jeudi 16 septembre 2010

Goulasch hongrois [No cholestérol]

Après le paprikache de pomme de terre, voici le goulasch hongrois habituellement on prépare ce plat avec du bœuf à braiser, mais là j'ai eu envie de le faire avec du veau dont la viande est moins grasse. J'ai aussi remplacé le saindoux d'origine animal par l'huile d'olive, et j'ai allégé le bouillon de bœuf avec une seule tablette au lieu de deux. Donc cette recette convient très bien pour ceux qui ont comme moi des problèmes de cholestérol. D'ailleurs je signalerais désormais dans le titre des recettes celles qui sont pauvres en cholestérol [no cholestérol], afin d'aider ceux qui ont ce petit souci.
Les autres bien sûr peuvent faire la recette authentique avec bœuf et saindoux et mettre deux tablettes de bœuf pour le bouillon.
Je compte 125 à 150 g de viande par personne et non pas 200 à 250 g comme beaucoup de recettes qui poussent à la consommation de viande, si l'on veut compléter le plat on peut servir des haricots verts revenus à la poële et  citronnés.
Ce plat est convivial et facile à souhait. Il est parfait pour les jeunes couples pas très riche qui veulent inviter la grande tablée de copains, il suffit de doubler les quantités.


1 - Je commence par nettoyer les 500 g de viande de veau, j'enlève toutes les petits parties grasses, j'essuie les morceaux de viande dans du papier absorbant.
2 - J'épluche les 600 g de pommes de terre et je les coupe en gros cubes.
3 - Je nettoie le poivron rouge en ôtant les graines et les filaments après l'avoir lavé et essuyé. Je le coupe en morceaux
4 - je lave les 2 tomates, j'ôte le pédoncule, je les coupe en 4 et j'enlève les graines. Je conserve l'eau de végétation.
5 - J'épluche et je coupe en rondelles les 2 gros oignons.
6 - Je prépare un litre de bouillon de bœuf à l'aide d'une tablette, et je rajoute l'eau de végétation des tomates, par contre  je jette les graines.
7 - Dans une cocotte en fonte (ou une mijoteuse électrique), je fais fondre la matière grasse 40 g de saindoux ou 4 cuillerées d'huile d'olive, quand elle est chaude je mets les oignons à rissoler quelques minutes, je rajoute les cubes de viande. Je saupoudre avec les 2 cuillerées à café bombées de paprika. J'ajoute la petite boîte de concentré de tomate (l'équivalent en fait de deux cuillerées à soupe) je mélange.
8 - Je mouille avec les 100 cl de bouillon de bœuf , j'assaisonne avec le sel et le poivre et le cumin. Je laisse mijoter 50 minutes à couvert à feu doux.
9 - Au bout de ce temps, je rajoute les 600 g pommes de terre en cubes, les tomates et le poivron. Je continue la cuisson 30 à 40 minutes à couvert. Je sers bien chaud saupoudrer de feuilles de menthe hachées. Je sers à part de la crème fraîche épaisse dans une petite jatte pour les gourmands.

Salade de mado la niçoise
Idée Menu bistrot :

  •  Salade niçoise
  •  Goulasch hongrois
  •  Fromage de chèvre
  •  Et raisins muscat de France

Et si on ouvrait une bonne bouteille
Un vin rouge hongrois avec pour cépage principal et unique le Merlot
Un vin qui a déjà 5 ans, rond en bouche, avec une note florale.
Ce qui est étonnant c'est le goût qui reste en bouche après absorbtion, comme si on marchait dans une forêt en Automne.
Il vous en coutera 9,20 euros




Je vous souhaite une bonne journée
A la Mer
A la ville
A la Montagne
A la Campagne

1 commentaire:

  1. Les plats cuisinés hauts en couleur, comme celui que tu nous présentes aujourd'hui, me réchauffent le coeur. Ils constituent des plats de tous les jours qui séduisent les personnes qui veulent cuisiner de façon saine en utilisant des produits facilement accessibles et qui ne coûtent pas une fortune. Ta paprikache est dans le même esprit!
    Lou

    RépondreSupprimer

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...