lundi 19 octobre 2009

Poulet chasseur

Poulet chasseur…
C’est le repas du dimanche, la famille est réunie,  on vient de rentrer les pommes cueillies une à une doucement sans les taller dans le verger, l’oncle Roger les a rangées sur le fruitier, la queue en haut sans qu’elles se touchent. Pierrot tire au tonneau un grand pichet de cidre fait par grand-père l’an passé, tandis que son père remonte de la cave un panier métallique où beaujolais village et bourgogne aligoté se disputent la vedette. Les femmes sont en cuisine. La grande table devant le feu a revêtue sa robe de toile basque. Tout le monde s’installe. Fièrement portée par Suzanne une douzaine de bons gros escargots bien musclés, est placée dans chaque assiette, le poulet chasseur et sa purée arrivent, et pour finir ce repas dominical des pommes bonne-femme fourrées de gelée de framboise cuites au four et flambées à l’armagnac devant les convives par Thérèse…un menu divin ! Toute la famille est là.
Rex, sous la table se régale d’os de poulet et se dit qu’il a bien fait de faire courir de temps en temps les bestioles, outre que cela l’a beaucoup amusé, elles ont la chair la plus ferme qui soit…un régal.


Le poulet chasseur c’est un grand classique pour débutant. N’hésitez pas pour faire ce plat à choisir un vrai poulet fermier, et un vin blanc de bonne tenue. Réchauffé c'est encore meilleur.







Il faudra dans votre couffin pour 4 à 5 personnes :
 1 poulet d’environ 1,8 à 2 kg
 2 échalotes roses

 200 g de champignons de Paris (frais ou en boîte)
 4/5 tomates pelées coupées en deux
 50 cl de vin blanc
 1 feuille de laurier
 2 grosses gousses d’ail
 Quelques feuilles de cèleri
 1 branche de thym ou de romarin
 Quelques brins de persil
 3 cuillerées à soupe d’huile d’olive

En accompagnement je vous propose une purée dans le cadre familiale, et pour un repas moins convivial des pommes de terre vapeur ou des tagliatelles.


- On coupe le poulet vidé et nettoyé (faire des petites portions c’est plus facile à dorer), on sale et on poivre tous les morceaux.
- On pèle les échalotes, l’ail -dégermer si nécessaire-, on coupe le pied des champignons, on ébouillante les tomates pour mieux enlever la peau.
- Dans une cocotte en fonte on fait chauffer l’huile et on fait dorer les morceaux de poulet sur toutes leurs faces.
- On ajoute l’ail, les feuilles de cèleri, les tomates pelées coupées en deux, les champignons, la feuille de laurier et la branchette de thym ou de romarin. On mélange bien le tout.
- On mouille avec le vin blanc sec. On laisse cuire à découvert pendant 30 minutes à feu moyen. Au bout de ce temps on couvre et on laisse mijoter tout doucement 20 minutes.
- On sert au plat ou à l’assiette, saupoudré de persil haché. Moi bien sûr j’utilise mes petites cocottes individuelles

L’astuce : si vous servez à l’assiette, pendant la cuisson du poulet faite griller de larges tranches de pain de campagne, mettre une tranche dans chaque assiette et servir le morceau de poulet posé sur le pain.

On termine ce repas part une belle salade craquante.

Comme vin, Beaujolais village ou Bourgogne aligoté

5 commentaires:

  1. ça c'est une recette comme je les aime et ma fille a un gros poulet fermier dans son congélayeur qui pourrait bien finir comme cela !

    RépondreSupprimer
  2. Ton récit est parfait pour déguster ce repas dominical avec délectation. Une volaille était présente lors des déjeuners du dimanche effectivement.
    Le pichet de cidre je l'ai connu et j'adorais m'absenter de table des grands pour descendre à la baraque à cidre, tant parfumée par le bois vieilli que par les pommes et le cidre. De bons souvenirs
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Encore un beau billet et récit à ta façon! Un reportage comme si on était attablé chez toi! Merci pour tout! Bonne semaine, Marie

    RépondreSupprimer
  4. Merci Cannot encore une bien belle recette et qui se conjugue à merveille à notre saison
    Sur mon blog pour toi ce prix : celui du Kréativ Blogger
    http://lejournalgourmanddesacha.blogspot.com/2009/10/le-prix-kreativ-blogger.html
    Belle journée à toi
    A++Sacha

    RépondreSupprimer
  5. Hummm Canotte, cette purée parait délicieuse... De la vraie purée, "à l'ancienne", une saveur sans pareille.

    Bravo à toi Canotte !

    RépondreSupprimer

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...