vendredi 3 avril 2009

Boeuf aux carottes et aux poires

Il faut du temps, pour tous les plats mijotés. La viande n'est pas brutalisée par la cuisson, elle cuit à coeur gardant son jus donc sa tendreté. Moelleuse, elle fond dans la bouche. Mais finalement c'est simple il suffit de mettre la cocotte dans un four ou sur la plaque d'un wok électrique doucement et de laisser faire le temps. On peut vaquer à d'autres travaux sans problème et même aller faire les courses.
La confiture de vin est une merveille de parfum, moi je m'en régale sur une petite tartine de pain grillé, une vraie gourmandise.
800 g de boeuf paleron 1 kg de carottes 4 belles poires 3 oignons 2 feuilles de laurier 2 cuillerées à soupe de fond de veau déshydraté 4 cuillerées à soupe d’huile d’arachide Sel et poivre ou piment d’Espelette On verse un litre d’eau dans laquelle on dissout le fond de veau en portant à ébullition. On épluche les carottes et on les coupe en rondelles biseautées. On coupe la viande en cube. On pèle les oignons, on les tranche en rondelles. Dans une cocotte, on fait chauffer l’huile et on fait revenir les morceaux de viande, puis on les enlève et on les réserve dans une assiette. On met les oignons dans la cocotte et on les fait dorer. On remet les morceaux de viande sur les oignons, puis on verse le fond de veau et on porte à ébullition. On baisse le feu, puis on ajoute les carottes et les feuilles de laurier. Salez et poivrez et faites mijoter pendant 3 heures à feu doux. Pour cela soit on met la cocotte dans le four à 120° th 4, ou alors sur une plaque électrique de wok à 2/3. Pendant ce temps on épluche les poires entières en gardant la queue. On les met cuire dans la cocotte 30 minutes avant la fin de la cuisson. On sert le plat bien chaud. On peut l’accompagner de confiture de vin de Buzet. Comme vin on sert : un buzet rouge, ou pour les grandes occasions un Saint-Joseph rouge (tempéré à 18°)

3 commentaires:

  1. Merci Canotte de ton passage ce matin, c'est vrai que nous avons énormément de goûts en commun - nous devons être des soeurs astrales -:) - et en plus nous portons le même prénom.
    Excellente et inhabituelle idée de mettre des poires avec le boeuf, ça me convient forcément, j'adore le sucré-salé. Je te souhaite un bon week-end, je pars en Bretagne ce soir, après ma journée de travail.
    Amitiés,

    RépondreSupprimer
  2. Les p'tits plats mijotés sont ceux que je préfère. A feu tout doux, lorsqu'on est près de la cuisine, ça ne pose pas de problème non plus. J'oserai les poires la prochaine pour donner un p'tit gout nouveau à ce plat qu'ici tout le monde aime !
    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour, je venais voir si tu avais fait ma tarte aux pommes finalement... Marie

    RépondreSupprimer

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...