Le vin de sureau et de cerisier

Dans un monde où tout va vite, ou tout est uniformisé, il est réconfortant d'avoir ses petits secrets, ses potions magiques. J'aime ranger mes bouteilles d'apéritif avec leur jolies étiquettes, elles vieillissent en secret dans le cellier.
Quel bonheur de servir sur un plateau recouvert d'un napperon dans de beaux verres, un vin de cerisier parfumé...
-"Mon Dieu comme c'est bon" ! diront vos convives
-"Il faut absolument que tu me donnes ta recette"
-"Tiens voici la recette et une bouteille que tu offriras à la grand-tante Marie, je suis sure que cela lui plaira".
Bonheur du partage, fierté d'une identification, satisfaction du fait soi-même. Je me ferais une joie au fil des saisons de vous confier mes secrets de fabrication.
Après le vinaigre, voici le vin de sureau :
Matériel :
- un grand récipient adapté et son couvercle (genre stérilisateur)
- vin rosé (12 degrés)
- 6/8 ombelles par litre
- 1 verre d'alcool de fruit par litre (2 litres pour 12 litres)
- 150g de sucre par litre(1,8 kg pour 12 litres)
- bouchons en liège
- Entreposer dans un local frais
- toile fine en coton pour filtrer
- un entonnoir
Choisir 6/8 belles grappes de fleurs (ombelles) par litre de vin.Elles doivent être bien épanouies, mais non passées (ne pas utiliser les premières fleurs de la saison elle sont moins parfumées) la cueillette se fera de préférence le matin de bonne heure (ceci est valable pour toutes les plantes). Les mettre à macérer dans le vin pendant 48 heures dans un récipient pouvant être fermé mais non hermétique.
Il faut mélanger en touillant de temps en temps.
La macération se fait dans un local frais (cave...ou pièce fraîche)
Après 48 heures : retirer les fleurs en les pressant fortement à la main pour en extraire le jus. On filtre trois fois de suite avec le tissu en coton. Mélanger le vin filtré avec le sucre et l'alcool de fruit. (On peut utiliser plus de sucre suivant ses goûts) mettre en bouteille et boucher. On peut goûter une ou deux semaines plus tard, mais le sucre se transforme en alcool dans la bouteille, donc le goût se transforme au fil des mois. Ce vin se conserve un an environ. Quelquefois, il devient pétillant, cet effet provient de la fermentation du dépôt dans la bouteille, il est incontrôlable. Il faut conserver le vin au frais à la cave. Ne pas s'affoler, il reste toujours un léger dépôt après le filtrage, ce n'est pas grave ! Ce dépôt donne du goût, il faut d'ailleurs le mélanger dans la bouteille avant de servir très frais. En matière de vin, je préfère par ailleurs le rosé au rouge car il fait plus ressortir le caractère du sureau, mais c'est une question de goûts).
Le vin de feuilles de cerisier...
Pour un litre (100 cl) de vin rouge ou rosé (moi je préfère rosé) 100 feuilles de cerisier 1 verre ½ d’eau de vie de fruits (environ 30 cl) on peut mettre du kirsch 250 g de sucre (plus ou moins suivant vos goûts 200 g ou 300 g) Cueillir les feuilles au printemps quand elles sont jeunes. Nous sommes dans la bonne période. Faire macérer tous les ingrédients 8 à 10 jours en remuant tous les jours Après ce laps de temps, retirer les feuilles, filtrer mettre dans de jolies bouteilles et laisser reposer. Permettre au vin de cerisier de vieillir, car il se bonifie avec le temps. On peut faire la même chose avec des feuilles de pêcher mais en utilisant du vin blanc.
Chaque mois je mettrais sur mon blog des recettes à faire soi-même.
Comment faire vos savons,
Comment faire des produits de beauté, des lotions.
Comment faire des Chutneys, des condiments
Comment faire des bonbons
Comment faire vos fromages
Comment faire des pains différents...etc

Commentaires

  1. Ça, c'est une très bonne idée: comment faire les choses soi-même!
    J'en suis contente.
    Et puis ta déco de ton post est si jolie, avec cette peite fille et son bouquet de fleurs des champs!

    RépondreSupprimer
  2. Elle a raison Henriette, ton billet et la photo sont très jolis et c'est vraiment une belle idée de mettre des recettes à faire soi-même. Ça fait longtemps que je veux mettre un sureau dans mon jardin, surtout quand je vois toutes les utilisations qu'on peut en faire.
    Je t'embrasse et te souhaite une belle semaine chère homonyme,

    RépondreSupprimer
  3. Quand on parle de cerisier, je réponds "présente" :-)) Quelle bonne idée, et quelle jolie présentation ! Bravo à toi.

    RépondreSupprimer
  4. Excellente idée Marie France, moi aussi j'attends la suite avec impatience. Ce post en tous cas me donne envie d'aller trier et nettoyer les très vieilles bouteilles vides stockées par l'arrière grand-père et de les remplir de toutes ces recettes délicieuses pour les apéros d'été !
    Ici il y a plein de sureau dans le chemin des bois et tout l'monde essaie de s'en débarasser !!! Bises

    RépondreSupprimer
  5. je connais le vin de pêche mais pas de cerisier , il faudra que je teste ta recette
    je viens de voir que tu habites le même département que moi

    RépondreSupprimer
  6. bonjour,j'ai lu votre recette avec beaucoup d'intérêt.mais je suis à la recherche d'une recette de baies de sureau ( vin rouge).
    Merci de m'aider et félicitation pour votre site.
    François, Belgique
    francois.vanbinst@gmail.com

    RépondreSupprimer
  7. cette recette est simplement divine! un grand merci!!!

    RépondreSupprimer
  8. Great work! That is the type of information that are supposed to be shared around the
    web. Disgrace on the seek engines for not positioning this post
    higher! Come on over and consult with my website
    . Thanks =)

    Feel free to visit my web page online payday loan lenders

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Les pommes de terre nouvelles de l'Ile de Ré