Les Ravioles du Dauphiné

Ravioles, la petite sœur des raviolis.
C’est une voisine née à Romans qui m’a fait découvrir, il y a de nombreuses années, cette spécialité du Dauphiné. A l’origine son utilisation devait être très localisée, car ma belle-mère ne m’en a jamais parlé.
Cette spécialité se présente sous forme de plaques. La pâte est faite avec de la farine de blé tendre, elle est très fragile. La farce composée de fromage et d’herbes est goûteuse.
Dans les montagnes du Dauphiné au 19ème siècle, on consommait les jours de fêtes une telle quantité de ravioles, que leur fabrication fut vite un fond de commerce. On nomma les femmes qui les fabriquaient « les ravioleuses » puis les mères. Elles venaient directement dans les fermes pour confectionner les ravioles.
L’une d’entre-elle eut l’idée d’ouvrir boutique à Romans, ce fut un grand succès.
De nos jours les ravioles ont largement débordé leur région d’origine, on en trouve au foie gras, au saumon, aux escargots, au roquefort….
Les ravioles se cuisent généralement dans une grande quantité de bouillon de poule, c’est une cuisson très rapide une minute environ. On met tout dans le bouillon, la plaque et le papier sulfurisé. Dès que les ravioles remontent en surface il faut les récupérer avec une écumoire les mettre dans un saladier dans lequel on aura placer au fond une soucoupe à l’envers (c'est-à-dire le dos de la soucoupe face à vous), on les sert accompagnées de beurre fondu, de fromage râpé, de crème fraîche.

Voici une entrée chaude très agréable

1. Nettoyer les poireaux, les couper en rondelles d’1 cm, bien les laver. Pendant ce temps mettre une marmite d’eau avec du gros sel sur le feu. Quand l’eau est à ébullition y plonger les poireaux pour les blanchir. Quand l’ébullition reprend compter 5 minutes. Egoutter.
2. Dans un plat allant au four, installer deux plaques de ravioles, enlever le papier sulfurisé. Par-dessus verser les rondelles de poireaux. Couper finement en lardons les 2 tranches de poitrine fumée, les mettre sur les poireaux, saler et poivrer puis verser la moitié de la crème fraîche.


3. Recouvrir avec les deux autres plaques de ravioles. Verser le reste de la crème fraîche, puis parsemer sur le dessus le fromage râpé.
4. Glisser le plat dans le four préchauffer à th 7 soit 210° pendant 20 minutes.
5. Cette entrée se déguste bien chaude.
On peut remplacer les poireaux par : des épinards, des feuilles de blettes, une fondue d'oignons...




D’ailleurs dans cette région et dans d’autres aussi, une tradition revient en force. Il est très tendance aujourd’hui d’organiser le repas de mariage (surtout lorsqu’il s’agit d’un remariage) à la Campagne à l’ancienne, dans une grange, avec un repas où ravioles, gratin dauphinois, cochon de lait rôti sont présents. Et pour préparer ces agapes on emploi les services de cuisinières à domicile. Ainsi ce noble métier revient sur le devant de la scène, et des petites entreprises voient le jour, cuisine et décoration pour un mariage bucolique ou l’on peut voir aussi parfois le cortège marial précédé d’un violoneux.

Commentaires

  1. j'avais il y a quelques temps raconté l'histoire des ravioleuses qui passaient de maisons en maisons avec leur savoir-faire, je dois refaire un test avec mon appareil à ravioles, le premier est n'avait pas été concluant, la pâte était trop épaisse et je n'ai jamais retenté, je viens de m'apercevoir que nous vivons pas loin l'une de l'autre puisque je vis en Tarn&Garonne , le Quercy ma chère région.
    bonne après-midi assez fraîche

    RépondreSupprimer
  2. Cent pour cent en accord avec ton plat notre mère aimait beaucoup nous faire ces délicieuses ravioles j'en garde de très bons souvenirs
    J'aime également en cuisiner mais je les achète toutes prêtes ne me sentant pas à la hauteurs pour en tenter la réalisation
    Merci ..
    Bonne journée
    A++Sacha

    RépondreSupprimer
  3. bonjour et merçi pour ton accueil CANOTTE,je suis petite et découvre mais quel plaisir!!!je vais me faire manger j'en suis sure,mais à quelle sauce! EN tout cas bravo pour votre talent
    Il fait beau en Bretagne ,pourvu que cela dure!bonne après-midi

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Canotte,
    Je suis heureuse que tu fasses honneur à un plat de ma région !
    Bonne gourmandise...
    Bien amicalement.

    RépondreSupprimer
  5. j'aime bcp ces ravioles vite fait avec un bouillon c'est top! Bizz Pierre

    RépondreSupprimer
  6. Hyper heureuse de te retrouver , j'étais dans l'inquiètude de ne plus te lire ... désolée pour tes problèmes d'ordi ( cela devient galère lorsque leurs problèmes de fonctionnement se posent
    J'apprécie ton sauté de veau car tout comme toi j'aime la cuisine de bistrot si simple mais tellement délicieuse et riche en traditions de nos régions
    A très vite
    Je te souhaite une belle semaine elle sera pluvieuse " certe " mais moins polaire ....le printemps n'est plus très loin ..
    A+++Sacha

    RépondreSupprimer
  7. Je n'ai encore jamais fait gratiner les ravioles, cela m'effraie un peu et pourtant, j'en ai vu passer des recettes appétissantes ! Comme celle-ci.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Les pommes de terre nouvelles de l'Ile de Ré