mercredi 31 mars 2010

fleurs de Pissenlit

âques est une fête que j’aime. C’est la fête de la résurrection, la victoire de la vie sur la mort. La nature qui avait perdu sa parure au début de l’hiver, retrouve de tendres couleurs, l’air est plus frais, la lumière revient. C’est une période où l’on a l’envie de nettoyer à fond les maisons, d’ôter les lourds rideaux pour les remplacer par de fins voilages qui ondulent au souffle du vent, de traquer le moindre grain de poussière, de lessiver les murs peints, de sortir les meubles de jardin.
La cuisine devient plus légère, les petits légumes primeurs nous font de l’œil : radis, asperges, fraises. Mais attention il faut savoir modérer son impatience, car si l’aspect est correct, la saveur et le goût sont loin d’être au rendez-vous. Ce sont des légumes de serre, de culture hors-sol pour les fraises, et de toute façon leur prix est prohibitif.
Les fleurs de pissenlit ouvrent un œil jaune sur le vert des prairies. Il est temps de les cueillir pour faire de la « gelée de fleurs de pissenlit » que l’on appelle aussi la Cramaillotte, ou encore cet apéritif sans alcool avec des agrumes, en Auvergne on l’appelle la « liqueur du curé »

Recette de la liqueur du curé :
Les ingrédients pour 4 litres
3 litres de fleurs de pissenlit
4 litres d’eau bouillante
3 oranges et 3 citrons non traités coupés en rondelles avec l’écorce
200 g de raisins secs
1,750 g de sucre
Enlever le maximum de vert des fleurs. Mettre les fleurs dans une grande cuvette, ébouillanter les fleurs de pissenlit, laisser macérer 24 heures, puis filtrer. Dans une dame Jeanne à grand col, mettre les agrumes coupés en petits morceaux ainsi que le jus résultant de l’opération de découpage, les raisins et le sucre. Laisser macérer 25 jours en remuant tout les jours (les Dames Jeanne aiment bien être remuées, demandez à Gilbert Bécaud…0-)).
Au bout de ce temps mettre en bouteille sans bouchon pendant 2 mois.
Filtrer à nouveau et mettre en bouteille avec un bouchon.
Laisser vieillir en plaçant les bouteilles à l’horizontale, plus il aura vieilli, meilleur il sera, au printemps prochain il sera parfait.

 

Recette de la Cramaillotte (miel de fleurs de pissenlit)
365 fleurs de pissenlit
1 kg de sucre semoule
1,5 litre d’eau minérale plate
2 oranges
2 citrons - une gousse de vanille -
Récoltez les fleurs bien épanouies, lavez votre récolte, ôtez la partie verte. Faites sécher au soleil pendant plusieurs heures. Mettez les ensuite dans un bassine à confiture (ou un autre récipient), avec l’eau, les oranges et les citrons lavés et coupés en rondelles.
Faites cuire à petits bouillons pendant 1 heure en veillant à ce que toutes les fleurs baignent dans l’eau.
Filtrez dans un linge propre et pressez bien pour obtenir un maximum de jus.
Versez ce jus dans la bassine avec le sucre et la gousse de vanille fendue et faites cuire 45 minutes, vérifiez la prise de la gelée en versant quelques gouttes dans une assiette froide.
Astuce : vous pouvez mettre un kilo de sucre genre « confisuc » qui contient de la pectine ainsi vous n’aurez aucun problème de gélifaction. Versez dans des pots.
Vous avez des vieux draps usagés, faites-en des grands carrés de 1 m de côté, ils vous serviront à filtrer les jus pour vos gelées.


Le pissenlit est une plante bien sympathique, elle nous donne de délicieuses salades pleines de bienfaits pour notre santé, des fleurs pour faire de la gelée et de l’apéritif. Et ces mêmes fleurs, cueillies par des mains enfantines, forment un charmant bouquet à mettre dans un verre à la cuisine après avoir fait péter un gros bisou sur chaque joue.
Mais aussi la fleur de pissenlit dégage de l'éthylène, un gaz qui accélère le mûrissement des fruits, et notamment des tomates, elle est également riche en vitamines A et C, contient du calcium, du fer, du sodium et du potassium, elle est diurétique, laxative et diminue le taux de cholestérol, elle est donc l'amie du foie, tonifie, régénère et purifie l'organisme. Alors on aurait bien tort de s’en priver….

6 commentaires:

  1. Le pissenlit! J'ai hésité à en acheter Dimanche sur le marché... Je ne savait pas qu'on pouvait faire aussi quelque chose des fleurs!

    Merci pour la recette

    Bises

    Alazais du blog http://sal-azucar-y-chocolate.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour Canotte, nous ici au Québec c'est la chasse au pissenlit (lire pour les éliminer) à chaque printemps, personne ne les aiment.
    Est-ce que tu as déjà fait le miel de pissenlit et si oui, est-ce que le goût est acide?

    Passe une belle journée et de très joyeuses Pâques.
    Josée xx

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup Canotte, c'est bien gentil à toi.

    Bonne Journée.
    Josée xx

    RépondreSupprimer
  4. Merci Cannot : je suis aux anges avec ces recettes ....
    A++Sacha

    RépondreSupprimer
  5. Ce blog cuisine est absoluement genial ! J'avais fait ma creme de framboise avec une recette similaire a ta recette de cinzano.
    Je vais essayer la recette de pissenlit cela dit j'ai une bouteille de lou de de gril un apero au pissenlit (du Lot ou Sud Correze) et c'est pas terrible, allez on va meme dire que c'est deg. et pourtant j'adore l'amertume de la gentiane et tout ce qui est amere. J'espere que ta recette me laissera sur un gout de j'y revient.
    Amicalement. Sylvain

    RépondreSupprimer
  6. bonsoir
    Merci pour votre blog bien sympa
    Pour la confiture de pissenlit j'aurais voulu savoir si les fleurs ramassé cette am mais que je n'ai pas eu le temps de m'en occupé seront encore bonne demain !!!!car biensure elle se sont toute refermer !!!
    Merci Bonne soirée

    RépondreSupprimer

Vos remarques, vos petites visites, sont pour moi des rayons de soleil, merci pour cette douce chaleur.

Pounti auvergnat

Voici un plat traditionnel auvergnat. Plat paysan qui utilise les produits de la ferme et du jardin potager. On dit l'Auvergnat pingre ...