jeudi 20 août 2009

Magret de canard aux prunes d'Ente

Toujours dans la prune…
Le canard ne peut que bien s’entendre avec la prune d’Ente, pour des fiançailles festives de fin d’été. Ceci n’est pas vraiment une recette, mais plutôt une petite idée salée sucrée.
On commence en préparant les magrets côté peau il faut les entailler en biais en croisillons dans le manteau gras. On dénoyaute les prunes et on les met dans un plat allant au four, on sale et on poivre, si l’on aime on peut rajouter une pincée de cannelle, on dépose les magrets (prévoir un magret pour deux personnes) sur le dessus la viande posée sur les prunes le côté quadrillé vers l’extérieur. On met cuire au four 35 à 40 minutes th 7. On accompagne avec des flageolets ou même de simples haricots blancs. On fera grillé des tranches de pain de campagne pour accompagner ce plat. Si vous ne trouvez ni prunes d’Ente, ni quetsches essayez avec des prunes Reine-Claude ça devrait être très bon aussi. Avec le magret un Buzet rouge s’impose… En Gaulle, c’est dans la province romaine dite « La Narbonnaise » qui s’étendait jusqu’au Quercy actuel que se développa la culture du prunier. Mais il faudra attendre l’an 1300 et le retour de la 3ème Croisade, pour que les moines de l'abbaye bénédictine de Clairac (près d'Agen) hybrident les pruniers de la plaine du Lot avec des plants de pruniers de Damas qu’ils avaient ramenés de Syrie donnant ainsi naissance à une nouvelle variété de pruniers qu’il baptisèrent "pruniers d'Ente" (du vieux français "enter" qui signifie "greffer") Par séchage au soleil des fruits délicieux de cet arbre, ils obtinrent les premiers pruneaux d’Agen, des réserves fruitières indispensables pour les longs hivers à cette époque. La petite cité de Clairac qui mire dans l'eau du Lot ses pieds moyenâgeux, est une perle dans un écrin. De belles maisons à colombages bordent ses rues, une très belle promenade....

1 commentaire:

  1. Magret , prunes d'Ente ( dont je fais connaissance ) pour un plat sucré/salé et une bonne bouteille de Buzet pour moi un joli festin
    Il me faudra garder cette recette pour l'année prochaine lorsque j'aurai de nouveau un peu de quetches ( je n'ose réver aux prunes d'Ente certaine que je n'en trouverai pas ,mais je chercherai tout de même ) car je n'aie jamais cuisiné le magret avec de la prune de plus avec cuisson au four éveil mon intéret donc à tester pour connaitre ce mélange de saveurs
    Merci à toi
    Je te souhaite une belle soirée
    A+Sacha

    RépondreSupprimer

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...