Salade du Queyras

 C’est une salade toute simple avec des produits que les montagnards avaient chez eux pendant l’hiver : fromages à pâte cuite, pommes de terre et oignons conservés dans les caves, noix de Grenoble conservées dans de grands banons d’éclisses de châtaignier. La saucisse de Montbéliard est le petit plus qui fait de cette salade, un vrai petit repas.
Dans les villages, souvent isolés par la neige, il fallait déployer pour vivre des trésors d’inventivité, pour stocker et conserver, la nourriture pour les bêtes et les gens.
En ces temps-là l’entraide n’était pas un vain mot. Ne trouvez-vous pas que le mot entraide est plus joli que solidarité. (aide entre nous) ?
Si vous ne connaissez pas le Queyras et que vous aimiez les endroits authentiques, alors n’hésitez pas, c’est une région merveilleuse, belle été comme hiver, allez-y vous serez conquis.
L’été c’est l’agriculture de montagne qui rythme les journées, l’hiver c’est la sculpture faites au couteau, qui meuble les longues soirées. Les paysans fabriquent des « salerons », des boîtes, des petits ustensiles de ménage, mais aussi des meubles. Le bois que l’on travaille ici c’est le pin cembro, un bois tendre qui se travaille bien et qui sent vraiment très bon. Vous voulez en savoir plus sur le Queyras ? Voici des liens…bonne après-midi


La chaîne de télévision TF1 a diffusé la semaine dernière 5 reportages sur le Queyras dans le journal de 13 heures.

1. Dans une casserole d’eau froide mettre les pommes de terre après les avoir lavées. Quand l’eau est a ébullition plonger la saucisse après l’avoir piquée avec un cure dent en bois. Au bout de 10 minutes sortir la saucisse et poursuivre la cuisson des pommes de terre encore pendant 10 minutes. (économie d’énergie oblige)
2. Pendant ce temps, éplucher l’oignon, le couper en deux et le tranché finement.
3. Couper le fromage comté en lanières ou en cubes.
4. Ouvrir quelques noix.
5. Eplucher les pommes de terre et les couper en rondelles.
6. Couper la saucisse en rondelles et chaque rondelle en 4.
7. Couper les deux tranches de pain en cubes et les faire grillés.
8. Dans une jatte préparer la sauce avec la moutarde à l’ancienne, l’huile de noix, le vinaigre de sureau, un peu de sel et de poivre, rajouter les cornichons maison coupés dans le sens de la longueur. Joindre tous les éléments de la salade et mélanger.
9. Répartir dans des coupelles. Partager les cubes de pain grillés.
Avec cette salade montagnarde un vin blanc sec de Savoie s’impose


Le plus haut village d'Europe dans le Queyras : St Véran
 
Les paysans artisans sculpteurs du Queyras

Passez une belle et bonne journée, et prenez soin de vous, ne vous laissez pas gagner par la rastapougnette...!

Commentaires

  1. Oh mes enfants sont allés là, en classe de neige, à Saint Véran, quand ils étaient au collège. Enfin à Ristolas, qui est juste à côté. Et leur cahier raconte encore leur visite de ce village haut perché.

    Ca y est Canotte, j'ai massé le poulet à l'huile d'olive ! C'était délicieux.
    Bonne semaine à toi.

    RépondreSupprimer
  2. C'est une région splendide chère Odile, dont je garde un grand souvenir. En ce moment avec la neige tombée en abondance les paysages sont féériques.
    Etait-il bon au moins ton poulet massé ?

    RépondreSupprimer
  3. Le Queyras est une très belle région, que j'ai découverte il y a bien longtemps ! Ne reste qu'à y retourner ! ;o)
    Bises
    Hélène

    RépondreSupprimer
  4. La rastapougnette ?!
    Je ne connais pas cette région et je n'ai jamais mangé cette saucisse en salade mais c'ets harmonieux, complet et un rien acidulé, ça me plaît quoi !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Posts les plus consultés de ce blog

Salade de haricots verts frais à la paysanne

Lomo au piment d'Espelette et oignons grelots

Les pommes de terre nouvelles de l'Ile de Ré