mercredi 6 mai 2009

Les Oreillers Aromatiques

La coutume des oreillers aromatiques provient certainement d’une réminiscence de la paillasse bourrée de foin qui embaumait la chambre. A faire pour soi, ou en cadeau à offrir, cet oreiller se met la nuit à l’intérieur de la taie de votre oreiller habituel. Si vous le faites tout joli, par exemple brodé au point de croix avec un motif floral et le nom du destinataire ou encore avec des noeuds et des rubans, il agrémentera votre chambre dans la journée. Pour chaque liste d’ingrédients ci-dessous les proportions sont données pour des oreillers de 25 à 30 cm de côté environ. Vous pouvez en faire de plus petits. Pour faire sécher les fleurs, cueillez-les le matin avant qu’elles ne soient totalement ouvertes et répandez-les sur un morceau de tissu absorbant. Vous pouvez suspendre le tissu entre deux tasseaux comme un hamac, ainsi le séchage est plus aéré. C’est juste avant la floraison que les herbes sentent le plus. Ramassez les feuilles le matin et séchez-les comme pour les fleurs. Une fois parfaitement sèchent mettre vos récoltes dans des récipients hermétiques et stockez-les dans des placards à l’abri de la lumière. On met d’abord les ingrédients dans des sacs de mousseline ou d’étamine, de même taille environ que votre jolie taie de 25 x 25, ou 30 x 30. Mélangez soigneusement les ingrédients dans une bassine, versez dans le sac de mousseline et cousez l’ouverture. Placez le tout dans la jolie enveloppe. Voici quelques idées de mélange :
Aux plantes : 4 cuillerées à soupe de thym séché 4 cuillerées à soupe de petit muguet séché 4 cuillerées à soupe d’épines de romarin séchée 8 cuillerées à soupe de camomille séchée 1 cuillerée à soupe de benjoin en poudre 1 cuillerée à soupe de poudre de racine d’iris 1 cuillerée à café d’huile de romarin Aux fleurs : 5 cuillerées à soupe de fleurs de lavande séchées 5 cuillerées à soupe de fleurs de sureau séchées 8 cuillerées à soupe de pétale de roses séchés 1 cuillère à soupe de benjoin en poudre 1 cuillère à soupe de poudre de racine d’iris 1,5 cuillère à café d’huile de rose 1,5 cuillère à café d’huile de lavande Aux aromatiques : (c’est celui que je fais chaque année) 5 cuillerées à soupe de menthe séchée 5 cuillerées à soupe de feuilles de géranium citronné séchées 10 cuillerées à soupe de feuille de verveine séchées 3 cuillerées à soupe de peau de citron séchée 1 cuillerée à soupe de poudre de racine d’iris ½ cuillerée à café d’huile de jonc odorant ½ cuillerée à café d’huile de menthe poivrée

3 commentaires:

  1. C'est très joli Canotte ! Je broderais volontiers autour des feuilles de ton tissu pour les démarquer et une petite initiale au point de croix sur la partie qui ferme l'enveloppe ! Sais-tu si les différents mélanges ont des propriétés particulières ? Bonne soirée à toi !

    RépondreSupprimer
  2. Quelle bonne idée Canotte, je n'y aurais pas pensé, pourtant j'ai toujours plein de bonnes herbes du jardin!
    C'est bien d'avoir des amies qui nous suggèrent des idées intéressantes.
    Je suis d'accord avec Lulu qui demande les différentes propriétés des mélanges, les connais-tu?
    Bon we prolongé,
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  3. Je suis sous le charme de ton idée Canotte, quelle idée formidable. S'endormir avec toutes ces effluves odorantes, c'est du bonheur. En plus ton enveloppe est très jolie.
    J'en redemande moi aussi...

    RépondreSupprimer

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...