mardi 5 octobre 2010

Lapin Arlequin et sa purée de potimarron

Voici un lapin qui se cache sous un habit multicolore d'automne et son complice le potimarron avec son petit goût de châtaigne l'accompagne sans hésitation.

C'est l'automne, laissons un peu de côté le poulet traditionnel. En Automne redécouvrons la cuisine du lapin et du canard qui s'associent si bien avec les fruits et légumes de saison, pensons aussi au pigeon.

J'aime bien  cuisiner avec ces belles couleurs brune, orangé, jaune, ces odeurs de caramel et de miel me mettent l'eau à la bouche.
Oublions un peu les verts, rouges blancs de nos étés. Oublions les parfums acidulés les sauces allégées, les herbes. Plongeons allègrement nos cuisines dans le parfum capiteux des cèpes girolles pieds de mouton , des châtaignes grillées, des odeurs de terre mouillée, des pommes qui sommeillent en haut des armoires, des noix fraîchement ramassées.

Parons nos maisons de ces belles couleurs, quelques branches et quelques fleurs, derniers dahlias de feu, bientôt les chrysanthèmes, qui font de si jolis bouquets et sont dédaignées à tort, car au Japon on les adore. Posons sur la cheminée quelques "barbines de pin". Réinventons notre univers familial sortons les plaids de mohair, les charentaises fourrées, les bottes de caoutchouc, les paniers tressés, les bâtons de marche.
Courrons la campagne en tous sens, profitons de l'exubérance, avant que doucement nos paysages ne plongent vers un sommeil réparateur...et ne soyons pas triste pensons à tous les plaisirs qui nous attendent.


1 - Faire fondre dans une cocotte en fonte 40 g de beurre et 2 cuillerées d'huile d'olive. Faire revenir les morceaux de lapin dans la matière grasse chaude. Réservez-les dans une assiette.

2 - Faire rissoler dans la cocotte les 100 g de lardons, les 2 gousses d'ail coupées finement, remettre les morceaux de lapin arrosez avec le jus de l'orange, je sale, je poivre. Je couvre et je laisse cuire à couvert pendant 20 minutes.
3 - Pendant ce temps j'épluche et je coupe en cubes 2 pommes de terre. Je lave bien le potimarron, je le coupe en deux, j'ôte les graines et les parties fibreuses, je coupe le potimarron en carrés.
4 - Je fais chauffer une grande casserole d'eau salée et je mets les morceaux de potimarron et de pomme de terre à cuire. Dès que c'est cuit je verse dans une passoire, je remets dans la casserole et j'écrase avec un écrase purée, je rajoute une belle noix de beurre ou de la crème.
5 - La cuisson du lapin est presque terminée, je verse les 5 cl de rhum ambré et j'ajoute la cuillerée de miel. Je rallonge le jus avec un peu d'eau. Je laisse mijoter pendant 10 minutes.
6 - Je dresse avec des cercles de montage, la purée de potimarron dans les assiettes, je place à côté deux morceaux de lapin, et des petits croûtons de pain complet revenus dans une poêle à l'huile d'olive aromatisée de thym et laurier.


Avec ce lapin arlequin je vous propose de boire un Beaujolais Juliénas Mommessin
Entre 5 et 6 euros
Age des vignes : 40 ans

Cépage : Gamay noir à jus blanc
Vendanges : manuelles
Vinification : traditionnelle Beaujolaise, 
Garde : à attendre de 3 à 7 ans
Accord culinaires : Il accompagnera à merveille les volailles et lapins, les viandes rouges ou les fromages à pâte molle. Il peut aussi rentrer dans la composition de la recette du fameux Coq au Juliénas.
A boire entre 12 et 15°C.

Je vous souhaite une très belle journée que vous habitiez à la Ville, à la Mer, à la Montagne ou à la Campagne.

2 commentaires:

  1. Quand les couleurs de l'automne se retrouvent dans l'assiette, c'est toujours attirant!
    Lou

    P.-S.: Je n'ai pas eu l'occasion de tester la pâte à tarte cette semaine, ce n'est que partie remise!

    RépondreSupprimer
  2. Très gourmand comme tous les plats cuisinés en ce moment chez toi (jamais de boeuf strogonoff, la honte !)

    RépondreSupprimer

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...