'étaler à la main en vous farinant très légèrement les paumes, en partant du centre vers les bords. Remonter généreusement sur les côtés.
6 - Garnir avec les fruits que vous aurez choisi, pour moi : mirabelles, figues violettes et pêche. De quoi utiliser les fruits qui restent dans le compotier avant qu'ils ne s'abîment.
7 - Mettre au four préchauffé th 6 (180°) laisser cuire 45/50 minutes.
Servir en saupoudrant de sucre glace avec un bon café.

Cette pâte se fait très facilement au robot bien sûr, mais aussi dans votre machine à pain

Si on aime les pâtes plus sucrées on peut rajouter 60 g de sucre au moment où l'on verse l'œuf.
Sinon cette pâte convient aussi très bien pour faire des quiches à la tomate, des tartes salées aux poireaux ou aux endives braisées, aux brocoli avec du saumon.

Voilà… bon ben ça fait du bien.

Bonne pâte, bonne tarte, que vous habitiez à la ville, à la mer, à la montagne, à la campagne. Aujourd'hui il fait 27° ma lessive sèche, torchons et nappes claquent au vent parfumé, de petits nuages blancs crémeux s'étirent dans le ciel bleu, il fait bon, il fait doux, c'est le Sud.....

dimanche 29 août 2010

Compote de mirabelle à l'orange confite

Les dernières mirabelles viennent de choir, voilà une belle occasion de faire une petite compote de ce fruit délicieux.
Inutile de mettre du sucre, le fruit en contient suffisamment à lui seul.
On peut servir cette compote avec du fromage blanc, cela donne un bel accord.

Déjà le dernier dimanche du mois d'août. La rentrée des classes c'est pour cette semaine.

Je me souviens que dans les années 55/60 on rentrait au 1er octobre. La France en ce temps-là était à 80 % rural et les grands enfants donnaient un coup de main aux parents pour les travaux d'été.
L'école des filles et l'école des garçons situées dans la même rue étaient séparées par un mur. La mixité n'existait pas encore (d'ailleurs, ils semblent que certains enseignants avouent  -sous le manteau- que cette séparation n'était pas si mauvaise, les filles étant  mûrs plus tôt que les garçons).
Les feuilles des marronniers qui tombaient tapissaient les trottoirs et nous les foulions aux pieds, les vendanges se faisaient bien plus tard qu'aujourd'hui. On retrouvait avec plaisir les camarades et nos maîtresses.
Sur le cahier du jour tout neuf recouvert de papier bleu on écrivait nos nom et prénom sur une étiquette et sur la première page en imitant la belle écriture du tableau on inscrivait la date...on entendait une mouche volée...chut !



1 - On taille les 100g d'écorce d'orange confite en dés.
2 - On lave puis on sèche le kilo de mirabelles en les roulant doucement sur un torchon propre. On les coupe en deux et on retire le noyau.
3 - On place les mirabelles dans une casserole. On ajoute les 125g d'amandes mondées entières ou en pétales, la cuillerée à soupe d'eau de fleur d'oranger et les dés d'orange confite.
4 - On couvre la casserole et on laisse compoter 20 minutes à feu  tout doux.

Avec cette compote on sert un vin muscat Beaumes de Venise (d'ailleurs pour débuter la cuisson on peut mettre la moitié d'un verre de ce muscat)


Je vous souhaite un bon dimanche que vous soyez à la Ville, à la Mer,  à la Montagne, à la Campagne et bonne rentrée...

jeudi 26 août 2010

Tarte au maroilles et aux poires conférence

 La dernière semaine du mois d'août est bien entamée, dans le Sud nous avons droit depuis quelques jours à un feu d'artifice de fin de saison avec des températures à 38°. Le plaisir des repas sous les arbres est revenu.

Aujourd'hui un fromage du Nord : le Maroilles, avec des poires du Sud : la conférence. C'est un mariage rustique succulent. Il faut prendre le temps de faire sa pâte soi-même, elle est tellement meilleure. Moi je remplace la crème fraîche par du Soja cuisine.

On peut dire que cette tarte salée est un plat de transition entre été et automne.

Il me semble que l'on mange moins de poires qu'avant pourtant c'est un fruit très délicat au goût élégant. Toutefois pitié achetez des fruits français et si possible d'une provenance proche de chez vous. Si elles ne sont pas très mûres, ce n'est pas grave, elles mûrissent en 48 heures dans le compotier. Pour les tous petits faîtes des compotes en mélange pommes/poires. Bientôt aussi en Sud-ouest on va trouver les prunes d'Ente, je vous conseille les tartes, les compotées, les plats sucré/salé, prunes et magret quel régal ou compotée de prunes et foie gras une merveille, filets mignons aussi. Ce sera l'objet de mon prochain billet.


1 - On commence par la pâte. On dilue les 5 g de sel dans les 5 cl d'eau. Dans une jatte on verse les 250 g de farine, on creuse un puits au centre.
2 - On ajoute les 125 g de beurre coupé en petits dés, l'eau salée et 1 jaune d'œuf. On écrase le beurre du bout du doigt pour l'assouplir et on amalgame petit à petit les éléments ensemble. On incorpore toute la farine. On pétrit rapidement puis on enveloppe la boule dans du film plastique alimentaire. On la met au frigo pour 30 minutes.
3 - Après ce laps de temps on ressort la pâte et on l'étale sur un plan de travail fariné (environ 3 millimètres). On garni le moule avec la pâte. On met du papier sulfurisé sur la pâte et on leste avec des haricots secs. On enfourne dans le four préchauffé à 180° (th 6) pendant 20 minutes. A mi-cuisson retirer les haricots et le papier.
4 - On épluche les 2 poires, on retire les pépins, et on coupe en lamelles.
5 - Dans un saladier, on mélange au fouet les 2 œufs et les 250 g de crème fraîche semi-épaisse. On sale et on poivre légèrement. On verse cet appareil sur le fond de tarte pré-cuit, on répartie les morceaux de poires et les 150 g de maroilles grossièrement coupées. On enfourne à 180 ° pendant 30 minutes environ.
6 - On accompagne cette tarte d'une salade verte toute fraîche.

La pré-cuisson à blanc permet d'avoir une tarte plus croustillante.


Dans les peupliers nichent les écureuils, sous le auvent du patio les oiseaux ont fait leurs nids bien sûr cela procure quelques désagrément de propreté(un coup de jet d'eau sur le carrelage....il n'y a pas mort d'homme ! ), mais notre présence ne les importune plus, ils ont accepté de vivre à nos côtés, dans le massif des herbes de la pampa quelques musaraignes ont trouvé refuge, bon an mal an les chats régulent la population. Je laisse les chats faire leur travail de chat, et je respecte tous les animaux de nos campagnes chez moi les produits de toutes sortes n'ont pas à intervenir.
Je vous souhaite une belle et bonne soirée à tous.

Pour ceux qui ne connaissent pas le fromage Maroilles cliquez sur le mot en couleur souligné et vous serez incollable sur ce fromage.

dimanche 22 août 2010

Nectarines rôties au basilic

Il me fallait un dessert rapide, qui pourrait cuire dans le grand four en même temps que mes courgettes farcies, je l'ai trouvé avec ces nectarines au basilic.

Il fait très chaud aujourd'hui encore (37°) et j'ai préféré éclairé le four dans la cuisine d'été plutôt que de chauffer encore plus la maison.

Une journée à faire une longue sieste dans la chambre.
J'ai fermé les volets après avoir aéré, pour garder la fraîcheur.
J'ai aspergé le couvre lit avec de l'eau de Cologne à la lavande (c'est une vieille habitude des grands-mères provençales), la pièce est comme un cocon serein.

 
 

1 - Préchauffez le four à 240° (th 8)
2 - Incisez le sommet des 6 nectarines bien mûres en croix jusqu'au noyaux.
3 - Posez-les côte à côte dans un plat en terre vernissée.
4 - Dans les incisions incérez en les déchiquetant 6 feuilles de basilic. Répartissez dessus les fruits les 20 g de beurre, puis les 15 g de sucre roux.
5 - Prélevez le zeste d'un des citrons et pressez en deux, versez ce jus sur les nectarines, ajouter 4 cuillerées d'huile d'olive vierge, 6 cuillerées à soupe d'eau et le zeste du citron.
6 - Enfournez pour 25 minutes et arrosez régulièrement les fruits avec le jus de cuisson.
7 - Disposez les nectarines dans un plat de service, filtrez le jus de cuisson , versez le dans une casserole et ajoutez le jus des 2 citrons qui restent. Amenez le liquide à ébullition, laissez réduire jusqu'à ce que la sauce devienne sirupeuse, ajouter 2 à 3 tours de poivre. Versez la sauce dans le mixer avec les 4 cuillerées d'huile d'olive restantes et les 6 feuilles de basilic restantes. Émulsionnez.
8 - Servez les nectarines froides nappées de sauce accompagnées de glaces vanille.

Un petit dessert délicat proposé par  Paysans.fr


Je vous propose d'accompagner ce dessert avec un Muscat Crystal rose de Beaumes de Venise.
Sublime avec l'acidité des fruits et la note du basilic
Il faut compter 10 euros la bouteille


Les vignerons de Beaumes de Venise







Je vous souhaite une très belle semaine que vous habitiez à la Mer, à la Montagne, à la Ville ou encore à la Campagne, si vous êtes en vacances profitez en bien mais soyez toujours prudents, prenez soin de ceux que vous aimez humains et animaux, et fabriquez-vous de beaux souvenirs à la pelle.....

jeudi 19 août 2010

Petit râgout du "bistrot des amis"

Déjà, les soirées sont plus fraîches, finis les soupers au jardin, les veillées sous les étoiles où l’on refaisait le monde.
Déjà, on nous livre les commandes de fuel, de gaz ou de bois. On nettoie les gouttières des maisons, on termine les travaux de peinture.
Déjà, sur les rayons des magasins, les soldes sont remplacées par les nouvelles collections automne-hiver. Les cartables, cahiers et classeurs, crayons et stylos s’étirent sur des kilomètres de présentoirs.
Déjà, les jardiniers sèment poireaux d’hiver et choux.
Déjà, dans le ciel les nuages s’alanguissent. La rosée du matin mouille les longs poils du chien, et le soleil se lève de plus en plus tard.
Pourquoi, la mélancolie nous envahit-elle ? Est-ce parce que nous devons nous séparer de nos amourettes d’été, de nos amitiés des beaux jours, des amis rencontrés, des amis retrouvés ? Est-ce par regret de ces belles journées au bord de l’eau à rêvasser, à pêcher, à sommeiller, de ces longues balades à vélo ou à pieds dans les chemins ombragés ? Est-ce la nostalgie de ces fêtes de villages, des marchés colorés, des visites dans les fraîches églises?
Eh oui l’été s’achève, le bel été, comme le bel âge s’enfuient. L’analogie entre une année et la vie humaine est frappante. Pourtant si l’automne approche il est prometteur d’autres plaisirs, d’autres amours, d’autres découvertes, d’innombrables récoltes et de bien belles journées encore. Alors puisque le barbecue va regagner son fond de garage retrouvons les petits plats du bistrot des amis dans les cocottes en fonte.

1 - Couper le kilo de porc en gros morceaux et rouler-les dans la farine.
2 - Faire chauffer les deux cuillerées d'huile d'olive dans une cocotte en fonte. Dorer les morceaux de viande farinés à l'huile bien chaude. Mettre l'oignon coupé en rondelles et les 3 gousses d'ail épluchées et coupées en deux.
3 - Faire cuire 3 ou 4 minutes à feu moyen en remuant souvent.
4 - Ajouter la boîte de champignons égouttés et rincés.
5 - Ajouter la boîte de tomate concassées au basilic.
6 - Mettre le bouquet garni et le zeste de citron. Arroser avec les 25 cl de vin blanc, ou deux cuillerées à soupe de vinaigre balsamique et 25 cl d'eau.
7 - Saler et poivrer.
8 - Couvrir et laisser mijoter à feu très doux pendant 2 heures 30. Surveiller chaque demi-heure et si nécessaire rajouter de l'eau.
9 - ajouter les 25 olives noires. Et laisser mijoter encore dix minutes.
On accompagne ce ragoût de : pommes de terre en robe des champs, de riz, de pâtes tagliatelles ou spaghettis, de semoule de blé dur aux épices.
On peut avant de mettre la viande dans l'huile chaude faire fondre 200 g de gros morceaux de poitrine de porc.


Un beaujolais de la cave du château des Loges
Une robe rouge rubis profond.
Un nez expressif aux arômes de fruits rouges.
Tendre et équilibré il présente une bonne tenue en bouche où l’on retrouve des notes fruitées.
Accords mets-vin : Il accompagnera à merveille les charcuteries, les volailles et viandes blanches, les fromages.Servir entre 12° et 14.
Il faut compter entre 5 et 7 euros, suivant l'année.
Savez-vous qu'il existe aux Etats Unis deux "bistrots beaujolais village" le premier à New-york, l'autre à Chicago et qu'ils sont très fréquentés (n'est-ce pas Andy...!)


Je vous parle souvent de la douceur de vivre en Lot et Garonne et de son climat tempéré, en voici une nouvelle preuve, sur le domaine de la ferme de Sarboise à Coulx, Monique Furlan a planté un pied de lotus rose que quelqu'un lui avait offert, trois ans après dans cette retenue d'eau artificielle alimentée par une source naturelle, le pied a si bien prospéré que l'on ne voit plus l'eau. Les fleurs atteignent 25 à 30 cm de diamètre, les feuilles parfaitement imperméables sur le dessus recueillent la rosée et supportent le poids des petits oiseaux qui viennent boire dans ces vasques naturelles.

Je vous souhaite une belle soirée

samedi 14 août 2010

Salade grecque rustique

C’est une salade simplissime, même la chouette en fait des yeux ronds. Et pourtant c’est le genre de salade que tout le monde apprécie. Il suffit que les produits soient bons, que le barbecue fumerote (il m’arrive souvent de créer mes mots) dans son coin, que les jolis coussins bleus soient doux à nos fessiers et que nos verres s’ils se vident se remplissent tout autant.
Que chacun trouve un bon mot pour passer un bon moment.
Qu’on se congratule pour ne pas avoir trouver les bons numéros du Loto et ainsi s’éviter bien des soucis.
Lever le nez pour regarder les nuages blancs et voir Mimi assise la-haut se brossant les ailes.
Où encore se dire que le film « les Vestiges du jour » avec Anthony Hopkins et Emma Thompson que nous avons regardé hier était un instant de pur plaisir.
Tiens c’est ça la vie, partager, créer, réaliser, comprendre et toujours apprendre, recevoir et donner, rencontrer et toujours recommencer, c’est pas Lulu et Odile qui vont me contredire….!

Pardon pour mes papotages passons à la recette.

1. Trier et laver la moitié d’une belle scarole. Essorer. Superposer les feuilles, rouler -les et couper en fines lanières. Dresser cette chiffonnade de salade sur les assiettes de service. Laver et tailler les trois tomates en ôtant les graines (dans les olivettes il y en a très peu). Couper chaque tomate en 8.

2. Couper les 250 g de fêta en cubes de 2 cm et répartir les cubes sur les assiettes. Répartir les 125 g d’olives noires à la grecque sur les assiettes

3. Garnir avec la cuillère de feuilles d’origan fraîches hachées ou des 5 feuilles de basilic déchiqueter à la main.

4. Dans un petit shaker en plastique avec couvercle mélanger 60 ml d’huile d’olive le jus d’un gros citron une pincette de sel un peu de poivre. Fermer bien secouer. Répartir cette sauce sur les 4 assiettes.

C’est une salade simplissime qui précédera à merveille des côtes de porc marinées cuites au barbecue.


Je vous souhaite une belle fin de semaine, quant à moi je serais plus disponible mes enfants après 2 semaines de vacances buccoliques sont rentrés à Bordeaux, avec au fond des yeux tout de même une larme de nostalgie....

lundi 9 août 2010

Brochettes de poulet à la sauce Tamari

Voici des brochettes goûteuses à souhait et tendres comme une joue d'enfant.
En été, les légumes s'habillent en robe colorées et se farçissent d'une préparation moelleuse. On les cuisine en quantité pour le plaisir de tous.

La table est mise sous les frondaisons du jardin, les glaçons tintent dans les grands verres, on redécouvre les vieux apéritifs avec plaisir, Avèze à la gentiane, Ambassadeur, Byrrh et même l'absynthe, la fée verte est de sortie (rassurez-vous la fabrication est moins dangereuse qu'antant, mais le goût demeure) moi je suis restée au petit verre de vin blanc allongé de limonade.
Deux oiseaux se pourchassent dans les branches, on dirait qu'il y a de la dispute dans l'air. Au loin le clocher du village sonne l'angélus, et les bottes de paille dans les chaumes ressemblent à des sculptures modernes. On est bien tout simplement, c'est le Sud.
1. Mettre tremper les piques en bois dans de l'eau froide.
2. Laver les tomates cerise
3. Oter les parties grasses et les tendons des  6 poitrines de poulet, les couper en gros cubes.
4. Monter les brochettes : 1 tomate cerise, 4 morceaux de poulet, 1 tomate cerise,4 morceaux de poulet et terminer par 1 tomate cerise.
5. Une fois terminé mettre toutes les brochettes dans un plat où elles seont à l'aise. Les arroser avec la sauce tamari, bien les retourner sur tous les côtés. Répartir une généreuse coulée de miel, et saupoudrer de graines de sésame. Bien remuer et mettre au frigo pour 2 à 3 heures.
6. Faire cuire sur le barbecue délicatement pour que la viande reste moelleuse.
7. Accompagner de petits légumes farçis.
C'est une recette de mon gendre Stéphane, rendons à César ce qui est à César, et à Jules ce qui lui appartient.




Avec ces brochettes je vous propose un joli Cabernet d'Anjou
Un vin aux saveurs de framboises, léger à boire frais, mais pas glacé c'est à dire autour de 8 à 10 degrés.
Sa note en bouche va bien avec le poulet légèrement sucré par le miel.
Il faut compter entre 4 et 6 euros pour un bon Cabernet des pays de Loire.
C'est un vin qui chante...




Je vous souhaite un beau début de semaine, que vous viviez à la mer, à la ville, à la montagne ou encore à la campagne, prenez votre temps, tout votre temps, pour que chaque seconde glisse comme une goutte de rosée. Je vous demande pardon si en ce moment je ne poste pas souvent, mais il fait si beau et la campagne est si belle.

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...