Tarte à la vergeoise, à la bière et au parfum de citron

Originaire du Nord, cette tarte prend des accents sudistes avec le citron, mais elle peut aussi se parfumer avec une orange. On peut également remplacer la traditionnelle bière du Nord par une Pietra corse (bière à base de châtaignes). La vergeoise est obtenue avec la betterave sucrière, mais on peut la remplacer par de la cassonade, qui elle est issue de la canne à sucre. Une recette facile, peu chère. Il semble que cette tarte soit très appréciée au Canada, en Belgique, en hollande, enfin dans tous les pays du Nord de l'hémisphère Nord. Ne vous moquez pas je suis comme Monsieur Jourdain qui découvre qu'il fait de la prose, la cuisine à la bière je ne connaissais pas avant que mon amie Paulette ne me prête un livre très intéressant : "La cuisine des Ch'tis" de Anne-Cécile Fichaux, aux éditions Dormonval.
Imaginez une promenade automnale avec les enfants foulant le tapis de feuilles mortes, retour à la maison, on déchausse les bottes, on pose les paniers à champignons, et là, sur la table pour le goûter, un chocolat fumant et cette tarte, le bonheur sera total.
Il vous faudra : Pour la pâte 1 gros œuf 200 g de farine 100 g de beurre 50 gr de sucre en poudre 1 pincée de sel Pour la garniture 200 g de vergeoise ou de cassonade 2 œufs 1 citron
25 cl de bière blonde
On prépare la pâte : On mélange la farine, le beurre coupé en dés, le sucre et la pincée de sel. Quand l’aspect ressemble à un gros sable, on verse l’œuf. On forme une boule que l’on filme et que l’on place au frigo pendant 30 minutes. (Si l’œuf ne suffit pas on peut rajouter une cuillerée d’eau) On prélève le zeste du citron, et le jus. Dans un saladier, on bat les œufs, on rajoute les zestes et le jus du citron, et les 25 cl de bière blonde. On abaisse la pâte et on fonce un moule préalablement beurré. On répartit la vergeoise sur la pâte et on verse délicatement le contenu du saladier. On fait cuire à 210° (Th 7) pendant 30 minutes, jusqu’à ce que la tarte soit dorée. Avec on boit un chocolat mousseux ou un thé.

Commentaires

  1. C'est du Nord, l'auteure à vécue jusqu'à l'âge de 11 ans à Lille, déracinée, exilée en Bretagne, elle reste nostalgique de sa ville natale, de ses façades flamandes en brique, de sa grand place, de ses gaufres au sucre, de ses moules frites...; des balades dominicales dans les marais audomarois ou sur les immenses plages du Nord.

    RépondreSupprimer
  2. J'arrive pour le goûter, Canotte :-) , avec mon p'tit panier plein de champignons ! Je m'en régale déjà...

    RépondreSupprimer
  3. Cette recette à l'air délicieuse, il faut que je l'essaie rapidement. Merci pour le message Marie-Henriette m'avait laissé aussi un petit message.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Tourin à la tomate, un potage de tradition