Je refais une crise de carréotite aigue

LA CARREOTITE AIGUE

Et voila que ça me reprend, je pensais être guérie, eh bien non. J’avais fais une longue crise de 1975 aux années 90, avec de courtes périodes de rémission c’est vrai et puis peu à peu plus rien. Il suffit pourtant de trois fois rien pour que la carréotite revienne, car c’est comme la cigarette, dès qu’on y pense trop c’est fini, on est accro. Oui je sais ce que vous allez me dire :
« Mais Canotte va donc voir ton médecin référent ! »
« Oui mais non, le pauvre homme ne peut rien pour moi » En plus il va prendre sa retraite et comme son confrère part s’installer au Canada, on va se retrouver sans médecin. Le désert médical quoi. Heureusement nos élus ont planché sur la question et une maison médicale va bientôt voir le jour, regroupant 3 praticiens, 2 infirmiers, et un dentiste. Mais pour la carréotite aigue même l’éminent professeur Debré ne peut rien pour moi, ni pour les autres d’ailleurs.


La carréotite aigüe c’est ça.

C’est une amie qui était en difficulté car débutante en la matière qui est venue me demander conseil. La méthode la plus probante est visuelle alors il a bien fallu que je m’y remette, et dès cet instant j’étais perdue.
Je sens que l’été sera chaud. Que les carrés vont envahir ma vie, mon espace, ma tranquillité. Déjà que j’ai eu l’idée de faire un mini jardin en carré, oh pas grand-chose 2 carrés seulement d’un mètre carré, histoire d’avoir quelques tomates et radis pour ma petite fille. Je sens que les longues après-midi sous la ramure des arbres et l’ombre du parasol, en écoutant France-Inter et mes podcasts préférés (2000 ans d’histoire, zones d’ombre, concordance des temps et bien d’autres) en résolvant quelques sudoku, histoire de maintenir l’intellect en forme, oui mes après-midi vont être envahies de carrés aux teintes douces et poudrées comme des marquises.
Et mes carrés j’en fais quoi et bien je rempli un carton. Quand il est plein je le porte au secours catholique, les carrés sont assemblés par des mains expertes pour former des couvertures qui iront de l’autre côté de la terre, réchauffer les épaules de vieilles personnes qui ont tout perdu parce qu’une grande vague est passée par là.
Donc la carréotite est de retour, on l’appelle aussi la Granny Mania, car les carrés sont des granny, des carrés de grands-mères. Mais y a pas que les grands-mères qui en font, les jeunes s’y mettent aussi…
Dans le train ou le car, le matin et le soir, à l’aller et au retour …
Dans la voiture ou au stade, en attendant les gamins qui font leur cours de musique, ou leur séance de sport…
Pendant la pause repas, entre la salade et le café …
Le soir quand le programme télé est bof …
Au bistrot tricot pour une après-midi « thé-tricot-blablabla » tiens ça c’est un commerce que j’aimerais bien tenir, un coin belote, un coin tricot, un coin informatique, un coin cuisine.
Dans les salles d’attente chez le médecin, le dentiste
Au bord de l’eau, pique-nique et pêche partie …
Les soirs de plein lune, quand l'insomnie nous gagne ...
A la ville, à la montagne, à la mer et même à la campagne, il va y en avoir des petits carrés.

Après tout dans un monde où la tristesse, le pessimisme, la lassitude, nous menacent, un challenge, un but, un idéal comme un beau rayon de soleil, ça fait du bien … non !


Et avec les petits granny vous inventerez tant de belles choses que vous ferrez aussi plein de cadeaux de Noël.


Le lien pour le JAPON c’est ici, dans l’amusant et instructif blog de Tambouille un blog à deux mains expertes celles de Chris et celles de Clo
http://www.tambouille.fr/2010/04/25/tuto-granny-square-crochet/


Ce matin j'ai installé ma couronne de bienvenue de Pâques.....vive les oeufs, vive les poules....

Commentaires

  1. Bonsoir,
    je viens de visiter votre blog et je tenais à vous féliciter pour toutes les gourmandises que j'y ai trouvé, ainsi que pour les magnifiques photos qui les illustrent . Je souhaite vous proposer un échange de liens entre nos 2 sites . Seriez vous partante ? Je vous laisse faire un petit tour sur la cuisine des délices : http://www.la-cuisine-des-delices.eu
    A bientôt
    Délicieusement !
    la cuisine des délices.

    RépondreSupprimer
  2. Ben c'est quand même une maladie bien utile si ca peut aider les pauvres du secours catholique lol

    RépondreSupprimer
  3. comme c´est beau de te lire...
    besitos andaluces

    RépondreSupprimer
  4. Alors là, je connais bien cette maladie, et on n'y peut vraiment rien. Lorsqu'elle s'est installée, c'est irréversible. Il faut vivre avec, y'a rien à faire d'autre... à part grannyter, grannyter, encore et encore ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Les pommes de terre nouvelles de l'Ile de Ré