samedi 31 juillet 2010

La sauce pour crudités dont je ne connais pas le nom...!

Voici une sauce pour les crudités que je ne connaissais pas et je dois bien avouer que je n’en connais pas le nom, alors si quelqu’un le sait je suis curieuse de l’apprendre.

2 cuillerées à café de moutarde de Dijon
1 cuillerée à soupe de farine
1,5 décilitre de vinaigre de vin rouge
20 g de beurre
1 œuf
Du lait
Du sel et du poivre.
1. Mettre les 2 cuillerées à café de moutarde de Dijon et la cuillerée de farine dans une petite casserole. Saler et poivrer. Mélanger, puis incorporer progressivement les 15 centilitres de vinaigre de vin rouge pour obtenir une pâte lisse.

2. Placer la casserole à feu doux, porter à ébullition en mélangeant constamment et laisser cuire 5 minutes, toujours à feu doux jusqu’à ce que la sauce épaississe. Puis retirer du feu et incorporer les 20 g de beurre en fouettant.

3. Casser l’œuf dans un bol et le battre à la fourchette. Verser progressivement le contenu de la casserole en mélangeant. Remettre le tout dans la casserole et faire cuire pendant quelques minutes, toujours à feu doux. Laisser refroidir, puis ajouter suffisamment de lait pour obtenir une sauce liquide, saler et poivrer et mélanger une dernière fois.

Cette sauce se conserve 2 à 3 jours au réfrigérateur.

Pour assaisonner les carottes râpées, une salade de choux blanc aux fruits secs, une salade à la Russe, ou encore une salade de pâtes aux crudités.

dimanche 25 juillet 2010

Confiture d'abricot...à la lavande.

C’est la pleine saison des abricots…

Alors profitez-en et retrouvez avec cette recette la douceur des saveurs d’antan !

Mettez l’été en pots…!

Je fais chaque année des confitures, pas pour moi, pour mes enfants, pour mes amis, pour faire des paniers gourmands à Noël. Mais je crois que ce n’est qu’un prétexte, ce que j’aime c’est l’odeur qui sort de la marmite et envahit la maison. Ce que j’aime c’est les ploc ploc, ces petits bruits délicieux. Ce que j’aime c’est l’alignement au cordeau des petits pots dans le placard du grand salon, ce placard que mon fils appelle « le placard aux merveilles ». S’y côtoient confitures, fruits au sirop et à l’eau de vie, pâtes de fruits, cornichons oignons tomates vertes au vinaigre, vinaigre de sureau, vin de cerisier, de noix, liqueur de coing…
1 -Laver les fruits à l’eau fraîche, les égoutter délicatement, les faire rouler doucement sur un grand torchon propre posé à plat sur la table. Dénoyauter les fruits en coupant les abricots par le milieu on appelle chaque moitié un oreillon. Peser après dénoyautage.

2 -Mélanger le sucre, les fruits et le jus de citron (à ce stade vous pouvez casser quelques noyaux récupérer les amandes et les joindre à la préparation). Bien remuer.
Préparer le bouquet de lavande, à l’aide de ciseaux couper les sommités des brins de lavande en petits bouts, les mettre dans le carré d’étamine rassembler les quatre coins et attacher ce petit « pochon ». Mettre le pochon dans la bassine.

3 -Amener la préparation à ébullition sur le feu en mélangeant doucement. Stopper le feu.

4 -Laisser reposer pendant toute la nuit dans un endroit frais en couvrant le récipient.

5 -Le lendemain, remettre à cuire pendant 25 à 30 minutes à feu moyen.

6 -Pendant la cuisson récupérer des fleurs fraîches de lavande environ deux cuillerées à soupe (juste la partie violette, ça c’est mon truc perso). Mettre les fleurs à la fin de la cuisson.

7 -Les pots auront été lavés ainsi que les couvercles (moi je les passe au lave vaisselle et je mets quelques gouttes de javel dans l’eau de lavage.)

8 -Remplir les pots à ras bords les fermer puis les retourner jusqu’à refroidissement pour obtenir le vide d’air.

Vous pouvez aussi parfumez cette confiture en remplaçant la lavande par 5 brins de romarin frais. Par 100 g de noisettes concassées. Mélangez abricots et myrtilles ou encore abricots et noix de coco.

Si vous ne voulez pas de confiture trop sucrée : optez pour un sucre spécial confiture qui contient de la pectine végétale : 500 g de sucre pour 1 kg de fruits, temps de cuisson 4 à 6 minutes seulement.

Si vous avez beaucoup d’abricots faites  des eaux fruitées

LA LIQUEUR DE NOYAUX
Si vous confectionnez une certaine quantité de confiture, je vous conseille de récupérer les noyaux d’abricots et de faire cette liqueur.
1 -Faire macérer 50 noyaux, sans les laver mais après les avoir cassés avec un marteau, dans un bocal avec 300 g de sucre, 50 cl d’eau de vie à 40°(ou 25 cl d’alcool à 90° dédoublée avec 25 cl d’eau de source).
2 -Laissez votre bocal pendant 3 ou 4 mois au soleil sur le bord d’une fenêtre.
3 -Après ce temps ajouter 2 cuillerées à soupe de cognac. Filtrez, mettre en bouteille et laissez reposer pendant deux mois à la cave ou dans un endroit à l’abri de la lumière.
Si vous la faites maintenant elle sera parfaite pour Noël.

Je me souviens qu’enfant, nous frottions les noyaux d’abricots sur une pierre… jusqu’à faire un trou d’un côté….cela faisait des sacrés sifflets. C’était parfait pour donner le départ des courses en échasses, ah oui les échasses facile ! Deux grosses boîtes de petits pois, on perce un trou en vis-à-vis sur la partie haute du côté fermé. On passe une ficelle et hop c’est parti…

 Je vous souhaite un très beau dimanche, profitez de la mer, de la montagne, de nos villes, de nos campagnes. Fabriquez vous des souvenirs à la pelle.
Prenez-soin de vous et des êtres que vous aimez. Un simple petit mot : je t'aime, mais quelle force !

samedi 24 juillet 2010

Terrine colorée aux poivrons

Les poivrons colorés, se prêtent bien à cette préparation, vert, rouge, jaune, orange, il suffit d’ordonner les couleurs suivant nos envies et nos ressources.
Dans mon frigo j’avais du vert et du jaune mais ils n’étaient pas très gros, donc j’en ai mis deux de chaque.
Cette terrine peut se préparer le matin pour le repas du soir. On l’accompagne d’une salade de jeunes pousses, d’une tranche de melon.
C’est une terrine nourrissante elle contient des œufs et du fromage.

 
1 -On commence par mettre les poivrons sous le gril du four en les tournant souvent jusqu’à ce que leur peau boursoufle. On les sort et on les met de suite dans du papier journal. Quand ils sont froids on les épluche, on ôte les graines et on les coupe en larges morceaux.

2 -Dans une jatte, on verse les 100 g de fromage grana padano, les 300 g fromage de chèvre ou de brebis, on casse les 5 œufs frais, on rajoute 1 cuillerée à soupe de graines de sésame et une cuillerée à soupe de graines de cumin. On malaxe bien le tout pour obtenir une préparation homogène.

J’ai utilisé un moule en silicone que j’ai juste passer à l’huile d’olive, mais si vous utilisez un moule à cake normal, je vous conseille de le chemiser avec du papier sulfurisé après l’avoir huilé.

3 -Pour le montage on alterne couche de poivrons et préparation au fromage jusqu’à épuisement (enfin pas le votre, mais celui des ingrédients… :-)

4 -Cuisson au bain marie dans un four préchauffer à 180° pendant 1 heure. Laisser refroidir, puis mettre au frigo au moins pendant 3 heures avant de servir.

Avec cette terrine méditerranéenne, je vous propose un vin léger, un vin de copain, un vin d’été…le secret de Campane 2008 un vin de Pays de la principauté d’Orange


Une belle robe rouge comme une cerise
Un vin à boire dans sa jeunesse
A servir autour de 13/14 °
Compter 4,90 euros la bouteille
(Bravo pour le rapport qualité/prix, et bravo pour la présentation en bouteille étiquette rose très jeune, si on veut vendre nos vins à l'international il faut les bien les habillés....



Je vous souhaite une belle et douce soirée. Ce soir je suis de sortie je vais voir un spectacle de danse indonésienne.

jeudi 22 juillet 2010

Cocotte façon basquaise


Une recette pleine de légumes ensoleillés et une façon d’accompagner des blancs de poulet.

Je fais cuire les blancs de poulet saler et poivrer, dans une poêle avec une noisette de beurre à feu doux, je termine la cuisson en versant un verre de muscat, je fais réduire jusqu’à obtention d’un liquide sirupeux.

Menu du jour :

Melon au sorbet de vinaigre balsamique

Cocotte façon basquaise

Fromage blanc à la compotée d’abricot
 
 

Préparer tous les légumes. Laver les 3 tomates les couper en quartier. Laver le poivron vert et le poivron rouge ôter les graines et les filaments blancs. Couper les en carrés. Nettoyer le piment vert de la même façon (surtout ne porter pas vos mains aux yeux, après avoir découper le piment bien se laver les mains). Laver les 2 petites aubergines, essuyer et couper en cubes. Éplucher les 2 oignons et les 2 gousses d’ail.
Dans une cocotte faire chauffer 3 cuillerées d’huile d’olive, mettre à revenir les oignons, et l’ail coupés finement, quand les oignons ont un peu fondu mettre les tomates, bien remuer, couvrir et faire cuire 5/7 minutes. Ajouter les poivrons et le piment les 2 feuilles de laurier et les 2 brins de thym, saler. Remettre le couvercle et laisser cuire de nouveau 5/7 minutes.
Ajouter les aubergines coupées en petits cubes, mélanger, puis arroser avec les 20 cl vin blanc sec, ajouter la pincée de piment d’Espelette, les 50 g d’olives noires.
Rectifier l’assaisonnement si nécessaire. Couvrir, baisser le feu et laisser mijoter 30 minutes.
Pendant ce temps vous pouvez faire cuire des filets mignons de porc ou des blancs de poulet cela ira très bien ensemble.


Je vous propose un vin issu du Béarn et du Jurançon

Une robe d’un beau rubis pâle
Une vin plein de fruits
A boire entre 8 et 10°
Il accompagne à merveille les repas léger d’été
Son prix : 3,40 euros à la cave

Un bravo pour la modernité de l’étiquette et le nom sympathique OH Biarnesa !

Un vin à boire en regardant le Tour de France. Aujourd’hui l’étape PAU - COL DU TOURMALET ça sera dur dur….
http://www.cavedejurancon.com/accueil.php


Je vous souhaite une belle journée...profitez bien de vos vacances, de la campagne, de la mer, de la montagne, visitez les beaux monuments de nos villes....
Pardonnez-moi mais j'ai du à nouveau modifier mon modèle car il y avait incompatibilité entre le modèle et le lecteur musical, maintenant tout marche.
amitiés Canotte.

dimanche 18 juillet 2010

Brochettes tendresse de poulet


Le soleil est tombé à l'Ouest, là-bas derrière la colline :
- Alors il est tombé dans la mer, me dit Nell
- Pourquoi ?
- Mon tonton Nicolas y dit toujours que là-bas c'est la mer, me dit-elle en me montrant la direction de son petit doigt.
Eh oui son tonton à raison là-bas, à une centaine de kilomètres c'est l'océan, comment faire comprendre la notion de distance à une enfant de cinq ans ? Pas facile.
Peut-être que ce marin de lumière qui vient de nous quitter aurait pu lui expliquer que chaque soir, la mer ouvre ses bras pour que le soleil vienne y dormir. Le soleil est l'amant éternel de la mer, et la lune en est horriblement jalouse, et tire perpétuellement la mer pour l'arracher au soleil, les hommes appellent cela ...les marées. Mais lui le marin aux yeux couleur d'océan savait tout cela bien mieux que moi, il avait fait deux fois le tour de la terre, visité tous les pays. Cette belle âme humble, généreuse et courageuse est partie vers un ailleurs où les anges remplacent les sirènes.

  1. Nettoyer les 2 poivrons rouges en ôtant les parties blanchâtres et les graines. Couper les en morceaux.
  2. Couper les 4 blancs de poulet en gros cubes.
  3. Presser le jus des 2 citrons.
  4. Préparer la marinade, avec le jus de citron, les 2 cuillerées d’huile d’olive, du sel et du piment d’Espelette. Mettre à mariner les morceaux de poulet et les morceaux de poivron pendant 1 heure.
  5. Mettre à tremper les brochettes en bois dans de l’eau.
  6. Mettre de l’eau à bouillir pour la cuisson du riz.
  7. Au bout de ce temps préparer les brochettes en alternant un morceau de poulet, un morceau de poivron.
  8. Arroser les brochettes sur toutes les faces avec le sirop de sucre de canne à la vanille, et enrober les de graines de sésame.
  9. Faire cuire les brochettes au barbecue. Pendant ce temps faire cuire le riz.
  10. Faire également réduire la marinade dans laquelle on aura reverser le reste du sirop de canne qui aura coulé et des graines de sésame, tout cela formera une petite sauce légèrement caramélisée dont on arrosera les brochettes au moment de servir. Y faire revenir les tranches de melon épluchées à feu doux pour les caramélisées.
  11. Servir sur une grande assiette avec le riz et les tranches de melon.


Je vous propose de découvrir un vin que j'adore : Un Côte Roannaise rosé du Domaine Désormière
Le cépage est un Gamay
La couleur est d'un beau rosé au reflet gris
le parfum rappelle la saveur des bonbons, des framboises
Il faut le servir vers 10°
Compter 6,20 euros la bouteille






Je vous souhaite une bonne fin de journée que vous viviez à la Montagne, à la Ville, à la Mer ou encore comme moi à la Campagne. Reposez-vous bien, soyez prudent car la nature n'est pas sans danger, n'oubliez pas les plus faibles, personnes âgées, enfants, animaux prenez soin d'eux...

jeudi 15 juillet 2010

Salade aux gésiers de canards confits

Tout le monde connaît la salade périgourdine en voici une petite variante.
+ quelques astuces pour conserver la salade pendant 2 ou 3 jours :

Trier la salade laver-la dans une grande cuvette remplie d’eau, ( ne gaspiller pas l’eau penser à vos plantes qui ont soif) remplir à nouveau avec de l’eau fraîche et un verre de vinaigre d’alcool. Laisser tremper votre salade 10 bonnes minutes.
Égoutter sans rincer et essorer délicatement. Choisir une boîte profonde en plastique que vous garnissez au fond de papier absorbant, déposez la salade et mettre au frais sans fermer pendant 30 minutes environ le temps que les feuilles s’assèchent un peu. Déposer un oignon jaune épluché et coupé en deux, fermer avec le couvercle ou un film alimentaire.








  1. Trier, laver, essorer la salade verte batavia. Laver les 4 tomates olivette.
  2. Éplucher le concombre le couper par le milieu enlever les graines et couper le légume en tranche.
  3. Casser les 12 noix, mettre les cerneaux de côté.
  4. Répartir la salade sur les assiettes, ainsi que les tranches de concombre. Couper chaque tomate en quatre et les poser sur la salade.
  5. Répartir quelques olives noires et les petits morceaux de noix.
  6. Préparer la sauce dans un shaker en mélangeant tous les ingrédients , 2 cuillerées à soupe d'huile de colza, 1 cuillerée à soupe d'huile de noix, 1 cuillerée à soupe de vinaigre de cidre, 1 cuillerée à café de moutarde de Dijon, 1 cuillerée à café de miel, saler et poivrer, bien secouer.
  7. Au dernier moment faire réchauffer les  8 gésiers confits dans une poêle chaude, les découper sur la planche, répartir deux gésiers coupés par assiette. Arroser avec la sauce. C’est prêt …à table !

 Domaine la Tuilière 2009 - vin rosé du Var-

AOC Côtes de Provence
 47 % de Cinsault, 36 % de Grenache, 10 % de Carignan, 7% de Mourvèdre

 Un vin à servir autour de 8/10°

Compter : 5,80 euros la bouteille

Leur site :      VINS DE PIERREFEU DU VAR

 
 
 
  Et pour finir quelques idées pour égayer vos salades de tous les jours...
Avec la laitue : du pain d'épice grillé, des petits bâtonnet de pommes granny et de Foume d'Ambert
Avec une salade en mélange : du bacon grillé à sec avec des dés de bleu d'Auvergne et une vinaigrette au Porto
Avec du mesclun : des langoustines poêlées et une sauce au pesto.
Avec de la roquette fondue au beurre et cuite avec des raisins secs et des pignons de pin pour accompagner de l'agneau ce sera génial.
Avec la frisée : des oeufs pochés à l'eau vinaigrée et des lardons, des noix.
 
Je vous souhaite une belle soirée en famille, il fait moins chaud on est bien.
Prenez soin de vous. Que vous viviez à la ville, à la mer, à la montagne ou comme moi à la campagne

lundi 12 juillet 2010

Piperade à l'oeuf, entrée soleil...

Une entrée économique et qui change. Elle peut se servir tiède ou froide.

On peut préparer les légumes à l'avance, mais faire cuire les oeufs au dernier moment.

On peut remplacer le jambon de Bayonne par une fine tranche de ventrèche grillée.

Pour que les jaunes ne se percent pas inopinément, pendant la cuisson prendre à l’aide de la cuillère un peu de matière grasse chaude et en faire couler quelques gouttes sur le jaune. Ne pas faire cuire les œufs trop longtemps, il faut que le jaune coule sur les légumes quand on le perce…c’est meilleur !




  1. Éplucher et émincer les 2 oignons et les 2 gousses d’ail.
  2. Laver et couper les 3 poivrons (vert rouge et jaune) et le piment vert en ôtant les graines et les parties blanches.
  3. Couper les 4 tomates, ôter les graines, couper la chair en petits cubes.
  4. Dans une sauteuse mettre à chauffer 2 cuillerées d’huile d’olive. Faire revenir les oignons émincés et les gousses d’ail coupées menu, pendant 5 minutes à feu doux. Ajouter les poivrons et le piment. Saler.
  5. Après 15 minutes de cuisson ajouter les dés de tomate, le thym, poursuivre la cuisson 15 minutes toujours à feu doux.
  6. Dans une petite poêle, chauffer 30 g de beurre et la dernière cuillerée d’huile, casser les 4 œufs et les cuire 5 minutes à feu moyen.
  7. Servir la piperade dans des petits plats, déposer un œuf sur le dessus, saupoudrer de piment d’Espelette.
  8. Accompagner d’une chiffonnade de jambon de Bayonne et de pain grillé
  9. Un rosé du Sud accompagnera à merveille cette piperade, je vous propose un Irouléguy 2009. Une couleur rose grenat d’une belle intensité, pour la robe. Un parfum puissant avec des notes de fruits rouges tels la fraise ou le cassis.  Une douce note florale avec des nuances de violette et de tilleul.
Cépages : 70% Tannat, 15% Cabernet sauvignon, 15% Cabernet FrancA servir autour de 10°. Il titre 13° d'alcool
Compter 5 euros la bouteille (vous voyez on peut se faire plaisir à petit prix)

Je vous souhaite une belle soirée, la température redevient de nouveau supportable.

Pour tout savoir sur le beau linge basque : et la vaiselle....c'est ici

dimanche 11 juillet 2010

Soupe froide de pêches au jus de verveine

Voici un dessert tout frais, facile à faire.
En mélangeant pêches blanches et pêches jaunes on obtient une saveur plus parfumée.
La verveine et la pêche quel heureux mariage !
J'aurais pu aussi répandre sur le dessus quelques pincées de noix de coco râpée, cela aurait été du plus bel effet. Quelques framboises aussi auraient pu trouver leur place dans cette coupe.Servie avec des petits gâteaux comme les cigarettes russes ou des éventails feuilletés, c'est un gentil dessert diététique.




  1. Faire bouillir de l’eau y plonger les 3 pêches blanches et les 3 pêches jaunes pendant une minute, puis retirer la peau. Couper les fruits en morceaux. Réserver quelques morceaux pour la présentation.
  2. Dans une petite casserole réaliser un sirop avec les 10 cl d’eau de source et les 60 g de sucre. Ajouter les feuilles de verveine et laisser cuire le sirop pendant 5 bonnes minutes jusqu’à épaississement.
  3. Retirer les feuilles de verveine et laisser le sirop refroidir.
  4. Mixer les pêches avec la cuillerée de crème fraîche et la moitié du sirop de verveine.
  5. Placer au réfrigérateur pendant 1 heure minimum. Répartir dans des petites coupes décorer avec les pêches en morceaux mises de côté et avec une touffe de verveine fraîche. Arroser avec le reste du sirop.


Je vous souhaite une belle soirée sous les étoiles, une bonne finale de coupe du monde de football, que les meilleurs gagnent.... :-) ou l'art de faire un pronostic sans se mouiller !

vendredi 9 juillet 2010

CLAFOUTIS LIMOUSIN

Quoi de plus fastoche que le clafoutis !
Nous avons chacune notre recette, je ne prétend pas que la mienne soit meilleure que les autres, c'est la mienne, c'est tout, elle est dans ma tête depuis si longtemps, pour la faire je ne réfléchis même pas.
Je suis adepte des noyaux, je trouve qu'ils donnent un vrai bon goût.
J'utilise un moule carré en silicone, c'est parfait pour couper les portions, ça me fait 6 grosses parts et en plus on ne le beurre pas.
A l'heure du goûter avec une "eau fruitée" (voir recette précédente) les enfants se régalent. Celui-là va faire le bonheur de mes petits voisins, cet après-midi après une longue baignade.
Lorsqu'on peut trouver des guignes (cerises sauvages), le clafoutis prend des saveurs acidulées très appréciées des adultes.

Mais il faut se dépêcher "car il est bien court le temps des cerises", comme le dit la chanson que Jean- Baptiste CLEMENT écrivit en 1866.


  1. Laver puis équeuter les 500 g de cerises noires (ne jeter pas les queues*) répartir les cerises dans le moule.
  2. Battre en omelette les 3 oeufs avec les 100 g de sucre semoule. Ajouter les 140 g de  farine tamisée par petites quantités, mouiller avec le 1/4 de litre de  lait et toujours en fouettant rajouter les 15 cl de crème liquide.
  3. Verser la pâte sur les cerises.
  4. Faire cuire 40 minutes dans un four préchauffé th 6 soit 180°.
  5. Le clafoutis est cuit quand une lame de couteau plongée en son centre ressort sèche.
  6. Laisser refroidir, couper en parts,
et regarder les yeux emplis de gourmande convoitise des enfants.....!


Astuce : Mettre sécher les queues de cerises, quand elles sont bien sèches les stocker dans un bocal. Quand vous faites des tisanes mettez quelques queues de cerises, elles sont diurétiques et par conséquent nettoient vos reins.

Je vous souhaite une belle journée, que vous viviez à la Ville, à la Mer, à la Montagne, et bien sûr à la Campagne. Il fait chaud pensez à boire, faites très attention aux enfants (teeshirt, lunettes, chapeau et protection solaire) aux personnes âgées de votre entourage et de votre voisinage (une petite visite pour savoir si elles n'ont besoin de rien et si tout va bien)
ET SURTOUT JAMAIS D'ENFANT OU D'ANIMAUX LAISSES DANS LES VOITURES............. J.A.M.A.I.S.

mercredi 7 juillet 2010

LES EAUX FRUITEES

Après un bon repas c’est un plaisir, une détente de rester assis au jardin "à refaire le monde", tandis que la nuit descend lentement, que la robe du ciel passe du bleu nuit au bleu turquoise là-bas à l’ouest où le soleil s’est couché.


Il y a ceux qui puisent l’inspiration dans un brandy, et ceux qui ne souhaitent pas boire d’alcool. Pour ces seconds, je sers une eau de fruits glacée.



Voici comment procéder :

Trier 300 grammes de fruits garder les noyaux, et pour les cerises vous pouvez aussi mettre les queues, elles sont diurétiques.

- Parfum fruits rouges cerise,fraises, framboises, cassis, groseille..etc

- Parfum fruits jaunes, abricots, pêche, brugnon

- Parfum fruits verts, pomme gramy Smith, kiwis, prunes

Il vous faut aussi 2 litres d’eau de source que l’on met à bouillir. On y plonge les fruits coupés en petits morceaux et les noyaux, ainsi que des herbes parfumées à votre choix, verveine, thym, romarin, basilics, menthe, mélisse, on laisse bouillir pendant 10 minutes.

Au bout de ce temps on passe l’eau à l’aide d’une passette à tisane, on rajoute deux belles cuillerées à soupe de miel et le jus de 2 citrons. On met en bouteille et hop au frigo.

C’est bon, c’est frais, ça fait du bien, pas de colorant, pas de conservateur et vous pouvez même remplacer le miel par de l'édulcorant.

En ce moment la maison est comme un vaisseau posé sur une mer jaune et verte, au Nord, au Sud, à l'Est et à l'Ouest derrière la piscine c'est une mer de tournesols c'est tellement beau que je ne résiste pas au plaisir de vous faire partager.

Je vous souhaite un joli mercredi, les enfants sont en vacances, il fait beau et moi je retourne  à mes z'haricots, j'en ai deux bons kilos à ébouter et à congeler......bonne journée à tous.....Prenez soins de vous que vous viviez à la Ville, à la Mer, à la Montagne et bien sûr à la Campagne......Amitiés.

dimanche 4 juillet 2010

POMMES CONFITES A LA VERVEINE A LA CREME ANGLAISE

Puisque c’est Dimanche, on cuisine un dessert


Si un jour Miss Marpel venait manger chez moi, je me suis demandée quel menu je lui concocterai, après de longues réflexions seule dans ma cuisine, souriant à des idées saugrenues, soliloquant avec moi-même, je suis parvenue à ceci :

Foie gras de canard demi-sel de Gimont

Rôti de magret

Grosse échalotes au vin et à la cannelle

Pommes confites à la verveine à la crème anglaise

 
 
 


  
Pour les pommes confites :

5 grosses pommes bertranes
1/2 bâton de vanille
15 g de sucre roux
1 citron
Des sommités de verveine
Pour le caramel
4 cuillerées à soupe de sucre
1 cuillerée d’eau
Pour la crème anglaise
½ litre de lait entier
4 œufs
100 g de sucre
½ bâton de vanille

1. Peler les 5 pommes, couper les en 4, ôter le centre et recouper chaque quartier en 2.
2. Mettre les pommes dans une sauteuse, saupoudrer avec les 15g de sucre, joindre le ½ bâton de vanille, arroser avec le jus de citron, rajouter 10 cl d’eau. Mettre à cuire sur feu fort. Remuer régulièrement
3. Pendant ce temps préparer le caramel, verser le pour chemiser un moule à flan ordinaire.
4. Rajouter aux pommes des sommités de verveine fraîche. Continuer la cuisson des pommes jusqu’à complète évaporation du liquide. A ce stade laisser encore les pommes tout en remuant prendre un peu à caramélisation.
5. Mettre la compotée de pomme dans le moule, bien tasser (si nécessaire mettre une soucoupe avec un poids dessus) laisser refroidir puis mettre au frigo pour la nuit.
6. Le lendemain préparer la crème anglaise. Dans une casserole faire bouillir le lait entier avec le ½ bâton de vanille, éteindre le feu et laisser infuser 10 minutes. Pendant ce temps dans un grand bol, battre les 4 jaunes d’œuf avec les 100 g de sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse, rajouter le lait bien mélanger au fouet, reverser la crème dans la casserole, faire cuire en tournant constamment avec une cuillère en bois, jusqu’à ce que le mélange épaississe. Laisser refroidir.
7. Renverser le moule avec les pommes sur un joli plat et présenter la crème anglaise dans une saucière.

C’est une vieille recette campagnarde sublime, que j’ai juste améliorée.

L’alliance pommes, citron et verveine est à tomber. Je pense que Miss Marple apprécierait mon dessert, pour sa simplicité et son mélange harmonieux de saveurs et puis, la crème anglaise hein ! tout de même ça en impose.

Avec ce dessert je lui ferais découvrir un Monbazillac, liquoreux et doux.

une belle robe couleur bouton d'or

Rond en bouche

Je suis certaine qu'elle aimerait





Ensuite nous irions faire un tour au jardin pour rendre visite aux tournesols et plonger nos nezs dans le coeur des roses...

Je vous souhaite un très beau dimanche. Comme ce sage qui disait à un occidental en désignant sa montre bracelet :
-"Vous vous avez l'heure, moi j'ai le temps...!
Oui tout le temps, alors prenons-le et laissons le couler doucement en sirotant chaque minute...
Dans ma petite Chronique des cigales, souvenirs de départ en vacances à découvrir...

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...