Lapin au cidre à la Normande


J’ai utilisé le cidre que j’ai ramené de Normandie de la ferme de la Sapinière. C’est une production fermière du Bessin à Saint-Laurent sur Mer. L’exploitation est tenue par Michel et Philippe Legallois. J’ai apprécié la gentillesse de la personne qui tenait la boutique de vente directe, elle nous a fait goûter tous les produits confectionnés sur place. D’ailleurs il n’y avait pas seulement que leurs produits, mais également une présentation du travail d’autres exploitants, qui ce sont regroupés pour que toutes les boutiques aient l’ensemble des produits à la vente, une idée pas bête du tout. Les paniers gourmands si joliment présentés et emballés ont comblé tous mes amis, alors merci à la famille Legallois.
Je n’hésite pas à mettre leur lien :  La Ferme de la Sapinière
Je profite aussi de ce billet pour vous dire que je me suis « associée » avec Paysans.fr, chaque semaine pendant trois mois je recevrais mon colis de légumes et de fruits frais du terroir, des viandes et des poissons sélectionnés pour leur proximité et leur qualité. Avec ces produits frais qui suivent les saisons je deviens locavore (je me nourris donc de produits locaux –ce mot ne me plait pas du tout-) mais en plus je paye le juste prix à ceux qui les produisent. Donc avec ces produits bruts je concocterais des recettes que je vous ferais partager. Le lapin que j'ai cuisiné vient de Paysans.fr, il était tendre, en tous points parfait.



Lapin au cidre à la Normande
Votre panier pour 6 personnes :
1 beau lapin coupé en morceau,
2 oignons,
4 carottes,
1 pomme Chanteclerc épluchée, épépinée et coupée en morceaux.
25 g de beurre Normand
2 cuillerées d’huile neutre
1 livre de champignons de Paris frais
Ou 1/2 boite de champignons de paris entiers (soit 230g égouttés)
1 bouteille de cidre brut de qualité,
10 c de crème fraîche,
thym ou romarin
sel, poivre 5 baies ou poudre de piment d’Espelette.

Une cocotte en fonte. (Oublier la cocotte-minute)
Des cocottes de service individuelles.


1. Eplucher les oignons les émincés. Découper le lapin.
2. Dans la cocotte, faire fondre le beurre et l’huile ensemble. Faire revenir les oignons et les morceaux de lapins, ajouter le thym ou le romarin, et le piment d’Espelette.
3. Pendant ce temps éplucher les carottes, les couper en rondelles assez grosses et en biseaux. Trier les champignons frais, ou égoutter les champignons en boîte. Ajouter les légumes ainsi préparer au lapin.
4. Ouvrir la bouteille de cidre, et verser lentement et en quantité suffisante le lapin doit baigner sans pour autant être recouvert.
5. Fermer la cocotte et laisser cuire à feu doux 35 minutes environ.
6. Ajouter alors la crème fraîche et la pomme Chanteclerc coupée en morceaux.
7. Laisser mijoter à feu doux 10 minutes à découvert, le temps que la sauce épaississe.
8. Répartir dans les petites cocottes individuelles. Décorer d’une branche de romarin frais.
9. Accompagné d’une écrasée de pomme de terre, ou encore de pâtes fraîches.

La viande de lapin nécessite une cuisson lente et douce, car c’est une viande fragile. A la cocotte-minute, le plat se transformerait en bouillie.



Avec ce succulent lapin vous pouvez boire du cidre bien sûr, ou encore un Cahors carte noire.

Commentaires

  1. Je suis déjà venue faire quelques tours sur votre blog, en cliquant chez Odile des cerisier mais sans me présenter, ni m'inscrire. Vos recettes me plaisent bien et je suis loin d'avoir tout exploré. N'étant pas une grande cuisinière, j'apprécie la simplicité des explications, au moins je comprends et les produits utilisés me plaisent. Alors MERCI.

    RépondreSupprimer
  2. quel magnifique blog, je suis sous le charme et me suis abonnée , je reviendrai avec grand plaisir bravo!
    bonne soirée

    RépondreSupprimer
  3. Hummmm ça sent bon jusqu'ici ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Hum, c'est vraiment un délice le lapin au cidre. Et comme tu dis, on ne le répètera jamais assez, il faut vraiment cuisiner avec des produits de qualité, toute la différence de qualité est là. Je ne connaissais pas le site dont tu parles, le principe est plutôt sympa. Pour ma part, j'achète depuis longtemps la plupart de mes viandes (mouton, veau) directement chez les producteurs (agriculteurs) ; pour le reste j'achète en petite boucherie traditionnelle de mon village où je suis sûre aussi de la qualité et de la "traçabilité". Pour les fruits et légumes, la supérette du bourg travaille aussi avec des producteurs locaux.
    Et j'oubliais, comme je suis d'accord avec toi ! rien ne vaut une cuisson en cocotte de fonte pour ce type de plat, il faut que ça mijote doucement, doucement...
    Bonne journée Canotte, à bientôt,

    RépondreSupprimer
  5. Comme toi, je déteste le terme de locavore mais c'est pourtant ainsi que je me nourris majoritairement (une exception en ce moment vu la météo qui a légèrement perturbé nos habitudes à tous et abîmé certaines cultures locales..

    RépondreSupprimer
  6. Il a l'air délicieux ce p'tit lapin local !
    Je suis moi aussi inséparable de ma cocotte en fonte, j'aime bien laisser mijoter, en plus ce sont de très beaux ustensiles de cuisine !
    il m'arrive d'être autarcivore, voisinovore, toutes les initiatives qui rapprochent le producteur du consommateur, sont sympathiques utiles et dans nos contextes locaux naturelles !
    Bises Canotte et bon WE !

    RépondreSupprimer
  7. C'est tjs un enchantement de découvrir vos créations culinaires. Je ne m’en lasse pas. Bonne journée et à très bientôt.

    RépondreSupprimer
  8. Essaye le lapin à la biere, la prochaine fois ! :)
    Et essaye de faire toi meme ton cidre la prochaine fois ;) Ca prends juste un peu de temps et un appareil denettoyage de bouteilles

    Dis moi ce que tu en penses !

    Lilya

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Les pommes de terre nouvelles de l'Ile de Ré