Poulet fermier à la gersoise

Il y a dans l'air quelque chose de différent, un petit rien qui pourtant change tout. Le ciel est bleu et le soleil se lève de plus en plus tôt. Les mouches sont réapparues (bon ce n'est pas vraiment mes insectes préférés, mais c'est un signe). Les rosiers mettent les premières feuilles. Dans l'herbe des corolles au jaune intense se balancent. Dans les boîtes aux lettres fleurissent les catalogues de bricolage, de jardinage. Une furieuse envie de couleur nous prend, on se dit qu'on repeindrait bien la chambre ou la cuisine, histoire de donner un grand coup de propre, on se dit aussi que l'on échangerait bien les lourds double-rideaux pour des voilages aériens. Des intentions de nettoyage de placards commencent à nous titiller l'esprit. Et tout à coup on se dit : "Pourquoi ne pas ressortir le salon de plein air , pour voir s'il a besoin d'être lavé." On dresse une liste de toutes les choses à faire dans la maison ou au jardin...
Oui je crois qu'il est en chemin, qu'il arrive, qu'il sera bientôt là, .......enfin !


* On commence cette recette la veille au soir. On met les morceaux de poulet dans un grand saladier avec les 2 grains d’ail, l’oignon coupé en lamelles, les 3 cl d’Armagnac (ou de Cognac), la bouteille de vin blanc sec. On couvre, on met au frais pour la nuit.
*Le lendemain on sort les morceaux de poulet de la marinade et on les sèche dans un tissu propre. On garde la marinade.
*Dans la cocotte on fait chauffer l’huile d’olive et on y fait rissoler les morceaux de poulet avec l’ail (ôter de la marinade) et un oignon coupé en lamelles, on rajoute les 100 g de ventrèche coupée en petits lardons, on mélange bien tout ça et on laisse revenir pendant 3 minutes. On saupoudre avec la cuillerée de farine et on enrobe bien les morceaux de volaille. On arrose avec la marinade en la filtrant au travers d’un chinois, on remue en grattant le fond de la cocotte avec une spatule et on ajoute les champignons frais ou en boîte. On rajoute enfin le fond de veau, le bouquet garni, et les 5 capsules de cardamome après les avoir écrasées.
* On couvre la cocotte, et à ébullition on baisse le feu pour mijoter pendant 1 heure. Après ce laps de temps on vérifie la quantité de sauce dans la cocotte, éventuellement si cela semble nécessaire on rajoute un peu d’eau. On continue la cuisson encore 15 minutes.
* On sert bien chaud avec des tranches de pain de campagne grillées frottées ou non à l’ail.

On accompagne ce délicieux poulet de pommes de terre à la vapeur, d’une salade verte variée. Une belle façon de déguster différemment le poulet du Dimanche.
Cette recette peut se faire en cocotte minute, il faut alors un temps de cuisson d’environ 40 à 45 minutes.

Qu’est ce que la ventrèche ? Du lard paysan que l’on appelle poitrine, salée et légèrement séchée.
L’Armagnac et la cardamome donne à cette recette de poulet un parfum particulier fort agréable.


Le printemps reviendra

Hé oui , je sais bien qu'il fait froid,
Que le ciel est tout de travers ;
Je sais que ni la primevère
Ni l'agneau ne sont encore là .

La terre tourne ; il reviendra ,
Le printemps , sur son cheval vert .
Que ferait le bois sans pivert ,
Le petit jardin sans lilas ?

Oui , tout passe , même l'hiver ,
Je le sais par mon petit doigt
Que je garde toujours en l'air ...

Maurice Carême ("En sourdine")

Bonne journée à tous....Canotte

Commentaires

  1. je veux bien croquer ton poulet fermier sans rouspéter et les champipis aussi ...
    Merci Canotte , en effet le printemps nous fait de l'oeil et tant mieux .
    bises de Louise

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Tourin à la tomate, un potage de tradition