mardi 26 janvier 2010

Le poulet du Dimanche


Le poulet du Dimanche
C’est sans doute une tradition qui remonte loin dans le temps, peut-être qu’Henri IV n’y est pas étranger. Dans le Sud Ouest de la France bien sûr, mais aussi dans bien des régions, le poulet est le plat du dimanche. En compagnie de pommes de terre, de riz, de champignons, de légumes, le poulet est vraiment la viande de tous, je n’ai encore jamais entendu quelqu’un dire je n’aime pas le poulet. C’est l’une des premières viandes que l’on fait découvrir aux bébés.

Cette viande blanche supporte bien les condiments, ail, oignons, échalotes, laurier, thym, poivre et piment. Elle est digeste, pauvre en cholestérol.

Voilà pour la « fiche technique ». Après, il y a autour de ces plats tant de beaux moments, repas d’été au jardin, pique-nique sous les frondaisons au bord de l’eau, barbecues entre amis, repas de fin d’année.

J’ai un menu fétiche : Œufs mimosa sur crudités, poulet rôti et pommes de terre nouvelles, salade verte, fromage blanc à la crème.
Quand mes enfants viennent passer une fin de semaine à la campagne, au téléphone on parle de vélos à regonfler, de promenades à faire, de parties de pêche à organiser, de pépinières à dévaliser, mais surtout la conversation se termine toujours ainsi… « et dimanche, menu fétiche, t’oublie pas d’aller chercher le poulet chez Ponsol ».
Il faudra patienter encore de longs mois pour les pommes de terre nouvelles, mais dimanche le poulet était bien au menu…


1. Masser le poulet avec l’huile d’olive. Saler. Saupoudrer de piment d’Espelette.
2. Mettre le poulet dans un grand plat allant au four. Couper la tête d’ail en deux sans l’éplucher et la mettre à l’intérieur du poulet. Mettre le laurier et le thym.
3. Faire cuire dans le four préchauffé Th 6 180° pendant 60 minutes.
4. Pendant ce temps éplucher les pommes de terre (les petites pommes de terre vont très bien), les laver, les essuyer dans un torchon propre, les couper si elles sont trop grosses.
5. Dans une grande poêle faire fondre le beurre, faire revenir les pommes de terre, puis baisser à feu doux.
6. Après trente minutes de cuisson du poulet, placer les pommes de terre autour de celui-ci. Et remettre en cuisson pour les 30 minutes restantes. Suivant votre four il faudra peut-être plus de temps.


Voici une partie de ma collection de cocotte dans la cuisine

Mon petit village (en cliquant sur les photos vous aurez un agrandissement)

11 commentaires:

  1. Hummmmmmmmmmm ! Je crois que tout le secret de ta recette, Canotte, tient dans "Masser le poulet". Dorénavant, je crois que je le ferai aussi (je me contentais jusqu'à maintenant de le badigeonner ;-)).
    Merci pour ce délicieux menu, si bien accompagné de tes commentaires.

    RépondreSupprimer
  2. Ma foi oui Odile "masser" est bien le mot qui convient, il faut que l'huile d'olive pénètre partout aucun endroit ne doit être oublié, la peau est ainsi craquante et dorée. Si j'avais dans mon entourage un représentant de la gendarmerie nationale, je pense que j'hésiterai à employer cette expression "masser le poulet" car elle pourrait être mal interprêtée :-).
    Merci pour ce fou rire chère Odile ça fait du bien...Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  3. Ben les poulettes je vois qu'on ne s'ennuie pas le dimanche ;-)
    Miam Canotte, avec les p'tites patates autour !
    Ici aussi, si je veux mettre tout l'monde d'accord, c'est ça qu'il faut leur cuisiner !
    Elle est bien jolie ta collection !

    RépondreSupprimer
  4. Que ça a l'air bon! Ton blog a été une très belle surprise et je suis contente de l'avoir découvert. Merci!

    RépondreSupprimer
  5. Chez moi aussi ke dimanche c'est poulet, mais en egenral il n'a pas droit à une matinée thalsso et massage, mais j'essayerais, apres tout c'est la derniere volonte du condamne !

    RépondreSupprimer
  6. J'ai gardé moi aussi une grande nostalgie du poulet du dimanche et j'avoue que j'en fais de plus en plus depuis quelque temps. Je penserai à toi la prochaine fois, je suivrai ton conseil et masserai la bête, après tout les animaux sont comme nous, ils ont bien besoin de douceur dans ce monde de brute.
    On partage la même collection : j'ai tout plein de poules moi aussi sur le haut de mon buffet de cuisine !
    Bonne journée Canotte,

    RépondreSupprimer
  7. c'est souvent mon menu du dimanche aussi !!!

    RépondreSupprimer
  8. Un mets des plus réconfortant et que dire de tes Magnifiques photos:)

    Bon jeudi ma belle!!xxx

    RépondreSupprimer
  9. Le poulet, j'en fait souvent le dimanche car tout le monde aime ça contrairement au lapin, avec patates comme il se doit mais alors, je découvre qu'il faut le masser avec l'huile alors que moi, j'y allais du bout des doigts, sinon au sopalin. Je penserai à ton conseil et si je souris en "massant" le poulet, pas sûr que je dise pourquoi aux enfants ;-)))
    Merci beaucoup ...

    RépondreSupprimer
  10. chez nous aussi c'était le poulet du dimanche !!bizz Pierre

    RépondreSupprimer

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...