dimanche 3 avril 2016

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ce n'est pas vrai, l'auvergnat est économe et connaît la valeur des choses. De tous temps il a su utiliser ce que la nature nous donne, mais jamais il n'a laissé quelqu'un au seuil de sa porte, en Auvergne la table est toujours simple mais ouverte.

Ingrédients
250 g de pain rassis (ou de pain de mie)
½ litre de lait ½ écrémé
Feuilles de blettes, épinards, salade, fanes etc mais impérativement bio
200 g de poitrine fumée
1 gros bouquet de persil
5 gros œufs
26 pruneaux dénoyautés
poivre

1. Coupez le pain et le mettre à tremper dans le lait
2. Hachez finement le persil, les herbes. Je fais ça avec une mezza-lune (hachoir à mains) c'est celle qu'utilisait Père et que j'ai gardé.
3. Coupez la poitrine fumée en lardons
4. Dans une jatte, cassez les œufs, salez légèrement et poivrer.
5. Préchauffez le four  à 200° chaleur tournante, sinon 210° Thermostat 7
6. Mixez le mélange de pain rassis ou mieux écrasez le à la main. Ajoutez aux œufs.
Ajoutez les herbes hachées.
Ajoutez ensuite les lardons, goûtez et rectifiez l'assaisonnement si nécessaire.
7. Dans un grand moule à cake anti-adhérent versez la moitié de la préparation. Insérez la moitié des pruneaux moelleux d'Agen dénoyautés, puis versez le restant de la préparation. Mettre sur le dessus en les enfonçant le reste des pruneaux.
8. Vous pouvez parsemez sur le dessus un peu de chapelure et mettre trois noix de beurre, pour la gourmandise.
9. Faire cuire au four pendant 1 heure.
Peut se manger chaud, ou froid avec une salade.

On peut y mettre toutes les verdures, il m'arrive d'y ajouter de jeunes pousses d'orties.



Que va-t-on boire avec le Pounti Auvergnat ? Je vous propose un vin de soleil, un rosé Château de Chausse

Je vous souhaite un beau dimanche que vous viviez en Ville, à la Mer, à la Montagne ou comme moi à la Campagne.

lundi 25 janvier 2016

Couronne des rois



Une nouvelle année commence, je vous présente donc mes vœux pour l'année 2016.
Parmi tous les rêves que vous avez, j'aimerai déjà que vous puissiez au moins en réaliser un. J'aimerai aussi que vos petites douleurs ne se manifestent point trop, juste un peu pour vous rappelez que vous êtes vivant.
Mais ce que j'aimerai vraiment du fond du cœur, c'est que vous regardiez chaque jour autour de vous, et que chaque jour vous vous disiez "putain, ce que c'est beau !" car notre petite planète bleue est un miracle permanent.
Je vous souhaite donc une bonne, une douce, une très agréable année 2016.

C'est l'époque des couronnes des Rois. Une tradition bien agréable, elle vient amicalement réchauffer le mois de janvier. C'est aussi le mois du blanc, on visite nos armoires, on achète une parure pour remplacer un ancien drap un peu usé mais à qui on trouvera une nouvelle destination.
Au 2 février on fêtera la chandeleur en faisant sauter les crêpes, et le 9 les beignets, bugnes et oreillettes se retrouveront dans la bassine à friture avant que ne débute le temps du carême et des carnavals. Voilà bien des réjouissances qui vont nous occuper pendant cet hiver qui tarde à venir.

Voici le gâteau des rois que j'aime bien faire.




Ingrédients : 400 g (grammes) de farine tamisée - 30 g de sucre - 12 g de levure fraîche de boulanger - 6g de sel - 4 œufs - 5 cl de fleur d'oranger - 170 g de beurre (en ce qui me concerne je n'en met que 100 g).

Go...on enfile son joli tablier, on lave ses mimines et on met tous les ingrédients devant soi sur la table. La pâte se prépare la veille et la cuisson à lieu au matin.

Dans un bol on réveille la levure une bonne pincée de sucre, un peu de lait tiède et on émiette les 12 g de levure fraîche de boulanger. On peut placer le bol près du radiateur.
Dans le bol du robot on place les 400 g de farine tamisée auxquelles on rajoute les 30 g de sucre, les 6 g de sel que l'on cache dans un petit coin.
Sur le robot on met l'appareil à pétrin qui ressemble à une queue de cochon. On fait tourner pendant 1 minute pour que les ingrédients se mélangent.
On fait un petit trou dans la farine dans lequel on verse la levure, puis les 4 œufs. A ce stade on ajoute les 5 cl d'eau de fleur d'oranger, On pétri alors avec le robot pendant 3 minutes à vitesse moyenne. On rajoute le beurre et on remet le robot en route  pendant 4 bonnes minutes à vitesse moyenne pour bien intégrer le beurre à la pâte. On couvre le récipient avec un torchon humide et on place dans un endroit chaud sans courant d'air pour deux heures de pousse. La pâte va doubler de volume
On prépare dans un plat du film plastique alimentaire, on verse la pâte à l'intérieur puis on la recouvre avec le film. On place le tout au frigo pendant la nuit.
Le lendemain on sort la pâte on la dépose sur le plan de travail fariné, on la travaille rapidement pour la former en boule et avec les doigts on creuse un trou central. On étire doucement avec les deux mains pour former une couronne, on élargit petit à petit le rond central, il faut arriver à un cercle intérieur de 15 cm de diamètre. On pose la couronne sur une plaque recouverte avec du papier sulfurisé. On badigeonne avec un pinceau un mélange œuf battu et sel sur toute  la surface, on parsème avec du sucre en grain. On couvre avec un torchon humide et on met le tout près du radiateur, pour une seconde poussée de 2 heures.
Pour la cuisson on aura préchauffé son four. On enfourne à 175° pour 20 à 25 minutes (four en chaleur tournante

C'est une recette inspirée par le Chef Damien du site 750g
Pour la vidéo : voici le lien

Ma copine Hilda ne s'y retrouve plus sommes nous au printemps ou en hiver !

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...