lundi 26 mars 2012

Duo de Merlu et Saumon au curcuma


Cette fin de semaine s'annonçait sous le signe de la mauvaise humeur. Je n'aime pas le changement d'heure. A la campagne on vit avec le soleil pas avec la pendule. Et voilà que....
Vendredi ma soirée théâtrale était bien agréable. D'abord le lièvre, qui entre chien et loup à croisé ma route, puis le mécanisme de drôlerie de Feydeau qui était bien mis en valeur par d'excellents interprêtes et une efficace mise en scène de Guy Louret. Le repas enfin, quant à lui, était simple mais de qualité. Un bon moment de détente.

Samedi matin les courses, puis une après-midi toutes fenêtres ouvertes sur la campagne ensoleillée et un très beau film sur Canal+ "Les femmes du 6ème étage" avec Fabrice Lucchini. Un bel instant de plaisir cinématographique.
En voici la bande annonce .


Et le soir est descendu, vers l'ouest le ciel se bigarrait d'orange et de turquoise, les grenouilles se sont mises à chanter, je me suis assise sur le banc et là j'ai oublié le changement d'heure. J'ai regardé Vénus se lever et faire "du gringue" à Jupiter, tout était calme et serein.
Les moments les plus intenses de notre vie sont quelquefois les plus anodins.

La semaine débute avec le soleil et une douceur de fin de printemps 25° dans le Sud Ouest et cela devrait durer jusqu'à vendredi, alors profitons, car comme le disait les anciens "Ce qui est pris n'est plus à prendre"

On peut choisir du poisson frais ou du poisson congelé, moi j’ai choisi du poisson congelé, saumon sauvage d’Ecosse et morceaux de Merlu.

* On commence par éplucher l’oignon doux des Cévennes et on l’émince. On épluche le grain d’ail et on le tranche finement. On pèle les 3 tomates et les 2 poivrons rouges avec un éplucheur spécial (ou bien on garde les peaux c’est comme on veut). On épépine. On débite les légumes en fines lanières. On réserve le tout. Enfin on épluche le gingembre frais.

* Dans une grande poêle on fait chauffer les 2 cuillerées à soupe d’huile d’olive. On met l’oignon à revenir et on sale un peu. On rajoute les épices, la cuillerée à café de curcuma, la 1/2 cuillerée à café de curry, on râpe le petit bout de gingembre. On remue bien le tout ensemble.

On rajoute les poivrons et les tomates, on mélange et on couvre, on baisse le feu et on laisse cuire 15 à 20 minutes. On verse la petite boîte de 40 cl de lait de coco. On mélange et on dépose les morceaux de poisson, on couvre. On laisse cuire 15 minutes.

On accompagne avec du riz basmati.


Un verre de vin blanc conviendra bien sur ces poissons, un entre deux-mers, ou un muscadet, peut-être aussi un pinot gris d'Alsace...





Une petite astuce : Je pensais que tout le monde faisait ainsi, jusqu'au jour ou une amie s'étonna, alors que l'on préparait un cake, de mon astuce. J'ai en permanence dans un bocal (qui ferme bien) des raisins secs ,qui en faites ne le sont plus, puisqu'ils trempent continuellement dans un 1/2 litre de rhum classique. Ainsi dès que j'en ai besoin il me suffit de me servir.

Je vous souhaite une très belle soirée 

vendredi 23 mars 2012

Risotto de printemps

Peu à peu le printemps s'installe, notre environnement change et en cette fin de semaine nous allons changer d'heure.
Dans les jardins les corolles jaunes et blanches des narcisses se balancent, les yeux des pissenlits commencent à jaunir les prés et les petites paquerettes étirent leur pétales.
Dans 2 semaines nous fêterons Pâques, fête du renouveau de la victoire de la vie sur la mort, même si l'on n'est pas croyant, on ressent au fond de soi cette transformation. On a besoin d'air frais, de couleurs tendres, de chants d'oiseaux, de terre retournée, de draps qui claquent au vent, de bourdonnement d'abeilles.
On traque la poussière dans les moindres recoins de notre "home sweet home". Pinceaux et chiffons sont pris d'une grande frénésie. Toute cette agitation se retrouve aussi en cuisine. On éprouve le besoin de changer la vaisselle du dimanche - pour moi ce sera un lilas très doux et un vert tendre - on fait voler les nappes fleuries ou unies, et les premières fraises vont bientôt faire notre délice, charlottes et tartes seront les desserts roi des dimanches après-midi. N'oublions pas les radis croquants, les asperges blanches ou vertes, les jeunes salades, rien que d'y penser mon estomac gargouille. Ma devise pour le printemps : Comblons nos envies, croquons la vie...!

Voici une petite recette d'entrée printanière pour deux ou trois personnes. Mais cette recette peut aussi servir de souper frugal.

* On épluche l’oignon doux et on le tranche en fines rondelles.
* On coupe en longues lanières le blanc de poulet.
* On prépare le bouillon de poulet, dans l’eau froide on met les 120 g de légumes printaniers congelés (petits pois, haricots verts, jeunes carottes) on rajoute le bouillon cube, on amène à ébullition, on réduit le feu.
* Dans une poêle on met les 2 cuillerées d’huile d’olive à chauffer, on rajoute l’oignon doux et le blanc de poulet coupé en lanières, on fait bien revenir le tout, on ajoute le riz arborio, on remue bien quand le riz est translucide on verse une première louche de bouillon, on remue doucement, quand elle est absorbée par le riz on recommence, ainsi de suite jusqu’à ce que le riz ait absorbé le bouillon en totalité, (il faut compter environ 20 minutes) toujours remuer doucement. Au fur et à mesure les légumes auront décongelé et seront inséré au riz avec le bouillon
* Au dernier moment rajouter les 50 g de gruyère râpé, saler à votre convenance et remplacer le poivre par une pointe de piment d’Espelette.
Un risotto printanier. Assiette aux abeilles de la faiencerie de Varage dans le Var, set de table Lin Vosges



Un verre de vin blanc sera un accompagnement parfait, on choisira un vin de pays de Loire ou un vin d'Alsace.



Je vous souhaite une belle journée profitez du temps qui passe, car il ne se rattrape jamais. Ce soir je vais voir la Cie des frères Louret à Monclar "Les baladins en agenais" donc soirée théâtre avec trois pièces courtes des deux Georges :  Feydeau et Courteline. Soirée théâtrale précédée d'un repas, j'aime bien cette formule souper-spectacle.  http://www.baladinsagenais-monclar.com/index.htm
Bonne soirée à tous...

vendredi 16 mars 2012

Oeufs pochés vert vert

Une recette toute simple pour un repas familial, la purée épinards pommes de terre plaît bien aux enfants.
On ne pensent pas forcément aux oeufs pochés, c'est pourtant si simple. Il suffit d'amener à ébullition une casserole à laquelle on ajoute du vinaigre blanc (1 verre). On laisse frémir l'eau on casse un oeuf dans une tasse. Avec une cuillère en bois on tourne dans l'eau afin de créer un tourbillon central on y verse l'oeuf qui va tourné et le blanc va s'enrouler naturellement autour du jaune, pour mieux comprendre vous pouvez regarder cette vidéo très explicite : http://www.marmiton.org/pratique/techniques-culinaires-video-cuisine_pocher-un-oeuf.aspx.

Préparation du vert vert :

* bien laver les 500 g d'épinards, les équeuter et les faire fondre dans une grande casserole avec un fond d’eau salée. Remuer régulièrement.
* Retirer du feu, égoutter et hacher finement.
* Laver les 250 g pommes de terre et les faire cuire avec leur peau dans de l’eau salée. Les peler et les écraser encore bien chaudes à la fourchette.
* Mélanger pommes de terre et épinards avec les 10 g de beurre et faire réduire à feu doux.
* Faire revenir à la poêle les 4 fines tranches de lard fumé.

Préparation des œufs pochés :

* Porter à ébullition une casserole d’eau vinaigrée. Réduire le feu à frémissement.
* Casser les 4 œufs un à un dans une tasse, et au fur et à mesure les faire glisser délicatement dans l’eau.
Laisser cuire 2 minutes 1/2 pour que le blanc soit pris et sortir les œufs avec une écumoire.

Montage du plat :
Garnir une petite cocotte de purée épinards/pommes de terre, avec le dos d’une cuillère à soupe faire un petit nid y déposer l’œuf poché saupoudré d’un peu de noix de muscade et surmonté d’une tranche de lard grillé. Servir.

Les premières pâquerettes ont fleuri dans le pré. La semaine a été d'une grande douceur en Aquitaine autour de 25 degrés, malheureusement la pluie nous manque aussi.
Un petit coin de ciel bleu... Les bourgeons des cerisiers se sont formés, promesse de clafoutis et de cerises juteuses.
Je vous souhaite une très belle journée

lundi 12 mars 2012

Filets de maquereaux aux aromates

Puisque nous sommes en période de carême voici une recette : simple, goûteuse, bon marché, diététique ; autrement dit qui conviendra à tout le monde. Même les personnes souffrant de cholestérol y trouveront leur compte puisque le maquereau est un poisson qui contient des omégas 3 et 6 et donc du bon cholestérol. C'est aussi un poisson abondant.

Petit problème de mathématique
Pour 2 personnes j’ai acheté 4 filets de maquereaux pour un poids de 355 grammes, soit 175 g par personne ce qui correspond à une portion pour un adulte normal. Sachant que le kilo était au prix de 13,50 euros, combien ais-je payé et quel est le coût par personne ?

Solution
J’ai déboursé 4,79 euros, soit un prix de 2,40 euros par portion.

Ah les mathématiques, les jardins dont-il faut calculer la surface des allées et des planches cultivables, les trains qui se croisent, les heures qu’il faut transformer en minutes en secondes, les fractions…. bon ne nous égarons pas les bancs de l'école sont loin, revenons à nos maquereaux. Je trouve que c'est un très beau poisson aux belles couleurs et un nageur virtuose.


* Faire un bouillon avec tous les ingrédients (1 carotte, 1 oignon jaune, 1 feuille de laurier,1 branche de farigoulette autrement dénommée thym, 2 clous de girofle, 1 petit citron, 25 cl de vin blanc, 25 cl d'eau), mettre dans un plat allant au four les filets de maquereaux.
* A ébullition réduire le feu et laisser mijoter le bouillon à couvert pendant 30 minutes.
* Préchauffer le four à 180°
* Verser le bouillon et les aromates sur les filets de poisson.
* Mettre au four pour 15 minutes.
* A déguster chaud avec des petites pommes de terre rattes du Touquet cuites à la vapeur ou de la semoule de couscous complète.
* A déguster froid en entrée avec une mayonnaise aillée et du pain grillé.

Mon astuce : pour le vin blanc j'utilise un blanc sec de Bergerac à 2,10 euros la bouteille, si vous n'avez pas de vin blanc sous la main utilisez du vinaigre blanc(5 à 10 cl).



En haut un maquereaux adulte, en bas une lisette jeune poisson
  

dimanche 11 mars 2012

Poulet fermier à la gersoise

Il y a dans l'air quelque chose de différent, un petit rien qui pourtant change tout. Le ciel est bleu et le soleil se lève de plus en plus tôt. Les mouches sont réapparues (bon ce n'est pas vraiment mes insectes préférés, mais c'est un signe). Les rosiers mettent les premières feuilles. Dans l'herbe des corolles au jaune intense se balancent. Dans les boîtes aux lettres fleurissent les catalogues de bricolage, de jardinage. Une furieuse envie de couleur nous prend, on se dit qu'on repeindrait bien la chambre ou la cuisine, histoire de donner un grand coup de propre, on se dit aussi que l'on échangerait bien les lourds double-rideaux pour des voilages aériens. Des intentions de nettoyage de placards commencent à nous titiller l'esprit. Et tout à coup on se dit : "Pourquoi ne pas ressortir le salon de plein air , pour voir s'il a besoin d'être lavé." On dresse une liste de toutes les choses à faire dans la maison ou au jardin...
Oui je crois qu'il est en chemin, qu'il arrive, qu'il sera bientôt là, .......enfin !


* On commence cette recette la veille au soir. On met les morceaux de poulet dans un grand saladier avec les 2 grains d’ail, l’oignon coupé en lamelles, les 3 cl d’Armagnac (ou de Cognac), la bouteille de vin blanc sec. On couvre, on met au frais pour la nuit.
*Le lendemain on sort les morceaux de poulet de la marinade et on les sèche dans un tissu propre. On garde la marinade.
*Dans la cocotte on fait chauffer l’huile d’olive et on y fait rissoler les morceaux de poulet avec l’ail (ôter de la marinade) et un oignon coupé en lamelles, on rajoute les 100 g de ventrèche coupée en petits lardons, on mélange bien tout ça et on laisse revenir pendant 3 minutes. On saupoudre avec la cuillerée de farine et on enrobe bien les morceaux de volaille. On arrose avec la marinade en la filtrant au travers d’un chinois, on remue en grattant le fond de la cocotte avec une spatule et on ajoute les champignons frais ou en boîte. On rajoute enfin le fond de veau, le bouquet garni, et les 5 capsules de cardamome après les avoir écrasées.
* On couvre la cocotte, et à ébullition on baisse le feu pour mijoter pendant 1 heure. Après ce laps de temps on vérifie la quantité de sauce dans la cocotte, éventuellement si cela semble nécessaire on rajoute un peu d’eau. On continue la cuisson encore 15 minutes.
* On sert bien chaud avec des tranches de pain de campagne grillées frottées ou non à l’ail.

On accompagne ce délicieux poulet de pommes de terre à la vapeur, d’une salade verte variée. Une belle façon de déguster différemment le poulet du Dimanche.
Cette recette peut se faire en cocotte minute, il faut alors un temps de cuisson d’environ 40 à 45 minutes.

Qu’est ce que la ventrèche ? Du lard paysan que l’on appelle poitrine, salée et légèrement séchée.
L’Armagnac et la cardamome donne à cette recette de poulet un parfum particulier fort agréable.


Le printemps reviendra

Hé oui , je sais bien qu'il fait froid,
Que le ciel est tout de travers ;
Je sais que ni la primevère
Ni l'agneau ne sont encore là .

La terre tourne ; il reviendra ,
Le printemps , sur son cheval vert .
Que ferait le bois sans pivert ,
Le petit jardin sans lilas ?

Oui , tout passe , même l'hiver ,
Je le sais par mon petit doigt
Que je garde toujours en l'air ...

Maurice Carême ("En sourdine")

Bonne journée à tous....Canotte

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...