Magrets à la gelée de vin


Pendant la période qui précède Noël, les maisons se mettent à sentir divinement bon. Le temps est venu de faire les petits biscuits et sablés de Noël. Les recettes sont innombrables.
Pour parfumer la maison on peut aussi faire une boule de senteur. Prendre une grosse orange, l’entourer d’un joli ruban d’1 cm de large que l’on fait tenir par des épingles à tête. Garnir l’orange de clous de girofle. La suspendre au plafond de la salle à manger. Elle parfumera naturellement votre maison tout l’hiver. On peut faire soi-même une couronne de bienvenue avec des branches de sapin ou du lierre et la garnir avec des bâtons de cannelle, des petites boules de Noël, des petits paquets cadeaux factices, des graines d’églantiers, des baies de couleur, des pommes de pin et enfin la parer d’un gros nœud de velours ou de satin rouge. Il faut aussi contrôler le stock de bougies pour les chandeliers, acheter quelques beaux paquets de serviettes en papier pour assortir avec ses nappes. Mais pour les grands repas, moi je reste dans la tradition de la serviette blanche damassée, avec un joli pliage.

Magrets de canard à la gelée de vin

2 magrets de 400 g chacun (on compte un magret pour deux convives)
Un peu de thym frais
6 échalotes roses
¼ litre de vin rouge de Bordeaux
250 ml de fumet de canard ou de volaille
2 cuillerées à soupe de confiture de vin
1-2 cuillerées à soupe de liant pour sauce brune ou de maïzena



1. Rincer les magrets sous l’eau clair et sécher les dans du papier absorbant. Côté chair, ôter toutes les parties grasses pour avoir un morceau de viande bien parer. Tourner le magret côté peau, inciser délicatement la peau en forme de croisillons, mais sans entamer la chair.
2. préchauffer le four à 180° thermostat 6, poivrer les magrets, les faire revenir 5 minutes côté peau sans matière grasse dans une sauteuse, puis 2 à 3 minutes de l’autre côté à feu vif. Placer les magrets dans un plat allant au four (surtout ne jamais utiliser de fourchette pour prendre la viande, utilisez une pince à spaghettis). Mettre le plat au four pour 18 minutes de cuisson.
3. Peler les échalotes. Les couper en fines rondelles. Sortir les magrets du four après cuisson et les enfermés immédiatement dans une feuille de papier aluminium.
4. Débarrasser la sauteuse de la graisse rendue par le magret (conserver la dans un bocal vous pourrez l’utiliser pour faire cuire des pommes de terre), essuyer-la avec du papier absorbant. Prélever deux cuillerées de jus de cuisson dans le plat à four, les mettre dans la sauteuse et y faire revenir les échalotes. Mouiller avec le vin et le fumet. Ajouter le thym et la confiture de vin, porter à ébullition 8 à 10 minutes pour faire réduire de moitié. Lier la sauce avec le liant ou la farine de maïs préalablement délayer dans un peu d’eau, assaisonner sel et poivre. Retirer les magrets du papier aluminium, verser le jus rendu dans la sauce. Couper les magrets en fines tranches, dresser sur les assiettes et arroser généreusement de sauce à l’échalote.
5. Servir accompagné de champignons persillés ou de pommes dauphines.


Pliage de serviette en forme de fleur de Lys : Allez voir ici

Association plat et vin : je vous propose une bouteille de bonheur, un Bourgogne, Beaune premier cru domaine des riottes les épenottes 2006 un vin charnu au parfum de fraise.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Les pommes de terre nouvelles de l'Ile de Ré