dimanche 23 mai 2010

Vinaigre de sureau


 Les beaux jours sont de retour. Les journées sont longues et pleines de lumière. La campagne est belle et parfumée. C'est vers cinq heures après la grosse chaleur car il a fait 32° que nous avons eu l'idée de sortir les bicyclettes pour une promenade sur les petites routes. Les foins sont coupés et exhalent leur parfum d'herbes. Les andins sèchent au grand soleil, près d'un étang un couple de héron cendré guette les poissons, une famille de ragondins longe un champ de betteraves. L'église Saint-Guérand se découpe dans un ciel bleu sans nuage. Les paysages sont à  couper le souffle, le faux plat aussi ! Dans l'azur tournent des buses, des vaches couchées ruminent, paisibles. Au bord d'un ruisselet qui s'appelle Tolzac, près d'une ruine, un groupe de sureau embaumait, petites fleurs blanches grandes ouvertes, nous en avons fait provision. De retour à la maison nous avons ôté les parties vertes rigides et rempli des bocaux pour faire le vinaigre de sureau.

Pour faire cette préparation ultra simple, il vous faut
  • du vinaigre de vin,
  • des fleurs de sureau
  • et des bocaux ou des bouteilles de jus de fruit bien lavées
Il faudra laisser votre préparation pendant deux semaines en plein soleil. Au bout de ce temps, il faudra filtrer puis récupérer le vinaigre que l'on passe alors dans une étamine pour enlever toutes les impuretés. Une fois en bouteille bouchée il faut le conserver dans un lieu obscur.

Ce vinaigre parfumera agréablement les vinaigrettes  de vos salades, il pourra aussi faire parti des paniers gourmands que vous offrez aux amis à  Noël.

Je vous avais déjà parlé de cette préparation l'an passé :

http://canotte.blogspot.com/2009/04/vinaigre-des-fees.html

alors à vos paniers, le temps des cueillettes est arrivé...

9 commentaires:

  1. Très sympa cette utilisation des fleur de sureau. Ca donne quel gout?
    Bises et bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Alazais, c'est un goût difficile à décrire un peu vanillé, un peu sauvage, étonnant en tous les cas et qui parfume agréablement les salades. Certains disent même que le sureau est un antirhumatismes. Si tu fais une petite recherche sur internet tu verras combien cet arbre est utile. Passe une bonne journée.

    RépondreSupprimer
  3. Je me souviens avoir lu une recette de ce genre qui m'avait beaucoup plu je l'imprime j'espère que je trouverai surtout des fleurs de surreau
    Merci cette recette me fait très plaisir
    A++Sacha

    RépondreSupprimer
  4. je n'ai jamais gouté, mais en tout cas c'est très joli!

    RépondreSupprimer
  5. plus assez de vinaigre et à chaque fois, j'oublie d'en acheter. J'en ferai l'an prochain car ce "surard" est paré de toutes les vertus semble t il. Ici, on a fait du sirop, de la crème glacée et de la limonade.

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ton message car c'est une super idée que j'utiliserai avec plaisir l'année prochaine . Les fleurs doivent parfumer le vinaigre divinement...

    RépondreSupprimer
  7. peut - on mettre les fleurs qui ont macéré dans le vinaigre
    dans la sauce de salade par exemple
    et les laisser dans le vinaigre sans filtrer

    ANNY

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non je ne conseille pas de mettre les fleurs de sureau dans la sauce de salade directement, elles ont donné leur parfum et leurs bienfaits et donc il vaut mieux les jeter. La macération dois durer de 15 à 30 jours pas au-delà car ensuite la végétation donnerait un goût moins agréable au vinaigre (il titre moins de 10 degrès. Il faut bien filtrer et boucher et surtout garder les bouteilles dans un lieu frais et obscur.

      Supprimer
  8. merci , je vais donc bientôt filtrer
    et me faire une petite salade du jardin avec

    ANNY

    RépondreSupprimer

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...