Tarte d'Agen

Ce matin une petite fraîcheur nous fait déjà songer à septembre, d'autant que sur la campagne agenaise flotte une odeur reconnaissable, sucrée, douceâtre, presque écoeurante : l'odeur de la dessiccation des prunes d'Ente que l'on nommera bientôt : pruneaux.
Ah les pruneaux d'Agen ! Secouez-secouez-moi comme disait Agénor, Ils sont indispensables ces petit fruits tout noir et ridés. Aujourd'hui c'est une machine qui secoue les arbres pour récupérer les prunes dans un immense "parapluie" posé à l'envers. Les prunes sont ensuite lavées, triées, calibrées et enfin séchées en plusieurs étapes dans d'immenses fours. A mi-dessiccation on les appelle des mi-cuit. Piqués avec une grosse aiguille, on les met dans un bocal et on les recouvre d'un bon rhum ambré. Pour mon fils et ses copains c'est devenu une institution, ils vont déguster les pruneaux d'Agen au rhum le 25 décembre sur le voilier au milieu de la baie de Cavalaire. Enfin je ne saurais terminer ce petit éloge des qualités de ce produit en oubliant de mentionner sa fonction laxative bien utile pour les intestins paresseux. Ne vous privez pas de cette petite gourmandise et si vous passez en Lot et Garonne voici une excellente adresse : le musée du pruneau


Ma tarte aux pruneaux d'Agen

Pour la pâte :
250 g de farine tamisée
100 g de beurre
1 œuf
2 cuillerées d’eau
1 pincée de sel

Pour la garniture :
500 g de pruneaux dénoyautés
1 dl de thé
1/2 dl d’eau de vie de prune (facultatif)
100 g de poudre d’amande
100 g de sucre (facultatif)
2 œufs
1/2 dl de crème liquide
  • La veille faire tremper les pruneaux dans le dl de thé et le 1/2 dl d’eau de vie de prune.
  • Faire la pâte, travailler le beurre et la farine jusqu’à obtention d’un sable grossier, ajouter l’œuf, le sel et l’eau. Pétrir rapidement et rassembler en boule, filmer mettre au frigo pour 30 minutes.
  • Préparer la crème : dans une jatte mélanger les 2 œufs, l’amande en poudre et la crème , rajouter 100 g de sucre pour ceux qui aiment les tartes très sucrées, personnellement je n'en rajoute pas, je trouve que les pruneaux sont déjà très sucrés, battre énergiquement le mélange.
  • Beurrer et fariner un plat à tarte. Étendre la pâte, en garnir le plat. Verser sur le fond de pâte la crème et répartir les pruneaux après les avoir bien égouttés.
  • Faire cuire dans un four préchauffé à 180/200° pendant 30 minutes.
  • On peut accompagner cette succulente tarte d'une boule de glace vanille.


Je vous souhaite une belle journée, à chaque jour suffit sa peine, ne vous privez pas de moments heureux et enfermez les dans une boîte à souvenir...

Commentaires

  1. les pruneaux d'Agen... un grand bonheur! et même si on a droit qu'à 23 kg de bagages sur l'avion, je rapporte toujours mon kilo année après année. On les savoure tout l'hiver en les économisant...

    RépondreSupprimer
  2. Maintenant que je connais ta recette qui m'apparaît excellente, un jour, je m'en ferai une, en France, avec ces pruneaux d'Agen dont on vante tant les mérites!
    Lou

    RépondreSupprimer
  3. J'ai une vraie passion pour les pruneaux. J'en use et j'en abuse, tant dans les préparations salées que d'ans les desserts. Je dois essayer cette tarte !
    Bisous
    Hélène

    RépondreSupprimer
  4. C'est toujours un plaisir de lire tes recettes,et la photo me fait saliver d'avance.
    Je tenterai sans doute celle ci ce week end

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Les pommes de terre nouvelles de l'Ile de Ré