Paprikache aux pommes de terre

Ce plat me fait penser au barboton forézien. La différence c'est le rajout du poivron et du paprika. Mais au juste le paprika c'est quoi :
"Le paprika, aussi connu sous le terme de poivre rouge, est une épice en poudre de couleur rouge obtenue à partir du fruit mûr, séché et moulu du piment doux ou poivron (capsicum annuum, de la famille des solannaceae). Le terme désigne aussi le fruit en lui même.
L'épice est utilisée en cuisine pour son parfum âcre et sa couleur rouge. Les principaux types d'épices sont le paprika de Hongrie, fait à partir des fruits seulement, et le paprika royal, fabriqué avec les graines, les tiges et les fruits (donc plus fort).
En plus d'être largement utilisé dans la cuisine de la plupart des pays tropicaux et notamment en Asie, il est très présent dans la cuisine espagnole et hongroise, surtout pour la confection du goulasch. C'est-ce que nous en dit Wikipédia."

Ce n'est pas une épice très puissante, moins forte en tout cas que le piment d'Espelette ou le piment de Cayenne.
Ce plat à des tonalités de fin d'été, tomates et poivron rouge, mais déjà il se glisse dans l'automne, oignons et pommes de terre, c'est donc un plat de saison. Il est peu cher, surtout quand on utilise des légumes régionaux, et je suis sûr que Jean-Pierre Coffe lui décernerait trois étoiles. Que dire de plus sinon que c'est bon tout simplement. Ah si, je dois rajouter que ce plat est issu de la cuisine Hongroise.
J'ai accompagné ce paprikache de blancs de poulet juste revenus à la poêle, déglacés au vinaigre balsamique, arrosés en fin de cuisson d'une cuillerée de miel de châtaignier et de graines de sésame grillées. L'alliance douce du miel et la force du Paprika…waouh quelle alliance !


1 - Éplucher les 1,200 kilo de pommes de terre et les couper en morceaux
2 - Laver les 2 tomates, ôter les graines, couper la chair en morceaux;
3 - Laver le poivron rouge, l'essuyer, le débarrasser des graines et des filaments blanchâtres, le couper en morceau
4 - Éplucher les 2 oignons jaunes, les couper en rondelles épaisses. Éplucher les 2 gousses d'ail, les couper finement
5 - Préparer un demi litre de bouillon de bœuf en utilisant un bouillon cub de bœuf et 50 cl d'eau bouillante.
6 - Tous les ingrédients son prêts. A présent dans une cocotte en fonte, faire fondre 30 g de saindoux ou 30 de beurre ou 3 cuillerées d'huile d'olive au choix.
7 - Mettre les oignons à rissoler tout en remuant, rajouter les morceaux de poivrons, laisser revenir pendant 5 minutes, ajouter les pommes de terre, les tomates, l'ail hachée et la cuillerée à café bombée de paprika saler et poivrer. Mouiller avec les 50 cl de bouillon de bœuf.
8 - Faire cuire à couvert sur feu moyen pendant 20 minutes, jusqu'à ce que les morceaux de pomme de terre soient tendres, remuer de temps en temps et ajouter un peu d'eau si cela vous paraît nécessaire. Servir chaud.

Et si vous êtes un peu curieux, bientôt dans tous les magasins ce sera les Foires au Vin, alors pourquoi ne pas tenter l'expérience de découvrir les vins Hongrois. Ce pays arrive après la France et l'Allemagne en matière de renommée mondiale pour ses vins. Moi je connais le Tokaj, mais je vais fureter un peu et si je trouve je vous en ferais part.
Je vous souhaite une très belle soirée.
A la Mer
A la Montagne
A la Ville
A la Campagne

Commentaires

  1. Quelles belles couleurs dans un seul plat! En plus, cette recette tombe à point en cette fin d'été... En plein le genre d'idées d'accompagnements bien réconfortantes comme j'aime. Bonne soirée!

    RépondreSupprimer
  2. Que de belles photos
    Un délice ces pommes de terre si facile à faire et si vous devez être riche
    Merci

    RépondreSupprimer
  3. Voilà une jolie recette de fin d'été, comme j'aime !
    J'ai tous les ingrédients, demain midi je mangerai ce barboton !
    Merci Canotte, tes photos sont très jolies, la fourchette (de service ?) est impressionnante..
    Bisous, à bientôt

    RépondreSupprimer
  4. Cuisine campagne de France,
    @ Oui Josy elle est jolie cette fourchette, je l'ai trouvé sur un vide grenier. C'est une ancienne fourchette pour servir le rôti, enfin je crois.
    Cette paprikache hongroise ressemble à un barboton effectivement en ce début d'Automne c'est agréable.
    @Bonjour Angelica, merci pour les photos, j'essaie toujours de faire en sorte que mon blog soit soigné, photos, vocabulaire et que les recettes soient le plus clair possible pour tous, français et étrangers.
    @Grain de raisin : Merci !
    @Sab, tu as raison les pommes de terre sautées c'est bon avec un poulet fermier et une belle salade, il faut changer un peu.
    @Victoria, oui c'est la fin de l'été, certains affichent de la tristesse moi pas, c'est une saison que j'aime beaucoup.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Les pommes de terre nouvelles de l'Ile de Ré