Les 2 pommes à la Normande - Les plages


En Normandie, la pomme est le fruit roi, réunir pommes de terre et pommes fruits sous forme de gratin est une idée surprenante pour nous, mais pourquoi pas. Le goût de la pomme reste discret, mais présent. J'ai accompagné un magret de canard aux échalotes avec ce petit gratin, c'était très agréable.

Temps de préparation épluchage et coupage : 20 minutes
Temps de cuisson : 30 minutes + gratinage

Il vous faudra :
800 g de pommes de terre pesées, épluchées
2 pommes acidulées (Chanteclerc)
40 g de beurre salé
1/2 litre de lait entier
40 g de farine
sel, poivre muscade
un plat allant au four

1. Eplucher et émincer finement les pommes de terre au couteau.
2. Emincer un peu plus épais les pommes sans les éplucher.
3. Dans un plat beurré allant au four répartir les pommes de terre en y mélangeant les pommes fruits.
4. Dans une casserole, faire fondre le beurre et mélanger la farine, verser le lait et à l'aide d'un fouet remuer jusqu'à ébullition, assaisonner sel, poivre et muscade.
5. Verser la préparation sur les pommes, mettre cuire à four chaud pendant 30 minutes th 6 (180°) et faire gratiner jusqu'à coloration pendant 5 à 8 minutes.

Les plages de Normandie

Les ailes de la liberté sur la plage d'Omaha







Le monument qui explique l'opération Overlord




La pointe du Hoc. Elle fut le théâtre d'une des opérations du débarquement allié en Normandie le 6 juin 1944. Située entre les plages de Utah Beach (à l’ouest) et Omaha Beach (à l'est), la pointe avaient été fortifiée par les Allemands et, selon les reconnaissances aériennes alliées était équipée de pièces d'artilleries lourdes dont la portée menaçait les deux plages voisines. Il avait été jugé primordial, pour la réussite du débarquement, que les pièces d'artilleries soient mises hors-services le plus rapidement possible.

Cette mission fut confiée au 2e bataillon de Rangers américain qui réussit à prendre le contrôle du site au prix de lourdes pertes. Par la suite, les pièces d'artillerie se révèleront avoir été déplacées par les Allemands peu de temps auparavant et entreposées un peu plus à l'intérieur des terres.








Il faisait très froid, mais la mer était belle, pourtant il se dégageait de ces lieux une tristesse, une souffrance presque palpable.
On peut ne point être d'accord avec l'Amérique d'aujourd'hui, cela n'empêche pas d'honorer avec un grand respect la mémoire de ces hommes morts sur ces plages pour libérer notre pays, ils avaient entre 20 et 30 ans, la vie leur ouvrait ses bras et ils sont tombés dans ceux de la mort.
Certains n'ont pas voulu quitter cette terre qu'ils ont libérée. Ils se sont installés ici, une partie de cette côte a été donnée à l'Amérique, ils entretiennent la mémoire et le souvenir.

Commentaires

  1. La recette est bien tentante, et je vais l'essayer !

    Je ne sais pourquoi, cette région de Normandie et l'histoire qui y est liée m'émeut particulièrement. Je ne connais personne pourtant qui soit directement touché, mais je suis allée souvent sur les plages du débarquement, au mémorial de Caen, et dans bien des musées. C'est toujours pour moi le même bouleversement, la même reconnaissance pour ces hommes si jeunes qui sont morts là. Pas forcément "pour nous", il ne faut pas être naïfs et ignorer l'Histoire, mais en tout cas, on leur doit beaucoup.
    Merci Canotte pour ce beau reportage.

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Canotte,
    J'aime bien ton post mélange de recette et de tourisme.
    J'ai été émue, moi aussi, quand j'ai visité ces plages du débarquement...
    ....
    Je ne suis pas sûre de t'avoir embrassée bien fort pour la nouvelle année, alors, voilà, je le fais de grand cœur en te souhaitant plein de bonnes choses pour toi et tous ceux que tu aimes.
    Gros poutous!

    RépondreSupprimer
  3. Quelles superbes photos:))

    J'en profite ma belle Canotte pour te souhaiter ainsi qu'aux tiens, une Magnifique Année 2010!! Amour et Santé en abondance;)xxx

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Canotte!

    Merci pour ces magnifique photos! On se croit y être. Je suis émue par tes propos...

    Bises xx

    RépondreSupprimer
  5. salut canotte
    merci pour ton gentil pagae chez moi ça m'a fait tres plaisir !
    on appelait dans le temps pomme ciel et terre les mélanges des deux pommes c'est poétique !!
    Bonne journée ! pierre
    Ps et pour les anecdotes j'en ai plein d'autres !!!

    RépondreSupprimer
  6. Bel hommage Canotte ! Histoires familiales fracassées, éparpillées, nous devons tant et plus que tout à ces si jeunes hommes, plus qu'une libération, l'arrêt d'un génocide.
    Ces falaises donnent à jamais le vertige, elles renvoient au sentiment étrange de sa propre extermination, à l'absurdité des derniers trains, à la démesure des dernières vengeances, et heureusement à la liesse offerte à ceux de ces jeunes hommes qui ont échappé à la mort.
    Je te souhaite ma p'tite Canotte, une belle année, et continue ta p'tite cuisine que j'aime, ce joli gratin si bien raconté, sera sans doute l'occasion à la maison, un de ces jours d'un p'tit rappel à la mémoire des hommes.
    Bises !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Tourin à la tomate, un potage de tradition