TERRINE DE CAMPAGNE

          Il y a peu j’étais invitée à une réunion Tupperware, et j’ai commandé deux petites choses. Un fouet à plat très pratique et une petite terrine. Encore une terrine m’a dit ma fille ! C’est vrai j’en ai plusieurs modèles mais leur défaut c’est qu’elles sont toutes très grandes, elles datent de l’époque où la famille comptait 4 personnes et souvent plus avec les copains des enfants.
          Donc j’ai une terrine (ultrapro W30)  pour la « cuisine de poupée » sa contenance est de 500 ml. J’aime faire mes pâtés et terrines, cela me permet de choisir des viandes pas trop grasse et des produits de première qualité pas de conservateur, de colorant, d’exhausteur de goût, du vrai quoi.
          Au fil du temps je vais faire d’autre pâtés : de lapin, pâté d’Italie au foie de porc, de canard… des terrines aussi dans lesquelles on peut rajouter des noisettes, des noix, des morceaux de cèpes….et même du pâté végétal. On peut faire aussi des terrines de légumes et poissons. Je vous assure c’est un vrai jeu amusant…on aurait bien tort de s'en priver

Les ingrédients :  
150 g de viande de veau maigre
100 g de viande de bœuf maigre
150 g de viande de porc
1 gros oignon jaune
2 gousses d’ail dégermées
1 œuf
50 g de mie de pain trempée dans du lait
Sel et poivre, piment d’Espelette
1 feuille de laurier
1 branchette de thym

Vous pouvez hacher votre viande vous-même, ou le faire faire à votre boucher.
Et comme à chaque fois que l'on manipule de la viande hachée, il faut se laver minutieusement les mains et brosser ses ongles (ou utiliser des gants jetables) et être intransigeante sur la propreté de tout le matériel, de plus il faut l'utiliser dans les 24 heures.



1 - Mettre la mie de pain à tremper dans le lait. Éplucher et ciseler finement l’oignon. Éplucher, dégermer l’ail et le couper finement.

2 - Dans une jatte mettre la viande hachée, l’œuf, l’oignon, l’ail, la mie de pain essorée, saler poivrer, une pointe de couteau de piment d’Espelette. Beurrer la terrine.

3 - Après s’être lavé minutieusement les mains, mélanger tous les ingrédients longuement à la main. J’insiste sur l’importance de ce malaxage car il permet de faire éclater les protéines et donne son homogénéité au pâté.

4 - Remplir la terrine en tassant bien pour ôter toutes les poches d’air.

5 - Faire cuire dans un four préchauffé à 180° pendant 40 minutes. Faites une terrine le jour où vous aurez un autre plat au four un gratin dauphinois par exemple.

6 – Laissez bien refroidir. On peut si on aime enlever le jus après cuisson et le remplacer par une préparation de gelée.

7 – Servir avec une salade verte et du pain de campagne toasté.
PS - N'oubliez pas les cornichons !


Assiette "Le comptoir des Famille"



Je vous propose un vin frais un Beaujolais de garde "Côtes de Brouilly" qui porte le joli vocable : "Les Pierres Bleues" année 2011, vous pourrez conserver ce vin jusqu'en 2017. Servez le à 14° de température. Environ 5 euros la bouteille de 75 cl          

On entre peu à peu dans l'automne. Ici dans le Sud-Ouest nous avons toujours un manque d'eau problématique. Les guêpes sont en grand nombre cette année et charrient jusqu'à leur nid de la nourriture en abondance signe d'un hiver précoce, les hirondelles commencent à se rassembler et strient le ciel en criant. Les potirons s'arrondissent et les dernières tomates colorent le potager. Les raisins sont foulés. J'aime l'automne...

Commentaires

  1. Très jolie terrine, bien invitante! C'est tellement bon à l'apéro avec un verre de vin!
    Bises,
    Lou

    RépondreSupprimer
  2. Je suis contente que tu sois de retour et avec cette superbe terrine .
    j'ai une collection de terrine et je continue de craquer ...
    Bises de LOuise

    RépondreSupprimer
  3. Il faut la consommer rapidement où nous pouvons la garder quelques jours.

    Merci pour cette superbe recette, je vais acheter le plastique en question et la réaliser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après cuisson, on conserve au frigo, 3 à 4 jours facilement.

      Supprimer
  4. Merci pour cette belle recette peu grasse et qui me donne envie de l'essayer très vite.
    Bises.
    Odile.

    RépondreSupprimer
  5. C'est vrai que faire ses terrines soi-même, c'est incomparable ! Bon, moi, je cherche toujours des récipients plus grands. Nos copains rappliquent toujours en entendant le mot "terrine" ! ;o)))
    Bisous
    Hélène

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Les pommes de terre nouvelles de l'Ile de Ré